macOS : gare à ces applications faussement gratuites sur l’App Store, il faut payer pour les utiliser

 

Dans un long thread Twitter, le développeur Jeff Johnson alerte contre les applications présentes sur l’App Store des Macs qui se font passer pour gratuites. En effet, nombre d’entre elles, particulièrement populaires, sont en réalité payantes. Si leur téléchargement ne coûte rien à l’utilisateur, il faut bien souvent sortir le portefeuille pour accès aux fonctionnalités.

Macbook

On le sait, l’App Store (tout autant que son homonyme chez Google) recèle de pièges qu’il faut apprendre à éviter. Quand les applications présentées ne comportent pas de malwares, ce sont les arnaques par milliers que les utilisateurs doivent esquiver. Ainsi, il n’est pas rare de tomber sur des applications supposément gratuites, mais qui en réalité nécessite un achat ultérieur pour véritablement fonctionner.

D’après le développeur Jeff Johnson, cette pratique, particulièrement répandue sur macOS, est loin d’être un cas isolé, puisque les applications parmi les plus populaires de la plateforme y ont recours. Dans son thread Twitter sur le sujet, il évoque notamment GCalendar for Google Calendar, qui occupe actuellement la 40e place du classement de l’App Store aux États-Unis. Il est certes possible de la télécharger gratuitement. Mais, une fois ouverte, l’application vous demandera de payer pour avoir accès aux fonctionnalités.

Sur le même sujet : macOS — Apple demande aux utilisateurs de Macs non compatibles d’installer la mise à jour

Méfiez-vous, ces applications macOS ne sont pas gratuites

Or, il n’est pas question ici de fonctionnalités premium réservées aux utilisateurs payants. C’est bien l’intégralité de l’application qui est inaccessible si l’on se refuse à payer la somme demandée. On pourrait alors penser que cette dernière offre une période d’essai de quelques jours, mais là encore, la réponse est non. Pour autant, GCalendar for Google Calendar est notée 4 étoiles sur l’App Store, malgré de nombreux commentaires négatifs.

Jeff Jonhson précise en outre que l’éditeur de l’application en propose huit autres sur la plateforme, fonctionnant exactement de la même manière. « Le problème est que l’App Store ne protège pas les consommateurs contre la perte de beaucoup d’argent dans des arnaques flagrantes. Si Apple approuve maintenant officiellement les escroqueries par appât du gain dans l’App Store, c’est encore pire ! », écrit le développeur.

tweet applications macos payantes


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !