Pénurie de composants : les constructeurs privilégient les PC Windows au détriment des Chromebooks

 

La pénurie de semi-conducteurs touche évidemment le monde informatique. Alors que le marché des Chromebook a explosé avec la pandémie, il est doucement en train de redescendre. Selon IDC, c’est en partie à cause des constructeurs eux-mêmes, qui privilégient les PC.

Chromebook
Crédits : Unsplash

La pandémie de Covid 19 a permis au marché du PC et des Chromebooks d’exploser en 2020 et au début de l’année 2021. Avec le télétravail, les gens se sont équipés. Mais la pénurie de semi-conducteurs vient jouer les trouble-fêtes et une étude d’IDC indique aujourd’hui que les constructeurs préfèrent prioriser les PC au détriment des Chromebooks. C’est du moins ce qu’affirme l’analyste Anuroopa Nataraj :

« En ce qui concerne les Chromebooks, bien qu’il y ait toujours une demande forte et même des retards, surtout pour le milieu de l’éducation, les fournisseurs ont commencé à donner la priorité aux PC portables qui permettent une marge plus élevée étant donné la pénurie actuelle »

Une annonce peu étonnante, en réalité. Les constructeurs doivent faire des choix et ainsi donner la priorité à ce qui leur rapporte le plus d’argent. La dure loi du marché.

Les Chromebooks ne se sont jamais aussi bien vendus

Ce choix pourrait toutefois casser l’excellente dynamique dont jouissait les Chromebooks depuis mars 2020. Lors du premier trimestre 2021, ce sont en effet 12,3 millions d'ordinateurs sous Chrome OS qui ont été vendus, soit une hausse de 275 % par rapport au premier trimestre 2020, époque où le virus n’avait pas encore impacté nos vies. Toutefois, ce chiffre témoigne tout de même d’un léger ralentissement par rapport aux derniers trimestres de 2020. Sur ce segment, c’est HP qui se place sur la première marche du podium avec 4,3 millions de Chromebooks écoulés.

Les Chromebooks sont aujourd’hui parfaitement adaptés au travail et ont également l’atout de ne pas être très onéreux. Toutefois, les PC classiques rapportent plus et sont donc prioritaires pendant cette pénurie qui pourrait bien s’étendre dans le temps. Une nouvelle menace pointe le bout de son nez avec l’arrivée de Windows 11, qui pourrait inciter les consommateurs à renouveler leur parc.

Google ne compte pas se laisser faire, selon le cabinet, puisque la firme de Mountain View prévoirait des campagnes commerciales très agressives pour séduire le public.

Source : IDC 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !