OnePlus ordonne au propriétaire du Nord 2 détruit de supprimer ses tweets

Le cabinet d’avocat du distributeur indien de OnePlus a envoyé une mise en demeure au propriétaire d’un Nord 2 qui a explosé début septembre 2021. Dans ce courrier, il ordonne à ce dernier de supprimer tous les messages postés sur Twitter, accusant l’utilisateur de désinformation et de diffamation.

oneplus nord 2 explosion mise en demeure

La semaine dernière, nous rapportions dans nos colonnes l’histoire de Gaurav Gulati. Cet avocat indien a acheté un OnePlus Nord 2. Il rapportait sur les médias sociaux, dont Twitter, que son smartphone avait explosé alors qu’il était en charge et en veille. Il est vrai que les smartphones chauffent quand ils chargent. D’autant plus quand ils sont utilisés pendant ce cycle. Mais se consumer n’est pas un signe normal.

Lire aussi – Un smartphone Samsung prend feu dans un avion, les passagers ont été évacués d’urgence

Suite à l’explosion (toujours présumé) de son smartphone, il a partagé son expérience sur les réseaux sociaux. Mobitech Creations India, le distributeur local de OnePlus, est alors entré en contact avec le consommateur pour examiner le smartphone, certainement pour détecter un défaut de fabrication et, le cas échéant, proposer une compensation. L’avocat n’a pas accepté et préfère porter plainte dans le but de faire interdire la vente du téléphone sur le sol indien et d’obtenir des dommages et intérêts.

Le propriétaire du OnePlus Nord 2 détruit mis en demeure de supprimer ses tweets

Une semaine plus tard, c’est l’escalade. Le distributeur, n’ayant pas eu la possibilité d’examiner le smartphone, a appelé son cabinet d’avocat, DSK Legal. Ce dernier a envoyé une mise en demeure à Gaurav Gulati pour lui ordonner la suppression de tous les messages postés sur Twitter à propos de l’accident. Ils estiment que, n’ayant pas obtenu la preuve que le smartphone a brulé à cause d’une erreur de fabrication, ces messages contiennent des affirmations « non vérifiées, non substantielles, contradictoires (…) ».

oneplus nord 2 explosion mise en demeure 2

En conséquence, ils portent préjudice à la marque, laquelle accuse l’utilisateur de diffamation. La mise en demeure liste douze messages postés sur Twitter entre le 8 septembre et le 11 septembre. À l’heure où nous écrivons ces lignes, aucun message n’a été retiré du réseau social. D’autres sont même venus s’ajouter, accompagnés de photos de l’intégralité de la lettre (voir ci-dessus).

À la décharge de OnePlus, il est vrai que Gaurav Gulati aurait dû permettre aux équipes techniques d’examiner le smartphone. Au moins pour déterminer, si possible, l’origine du problème. Car, l’expérience de ce client pourrait être bénéfique pour beaucoup d’autres propriétaires du Nord 2. En effet, si le problème est confirmé, cela permettrait de rappeler les autres unités à risque ou d’émettre une éventuelle mise à jour.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !