Mercedes-Benz abandonne le développement des voitures à hydrogène

Mercedes-Benz abandonne le développement des voitures à hydrogène. Pour le constructeur, le coût de fabrication de ces véhicules est encore bien trop élevé. Néanmoins, la marque veut continuer à travailler sur des modèles de poids-lourds utilisant cette énergie.

Crédits : Mercedes-Benz
SUV GLC F-CELL, unique modèle à pile à combustible de la marque

À lire également : Renault dévoilerait un SUV électrique avec 600 km d’autonomie d’ici fin 2020

Après trente ans de recherche et développement, Mercedes-Benz a décidé d’arrêter les frais concernant le développement des voitures à hydrogène. La marque ne remet pas en question l’efficacité des piles à combustibles loin de là, mais bien leur coût de fabrication, jugé bien trop élevé à l’heure actuelle. Comme le précise bien le site spécialisé Automotive News :

« Les voitures à piles à combustion ont longtemps été présentées comme une réponse à la réduction des émissions et des polluants car elle n’émettent que de la vapeur d’eau. Elles ont une longue autonomie et un temps de réapprovisionnement court, semblable à un véhicule à moteur à combustion. Mais ces véhicules sont moins deux fois plus chers à construire qu’un équivalent batterie (ndrl : électrique). Par conséquent, les prix de vente, lorsqu’ils sont annoncés, ne reflètent pas ce coup ». 

Pour rappel, une pile à combustible est un générateur qui convertit l’énergie d’un combustible en électricité, grâce à une réaction électrochimique. Le gaz naturel et l’hydrogène sont les combustibles les plus utilisés. L’avantage premier des piles à combustibles est de ne produire uniquement que de la vapeur d’eau, une fois la combustion effectuée.

À lire également : Une voiture électrique pollue moins qu’une essence ou une diesel, cet outil le prouve

Les véhicules lourds privilégiés

Mercedes-Benz n’est pas le seul constructeur automobile à avoir abandonner le développement des véhicules à pile à combustible. Renault-Nissan, Honda, ou encore Volkswagen ont également annoncé mettre leurs travaux en pause jusqu’à nouvel ordre. Ce dernier affirmait d’ailleurs que « tout parle en faveur de la batterie, et pratiquement rien ne parle en faveur de l’hydrogène ». 

Néanmoins, le groupe Daimler, la maison-mère de Mercedes-Benz, souhaite poursuivre le développement de modèles de poids-lourds à pile à combustible. Un partenariat a d’ailleurs été signé avec Volvo dans ce sens. Pour ce qui est des véhicules légers, Martin Daum, directeur de recherche chez Daimler, ne ferme pas totalement la porte : « Nous aurons la possibilité de revenir à tout moment s’il y a un marché et une nécessité ». 

À lire également : Porsche Taycan Turbo S – regardez ce bolide électrique frôler les 270 km/h !

Source : Automotive News



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model 3 : l’écran tactile pourrait bientôt devenir un problème

L’écran tactile présent dans la Tesla Model 3 se pose comme un véritable tableau de bord. Le conducteur peut accéder à ses systèmes d’infodivertissement, mais également aux fonctionnalités essentielles du véhicule comme les essuie-glaces. Cependant, un accident de la route…