Le cours du Bitcoin repasse sous les 45 000 dollars, nouvelle baisse en vue ?

 

Le cours du Bitcoin vient de retomber sous le seuil des 45 000 dollars. Cette baisse éclair a été provoquée par une annonce anxiogène de la Réserve fédérale américaine et l'enlisement des négociations entre la Russie et l'Ukraine. 

Bitcoin
Crédit : Unsplash

Après un début d'année peu engageant, le cours du Bitcoin est reparti à la hausse à la fin du mois de mars 2022. Une déclaration inattendue de la Russie, qui se dit prête à accepter les paiements en cryptomonnaies pour ses matières premières, a propulsé le Bitcoin au-dessus des 47 000 dollars.

Néanmoins, plusieurs experts ont rapidement laissé entendre que le Bitcoin pourrait rapidement revenir à des niveaux plus bas. “La poussée actuelle du Bitcoin est conforme à la formation technique plus large. Une certaine divergence haussière était visible sur les graphiques hebdomadaires. Une certaine consolidation du BTC peut entraîner une hausse plus large et plus volatile de ces principales capitalisations. Pour les traders à court terme, une baisse vers 44800-45700 peut être une bonne opportunité d'achat” explique Abdul Gadit, fondateur de Zignaly, une plateforme de trading.

Sur le même thème : 19 millions de bitcoins ont été minés, il n’en reste plus que 2 millions !

Le cours du Bitcoin suit l'exemple des marchés financiers traditionnels

Comme le craignaient les observateurs, la doyenne des cryptomonnaies s'est effectivement repliée sous la barre des 45 000 dollars. Le cours a d’abord rebondi au-dessus de la zone des 44 800 dollars avant de glisser jusqu'à 42 000 dollars. La zone des 44 800 dollars est devenue la nouvelle résistance à dépasser pour attester d'une nouvelle tendance haussière. Actuellement, le Bitcoin oscille autour des 43 000 dollars.

Cette baisse est notamment due à la publication du procès-verbal de la Réserve fédérale américaine. La banque centrale des Etats-Unis, l'organisme chargé d'émettre le dollar américain, a annoncé son souhait de relever drastiquement (et rapidement) les taux d'intérêt afin d'endiguer l'inflation, qui atteint des sommets depuis la crise du Covid-19.

En février, le taux d'inflation aux Etats-Unis a d'ailleurs atteint les 7,9% en un an, au plus haut depuis janvier 1982. Cette mesure précipitée a plombé l'ambiance sur les marchés financiers. La Bourse de New York a fini en baisse et la plupart des indices ont perdu plusieurs points. Même son de cloche en Europe, où les traders et investisseurs craignent une phase de récession.

Ce replis du Bitcoin, et de la plupart des actifs, est également le résultat des tensions diplomatiques frénétiques entre l'Ukraine et la Russie. En guerre depuis février, les pays s'enlisent dans les pourparlers. Mykhaïlo Podoliak, un conseiller du président Volodymyr Zelensky, a notamment estimé que Moscou se montre exagérément hostile. Dans ces conditions, de nombreux observateurs craignent que le Bitcoin reparte temporairement à la baisse, et ce, malgré les annonces enthousiastes de nombreuses entreprises prêtes à accepter les paiements en cryptomonnaies.

cours bitcoin


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !