Intel vient de dévoiler une nouvelle technologie qui permet de doubler la densité des unités mémoire actuelles dans les mémoires NAND utilisées dans les SSD. Cette technologie est particulièrement optimisée pour réduire les coûts de fabrication. D’autres fondeurs, comme Toshiba ont aussi annoncé des technologies similaires.

Intel SSD

Intel pourrait bientôt mettre sur le marché des SSD et puces NAND de plus grande capacité et moins chers. C’est en tout cas ce que promet une nouvelle technologie de fabrication des puces mémoire utilisées par ces dispositifs de stockage. Lorsque les premières puces flash apparaissent sur le marché, elles stockaient les données dans une matrice composées de cellules pouvant enregistrer chacune un bit (0 ou 1). Mais très vite les progrès technologiques ont permis de stocker plusieurs bits par cellules – jusqu’à quatre avec la technologie actuelle.

Intel dévoile une technologie SSD conçue pour augmenter la capacité et réduire les coûts

Intel annonce avoir développé un procédé de fabrication qui permettra désormais d’encoder jusqu’à 5 bits par cellule. De quoi augmenter encore la densité de stockage de la technologie SSD. Intel souligne que ce progrès « permettra de réduire les coûts au-delà de ce que permettaient les cellules à quatre niveau », sans plus de précision. Pour l’heure, Intel se contente néanmoins de dévoiler la technologie, sans donner de calendrier pour sa mise sur le marché. Mais une certaine compétition existe déjà sur ce créneau : au mois d’aout, c’était Toshiba qui dévoilait sa propre technologie de cellules sur cinq niveaux.

Lire également : Samsung – les SSD V-NAND de 6e génération entrent en production

En plus de ces nouvelles technologies, les fabricants peuvent empiler les matrices de cellules sur plusieurs niveaux, en 3D. Les usines Intel sont déjà capables d’atteindre jusqu’à 96 couches dans les puces mémoires de la firme disponibles en 2019. Mais le fondeur au logo bleu veut aller beaucoup plus loin : la firme a ainsi annoncé que des puces mémoires avec jusqu’à 144 couches seront sur le marché en 2020. Reste à savoir dans quelle mesure ces efforts technologiques permettront de faire converger le prix du gigaoctet en SSD avec celui du gigaoctet sur des disques durs classiques ou permettront enfin un croisement des courbes de prix.

Source : Cnet



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Nvidia présente en vidéo sa nouvelle technologie DLSS 2.0

Nvidia a publié une vidéo de présentation de sa nouvelle technologie DLSS 2.0 ce lundi 23 mars. Cette version inédite du DLSS permettra aux PCistes exigeants d’améliorer la résolution, d’avoir une image de meilleure qualité et de booster le nombre…

AMD annonce l’arrivée des Ryzen 4000 d’ici fin 2020

AMD va lancer les CPU Ryzen 4000 d’ici la fin de l’année 2020. Gravée en 7nm, cette nouvelle génération de processeurs est basée sur l’architecture Zen 3. Lors de la conférence, AMD a aussi teasé de futurs CPU basés sur l’architecture…

L’inventeur du copier-coller, Larry Tesler, est mort

Larry Tesler, l’informaticien qui a inventé la commande « copier-coller », vient de décéder à l’âge de 74 ans. Employé chez Xeros dans les années 1970, l’homme a mis au point de nombreuses commandes populaires afin de faciliter la vie des utilisateurs. Il a aussi fait…

Nvidia RTX 3070 et 3080 : découvrez leur fiche technique !

Les Nvidia RTX 3070 et 3080 se dévoilent enfin. Le site chinois Mydrivers, relayé par nos confrères du site Gizchina, ont publié la fiche technique des deux prochaines cartes graphiques du constructeur. Parmi les améliorations notables, une nouvelle architecture appelée…