iPad 2022 : 30% d’autonomie et 15% de performances en plus grâce un SoC 3 nm

 

Une nouvelle fuite affirme qu’Apple sera l’un des deux premiers à bénéficier de la gravure en 3 nm chez TSMC. Selon le fondeur taïwanais, cette finesse de gravure améliore les performances d’un processeur jusqu’à 15% réduit la consommation d’énergie jusqu’à 30 %. Les iPad de 2022 seraient les premiers à en bénéficier.

iPad Pro M1
L'iPad Pro M1 / Crédits : Apple

TSMC a officiellement annoncé que ses lignes de production seront compatibles avec la gravure en 3 nm dès l’année prochaine. Aujourd’hui, la gravure la plus fine pour les processeurs de smartphone est de 5 nm. Le Snapdragon 888, l’A14 Bionic ou l’Exynos 2100, par exemple, en profitent. Réduire la finesse à 3 nm, est donc un cap énorme.

Lire aussi – Huawei va produire ses propres puces dès 2022 pour contourner les sanctions

Le but de la manœuvre est triple. D’abord, cela permet d’intégrer plus de transistors sur la même surface. Ou de réduire la surface tout en conservant le même nombre de transistors. Ensuite, cela permet d’augmenter la cadence maximale des processeurs sans risquer de surchauffe. Aujourd’hui, les processeurs de smartphones montent jusqu’à 3 GHz avec le Snapdragon 888+ de Qualcomm. Enfin, la gravure en 3 nm réduirait la consommation d’énergie et la production de chaleur.

En annonçant l’arrivée de la gravure en 3 nm, TSMC a signalé que les gains en performance pourraient s’échelonner entre 10 % et 15 % et la baisse de consommation d’énergie entre 25 % et 30 %, par rapport à des processeurs gravés en 5 nm. Soit les SoC haut de gamme d’aujourd’hui.

TSMC ne gravera en 3 nm que pour Intel et Apple en 2022

TSMC sera l’un des premiers fondeurs au monde à proposer la gravure en 3 nm à ses clients. Mais ses lignes de production ne seront prêtes qu’en 2022. Selon le site économique Nikkei Asia, deux entreprises en profiteront dès l’année prochaine : Intel et Apple. Selon les sources de cette information, il y aura davantage de composants pour Intel que pour la firme de Cupertino.

Autre information intéressante, les composants qu’Apple recevra ne devraient pas être intégrés aux iPhone de 2022. En effet, les lignes de productions en 3 nm ne seront pas prêtes à temps pour alimenter les smartphones qui sont attendus, comme tous les ans, à l’automne. En revanche, les composants en 3 nm seraient prêts pour être intégrés dans les iPad de 2022. Ce sont eux qui vont bénéficier de cette belle montée en puissance technologique. Quant aux iPhone, ils bénéficieront de SoC dotés d’une finesse de gravure intermédiaire, à 4 nm. La différence de performance et d’autonomie ne sera donc pas aussi flagrante. Mais elle devrait tout de même être sensible.

Source : Nikkei Asia



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !