Les SSD enterrent un peu plus les disques durs, les ventes ont chuté de 34% en un an

 

Les disques durs sont en train de mourir à petit, remplacés lentement mais sûrement par leurs successeurs les SSD. Les chiffres de vente ne mentent pas. En combinant les résultats de Seagate, Toshiba et Western Digital, le marché s’est écroulé de 34 % en seulement un an. La chute des prix de la mémoire n’y est pas étrangère.

disque dur
Crédits : Unsplash

Difficile de dire que l’on n’a pas vu la chose arriver. Lorsque les SSD sont arrivés sur le marché, ceux-ci étaient trop chers et tout simplement trop nouveaux pour séduire le grand public. Mais les choses avançant, ces derniers prennent peu à peu le pas sur leurs voisins les disques durs, pourtant durablement ancrés depuis des décennies. Mais il faut se rendre à l’évidence : si les HDD ont l’avantage de la capacité de stockage, c’est bien là leur seul argument face aux SSD.

En effet, il est désormais admis par la majorité que les SSD sont beaucoup plus fiables que les disques durs, ceux-ci tombant beaucoup moins en panne en moyenne. Qui plus est, ils ne souffrent plus d’un prix trop élevé pour le commun des mortels. Après la chute des prix de la mémoire en 2021, les SSD sont une aussi bonne solution de stockage que leurs congénères. Si ce n’est meilleure, car nettement plus rapides et compacts.

Les disques durs ne se vendent plus, place aux SSD

Tout cela mène à l’évidence. 2022 sonnera certainement la chute des disques durs, ou du moins le début de la fin pour nos vieux compagnons. Selon un récent rapport de Storage Newsletter, le constat est déjà là : en moyenne, 35 % de disques durs en moins se sont vendus en 2022 par l’année précédente à la même période. Ce chiffre combine les résultats de Seagate, Toshiba et Western Digital, les trois géants du marché.

Sur le même sujet : L’IA de Google et Seagate peut savoir si un disque dur va tomber en panne

C’est Toshiba qui affiche la perte la plus lourde, avec une baisse entre 38,5 % et 42,8 % en seulement un an. Alors que les constructeurs affichaient 162 millions d’unités écoulées au premier trimestre 2010, ils se content aujourd’hui de 45 millions d’exemplaires vendus. Le reste du secteur ne s’y trompe pas. La transition est déjà en marche, notamment chez Microsoft qui veut que Windows soit installé exclusivement sur SSD d’ici l’année prochaine.

Source : Storage Newsletter



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !