Huawei : le PDG France réagit à son interview musclée lors du reportage Cash Investigation

Maj. le 19 mars 2018 à 19 h 46 min

Huawei vient de réagir à une polémique agitant internet et les fabricants de smartphones, concernant notamment le travail des enfants. La société a été l’une des cibles du reportage choc de Cash Intestigation, les secrets inavouables de nos téléphones portables, diffusé mardi sur France 2. C’est ainsi que son PDG France, François Quentin, a subit une interview musclée et inattendue, à laquelle il a réagit depuis.

huawei travail enfant cash investigation

Le reportage Les secrets inavouables de nos téléphones portables fait du bruit, et l’un de ses axes majeurs est le travail des enfants chez les sous-traitants des marques que nous connaissons si bien. Dans l’une des séquences, la journaliste Elise Lucet fait irruption dans l’existence de Quentin, photos d’enfants au travail sous le bras, pour lui demander des explications.

Depuis la diffusion de ses images, le PDG est revenu sur l’évènement ainsi que le problème qu’il soulevait lors des Assises de l’industrie organisées par le magazine l’Usine Nouvelle. Quentin remet discrètement en cause l’intégrité de la journaliste, déclarant que le fait qu’il lui ait demandé sa carte de presse est « ce qui lui a déplu ». Nous retiendrons surtout un vent de panique ayant soufflé dans la salle face à la journaliste, les personnes en présence essayant vainement de bloquer la vue aux caméras.

Le PDG déclare par ailleurs avoir activé tous ses réseaux pour que la journaliste ne puisse plus interviewer de grand patron. S’attaquant à ce qu’il juge être du sensationnalisme « extrême », le PDG continue à s’en prendre aux qualités professionnelles de Madame Lucet. Pourtant, aux dires de celle-ci, cette intrusion forcée, bien qu’en effet assez sensationnelle, est le résultat de plusieurs tentatives ignorées d’obtenir une interview « en bonne et due forme ».

huawei secrets inavouables telephones portables

Abordant finalement la question de fond, Quentin déclare qu’Huawei avait déjà identifié ce problème chez les sous-traitants en mai 2014, que le Chinois a aussitôt cessé sa collaboration avec l’entreprise incriminée, et qu’il controlait régulièrement leur sous-traitant ainsi que les sous-traitants de ses derniers.

Quoi qu’il en soit, les fabricants sont dans le collimateur des médias et les réseaux sociaux sont très actifs autour cette question du travail des enfants, qui a pourtant souvent été discuté, mais qui devient désormais très concret. C’est d’autant plus sensible dans le cas de Huawei qui présentait il y a peu son plan d’investissement en France.

Il semblerait qu’il y ai beaucoup à changer et l’on aimerait que le sujet continue à faire du bruit sans devenir un bruit de fond, et que des initiatives comme le fairphone, le smartphone équitable respectant les droits de l’homme et l’environnement, devienne un standard de nos sociétés de consommation.

 

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate 20 : où l’acheter au meilleur prix ?

Le Huawei Mate 20 est désormais officiellement lancé et il est déjà possible de l’acheter en France. Vendu à 799 euros, le smartphone est orienté très haut de gamme et son but est clair : détrôner Samsung sur le terrain…