Mercedes-Benz abandonne le développement des voitures à hydrogène

 

Mercedes-Benz abandonne le développement des voitures à hydrogène. Pour le constructeur, le coût de fabrication de ces véhicules est encore bien trop élevé. Néanmoins, la marque veut continuer à travailler sur des modèles de poids-lourds utilisant cette énergie.

Crédits : Mercedes-Benz
SUV GLC F-CELL, unique modèle à pile à combustible de la marque

À lire également : Renault dévoilerait un SUV électrique avec 600 km d’autonomie d’ici fin 2020

Après trente ans de recherche et développement, Mercedes-Benz a décidé d'arrêter les frais concernant le développement des voitures à hydrogène. La marque ne remet pas en question l'efficacité des piles à combustibles loin de là, mais bien leur coût de fabrication, jugé bien trop élevé à l'heure actuelle. Comme le précise bien le site spécialisé Automotive News :

Les voitures à piles à combustion ont longtemps été présentées comme une réponse à la réduction des émissions et des polluants car elle n'émettent que de la vapeur d'eau. Elles ont une longue autonomie et un temps de réapprovisionnement court, semblable à un véhicule à moteur à combustion. Mais ces véhicules sont moins deux fois plus chers à construire qu'un équivalent batterie (ndrl : électrique). Par conséquent, les prix de vente, lorsqu'ils sont annoncés, ne reflètent pas ce coup”. 

Pour rappel, une pile à combustible est un générateur qui convertit l'énergie d'un combustible en électricité, grâce à une réaction électrochimique. Le gaz naturel et l'hydrogène sont les combustibles les plus utilisés. L'avantage premier des piles à combustibles est de ne produire uniquement que de la vapeur d'eau, une fois la combustion effectuée.

À lire également : Une voiture électrique pollue moins qu’une essence ou une diesel, cet outil le prouve

Les véhicules lourds privilégiés

Mercedes-Benz n'est pas le seul constructeur automobile à avoir abandonner le développement des véhicules à pile à combustible. Renault-Nissan, Honda, ou encore Volkswagen ont également annoncé mettre leurs travaux en pause jusqu'à nouvel ordre. Ce dernier affirmait d'ailleurs que “tout parle en faveur de la batterie, et pratiquement rien ne parle en faveur de l'hydrogène”. 

Néanmoins, le groupe Daimler, la maison-mère de Mercedes-Benz, souhaite poursuivre le développement de modèles de poids-lourds à pile à combustible. Un partenariat a d'ailleurs été signé avec Volvo dans ce sens. Pour ce qui est des véhicules légers, Martin Daum, directeur de recherche chez Daimler, ne ferme pas totalement la porte : “Nous aurons la possibilité de revenir à tout moment s'il y a un marché et une nécessité”. 

À lire également : Porsche Taycan Turbo S – regardez ce bolide électrique frôler les 270 km/h !

Source : Automotive News



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !