La Russie a lancé des cyberattaques contre 42 pays depuis le début de la guerre, triste record

 

Microsoft vient de publier un rapport intitulé “Défendre l'Ukraine : Les premières leçons de la Cyberguerre”. Avec cette étude, le géant américain dresse le bilan de la cyberguerre menée par a la Russie depuis le début du conflit en Ukraine. Au total, le Kremlin a lancé des assauts sur les réseaux et infrastructures de 42 pays.

microsoft cyberattaques Russie
Crédits : Microsoft

Comme vous le savez, la guerre en Ukraine ne se déroule pas uniquement dans les rues de Kiev ou de Mariupol. Le conflit se déroule également sur le web, où la Russie mène une cyberguerre acharnée contre les infrastructures ukrainiennes, mais aussi contre celles des pays alliés du gouvernement de Volodymyr Zelensky.

Dès les premiers jours de la guerre, les hackers russes ont ravagé le pays avec un malware dévastateur capable de supprimer l'ensemble des données stockées sur les appareils ciblés. Depuis, les cyberattaques se sont multipliées à vitesse grand V. Comme l'a rappelé Microsoft via un rapport publié à la fin avril 2022, la Russie avait d'ores et déjà lancé pas moins de 237 cyberattaques contre l'Ukraine.

Or, la firme de Redmond vient de publier une nouvelle étude baptisée “Défendre l'Ukraine : les premières leçons de la Cyberguerre”. “Le rapport révèle de nouvelles informations sur les efforts russes, notamment une augmentation de la pénétration des réseaux et des activités d'espionnage parmi les gouvernements alliés, les organisations à but non-lucratif et d'autres organisations en dehors de l'Ukraine”, résume Microsoft.

A lire également : La Russie est prête à légaliser le piratage de logiciels des géants de la Tech

42 pays visés par les cyberattaques russes depuis le début de la guerre

Comme le révèle l'exposé du géant américain, les cyberattaques contre d'autres gouvernements se sont multipliées depuis ces dernières semaines. Ces assauts ont réussi à contourner les systèmes de défense dans 29% des cas. Signe supplémentaire de l'intensification de la cyberguerre menée par la Russie, Microsoft assure que pas moins de 42 pays ont été visés par les services de renseignements russes et les hackers à la solde du Kremlin.

Sans surprise, les Etats-Unis restent la cible prioritaire, ainsi que les pays membres de l'OTAN comme la France. Dernièrement, les pays baltes se sont retrouvés dans le collimateur des pirates russes, avec une augmentation significative des cyberattaques contre la Finlande, la Suède, le Danemark et la Norvège.

Le rapport précise que 128 organisations ont été touchées par des cyberattaques depuis le début de la guerre. La moitié d'entres-elles sont des agences gouvernementales, tandis que le reste est composé de services informatiques de grandes entreprises et d'ONG. Les hackers font d'ailleurs preuve d'ingéniosité pour atteindre leur but. On se souvient de ces pirates russes qui se sont fait passer pour des diplomates pour s'infiltrer dans les réseaux de plusieurs ambassades.

L'invasion russe s'appuie sur une cyber-stratégie qui comprend au moins trois efforts distincts et parfois coordonnés : des cyberattaques destructrices à l'intérieur de l'Ukraine, l'infiltration et l'espionnage de pays extérieurs et des opérations d'influence visant des personnes dans le monde entier”, explique Brad Smith, vice-président de Microsoft.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !