Google souhaite licencier 10 000 employés, les moins performants vont être mis à la porte

 

Alphabet, la maison-mère de Google, souhaiterait licencier 6% de ses effectifs, soit 10 000 personnes. Pour se faire, la société californienne devrait sélectionner les employés les « moins performants ». Après Twitter, Amazon et Meta, c’est un autre géant de la tech qui licencie en masse.

Google
Crédit : Flickr

Selon The Independant, Alphabet -la maison-mère de Google- serait sur le point de remercier 10 000 employés, soit 6% de ses effectifs. C’est énorme.

La société américaine est dans une mauvaise passe à cause du COVID et de l’inflation galopante, ce qui motiverait cette décision. Toutefois, c’est le processus qui pose question. Alphabet aimerait en effet se débarrasser uniquement des employés les « moins performants. »

Google veut se débarrasser des employés les moins efficaces

Selon plusieurs sources, un nouveau système de notation serait mis en place au sein de Google afin de sélectionner les futurs licenciés. Les managers auraient été incités à sélectionner les personnes en bas du tableau : les 6% « moins performants ». Un management par les chiffres qui contribuerait également à calculer les futures primes des travailleurs.

Un tel système aveugle et basé uniquement sur des numéros permettrait à Google de faire le ménage sans aucun scrupule. Il faut dit qu’Alphabet vit une passe difficile avec des revenus qui ont chuté de 27% au dernier trimestre comparé à la même période l’année précédente. Sunar Pichai, le PDG, n’a d’ailleurs pas caché la situation morose de sa société, incitant ses employés à mettre les bouchées doubles pour relever le niveau. A se montrer « plus concentré et plus affamé que pendant les périodes fastes ». Il faut bien payer les actionnaires…

A lire aussi – Elon Musk impose des règles extrêmes chez Twitter, les employés démissionnent en masse

Les licenciements chez Google ne sont malheureusement pas une surprise. Les géants de la tech entreprennent à tour de rôle des licenciements massifs. Meta a par exemple annoncé virer 13% de ses effectifs. De son côté, Amazon serait en train de préparer 10 000 départs. Chez Twitter, le nouveau patron Elon Musk n’y est pas allé de main morte en remerciant pas moins de la moitié des employés, sans compter ceux qui ont claqué la porte.

Pour l’instant, rien n’est officiel chez Google, mais il ne faudra pas s’étonner de voir arriver un plan social dans les prochains mois.

Source : The Independant



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !