Le Huawei P50 devrait être le dernier smartphone avec un processeur Kirin

 

Le Huawei P50 sortira en 2021 si tout se passe bien. Ce nouveau smartphone représentera un tournant important pour Huawei, de plus en plus acculé par l’embargo américain. Il devrait bien être équipé d’un processeur Kirin 9000, le dernier en son genre.

Huawei P40 Pro
Le Huawei P40 Pro

Huawei est de plus étouffé par l’embargo imposé en 2019 par Donald Trump. Le constructeur va toutefois continuer sur sa lancée et devrait présenter le P50 dans la première moitié de l’année 2021. Aujourd’hui, le site coréen The Elec donne quelques détails sur ce futur smartphone qui pourrait bien surprendre. Il serait en effet équipé d’une puce Kirin 9000.

Une surprise, puisque Huawei avait suggéré que le Mate 40, sorti il y a peu, serait le dernier smartphone de la marque embarquant un processeur Kirin. Huawei ne peut en effet plus travailler avec son partenaire TSMC, qui a cédé à la pression américaine. Il lui est donc impossible de concevoir des processeurs Kirin. Néanmoins, il semblerait que les stocks du constructeur soient assez importants pour lui permettre d’équiper son futur flagship.

Le P50 devrait être doté d'un écran OLED

The Elec indique que Samsung et LG devraient également se préparer à fournir Huawei en écrans OLED. Là encore, c’est une surprise, puisque la situation laissait suggérer que les deux constructeurs avait coupé les ponts avec la société chinoise sous la pression des Etats-Unis.

A lire aussi – Huawei prépare un smartphone à clapet pour contrer le Galaxy Z Flip

Reste maintenant à savoir ce que pourrait proposer Huawei avec son P50. Ce sera sans doute le dernier d’une ère, puisque le suivant devra nécessairement composer avec un processeur autre que le Kirin. Huawei pourrait aussi profiter de ce nouveau P50 pour introduire son nouveau système d’exploitation afin de remplacer Android.

Pour rappel, Android est toujours présent sur les derniers terminaux de la marque, comme le Mate 40. Cependant, il faut faire sans la suite logicielle de Google. Pas de Maps, pas de Gmail ni de Google Drive. Pas même de Play Store pour télécharger des applications, l’utilisateur étant obligé de passer par l’AppGallery de Huawei. Une situation compliquée pour le géant chinois qui a logiquement vu ses ventes baisser au court de l’année 2020. Pas sûr que le P50 change la donne à ce niveau-là, mais il pourrait représenter une réaction intéressante de la part de la société de Shenzhen.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !