Femmes enceintes : les smartphones doublent le risque de fausse couche

Les femmes enceintes qui utilisent des smartphones s’exposent à un risque de fausse couche deux fois plus élevé, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs californiens. En cause : les rayonnements non-ionisants de champs magnétiques émis par nos téléphones et autres appareils électroniques. Un fléau très difficile à fuir dans nos sociétés modernes. 

femmes enceintes smartphones fausse couche

On savait déjà que les femmes enceintes ne doivent ni fumer ni boire. Il serait aussi préférable de laisser le smartphone de côté pendant neuf mois. Une nouvelle étude menée par la Kaiser Permanente Division of Research d’Oakland, en Californie, révèle que les smartphones, les appareils Bluetooth et les laptops peuvent double le risque de fausse couche chez les femmes enceintes. Selon cette étude menée auprès de 913 femmes enceintes à différents stades de la grossesse, ce sont les rayonnements non-ionisants de champs magnétiques qui sont à la source de ce phénomène inquiétant. 

Ces radiations de smartphones, également provoquées par les antennes cellulaires, stressent le corps et peuvent provoquer des dommages génétiques entraînant la fausse couche. D’autres études précédemment menées laissent penser que ces rayonnements de smartphones peuvent aussi provoquer le cancer, et le plus grave et que nous y sommes tous exposés dans une certaine mesure.

Femmes enceintes : les rayonnements des smartphones provoquent des dommages génétiques

Dans le cadre de cette étude, toutes les participantes étaient équipées d’un EMDEX Lite permettant de mesurer l’exposition aux rayonnements de champs magnétiques pendant une journée ordinaire de 24 heures. Les résultats prouvent que les femmes présentant un niveau élevé d’exposition aux radiations ont 48% de chances en plus de faire une fausse couche. Parmi elles, 24,2% avaient fait une fausse couche contre 10,4% parmi celles qui sont peu exposées.

Comme le rappellent les chercheurs, aux Etats-Unis, 15 à 20% des grossesses se terminent par une fausse couche. En France, selon Le Figaro, la fausse couche concerne une femme sur quatre. Cette étude semble démontrer les effets néfastes dramatiques des rayonnements de smartphones sur notre biologie. Cependant, les chercheurs d’Oakland précisent que davantage de recherches sont nécessaires et espèrent que cette étude encouragera d’autres scientifiques à se pencher sur le sujet.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Apple et Qualcomm mettent fin à leur guerre des brevets

Apple et Qualcomm annoncent mercredi 17 avril 2019 enterrer la hache de guerre : fini la bataille judiciaire autour des brevets ! Les deux entreprises ont signé un accord de licence sur 6 ans, et le fondeur fournira les modems…

Canal+ a perdu 99 000 abonnés en France au premier trimestre 2019

Canal+ a perdu jusqu’à 99 000 abonnés en France au cours du premier trimestre 2019. Mois après mois, le groupe continue de voir son portefeuille d’abonnés se réduire sur le marché français. Malgré son carton à l’étranger, Canal+ enregistre un chiffre d’affaires en forte…

Windows 10 : bugs en pagaille suite aux mises à jour d’avril 2019

Windows 10 est touché par une série de bugs depuis le déploiement des dernières mises à jour d’avril 2019, annonce Microsoft. Les correctifs en date proposés par la firme entreraient en effet en conflit avec une poignée d’antivirus.  Le mardi 9 avril dernier, Microsoft…