Maj. le 26 juin 2020 à 14 h 38 min

Facebook met désormais en garde les internautes qui partagent des articles publiés il y a plus de 3 mois. Avec cette nouvelle mesure de prévention, le réseau social cherche à lutter contre la propagation d’anciennes informations présentées comme récentes. En parallèle, le groupe américain va afficher des informations contextuelles sur les articles concernant la pandémie de Covid-19. 

facebook avertit articles vieux

« Nous avons lancé le déploiement global d’un écran de notification qui permettra aux gens de savoir quand les articles de presse qu’ils sont sur le point de partager ont plus de 90 jours » annonce Facebook dans un communiqué sur son site web. L’option sera donc disponible partout dans le monde dans les jours à venir.

Sur le même sujet : Facebook met fin au fructueux marché noir d’antiquités sur sa plate-forme

Facebook lance une nouvelle option pour combattre les fake news

Si vous vous apprêtez à partager un article de presse publié il y a plus de 3 mois, une fenêtre d’avertissement vous mettra instantanément en garde. Le réseau social laisse néanmoins les internautes libres de partager le contenu sur leur mur malgré tout. Facebook affirme avoir mis au point cette fonctionnalité en réaction aux inquiétudes des organes de presse. Certains médias affichent d’ailleurs de plus en plus ostensiblement la date de parution de leurs papiers afin d’éviter les méprises.

Pour tromper les utilisateurs, ou simplement par méconnaissance ou distraction, certains internautes présentent parfois des articles plus anciens comme récents. Cette tactique est régulièrement employée par des groupuscules d’extrême droite ou d’extrême gauche pour propager de fausses informations. Dans la même optique, certains comptes utilisent aussi des photographies datant de plusieurs années, ou capturées dans d’autres régions du monde, pour berner les internautes.

Dans la foulée, Facebook annonce l’arrivée de nouvelles mesures visant à endiguer la propagation de fausses informations sur le coronavirus. Lorsqu’un internaute partagera un contenu lié à la pandémie, une fenêtre de notification apportera des informations contextuelles supplémentaires sur le sujet. Dans la même optique, Facebook alerte les internautes qui partagent des fake news sur le coronavirus.

« Notre objectif est de permettre aux gens d’identifier plus facilement le contenu qui est opportun, fiable et le plus important pour eux » précise le communiqué. cette mesure s’annonce similaire à l’option qui met en doute la véracité de certains contenus en fonction des retours des internautes. Que pensez des mesures déployées par Facebook ? On attend votre avis dans les commentaires.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…

Facebook intègre Wikipédia pour lutter contre les fake news

Facebook teste en ce moment l’intégration de Wikipédia au moteur de recherche du réseau social. Des infos issues de l’encyclopédie collaborative s’affichent lors de certaines recherches sur des sujets sensibles, visiblement dans le but de lutter contre les fake news…