Les fuites de données vont coûter très cher en 2023

 

La cybersécurité sera plus que jamais un enjeu majeur pour les professionnels et les entreprises en 2023. Les attaques devraient se multiplier, et devenir encore plus ambitieuses. 

fuite données
Crédit : Towfiqu barbhuiya / Unsplash

L'année 2022 fut rythmée par les affaires de piratage et de violations de données, 2023 ne devrait pas être bien différente, et la situation devrait même empirer. Selon le spécialiste de la cybersécurité Acronis, le nombre de violations de données devrait augmenter de manière significative l'année prochaine.

L'une des principales sources de menaces reste le phishing par email malveillant, une pratique déjà très en vogue qui a encore progressé de 60 % en 2022. Les réseaux sociaux deviennent également de plus en plus dangereux et représentent désormais environ 3 % de l'ensemble des attaques qui en ont après nos informations personnelles.

5 millions de dollars en moyenne : une violation de données peut coûter très cher

La nature des données dérobées évolue pareillement. Les pirates ciblent de plus en plus efficacement les mots de passe et autres éléments d'identification, qui permettent de dérober des comptes et d'ouvrir des portes au vol d'autres types de données.

“Ces derniers mois se sont avérés plus complexes que jamais, avec de nouvelles menaces qui émergent constamment”, commente Candid Wüest, vice-président d'Acronis en charge de la recherche. En plus des particuliers, les administrations et les industriels sont de plus en plus visés par les pirates, qui n'hésitent plus à s'en prendre à de grandes institutions.

“Les organisations doivent donner la priorité à des solutions globales lorsqu'elles cherchent à combattre le phishing et les autres tentatives de piratage. Les attaquants font constamment évoluer leurs méthodes, exploitant désormais des outils de sécurité communs contre nous. C'est le cas de l'authentification multifacteur, sur laquelle de nombreuses entreprises s'appuient pour se protéger elles-mêmes et leurs employés”, ajoute l'expert.

Le coût moyen d'une violation de données devrait atteindre 5 millions de dollars, prévient le rapport. Les entreprises aux États-Unis, en Allemagne, au Brésil ou en Corée du Sud ont été particulièrement touchés. Les secteurs de la construction, de la vente au détail, de l'immobilier, des services aux professionnels et de la finance sont particulièrement sensibles à ce phénomène.

Source : TechRadar



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !