Coinbase : il écope de 10 mois de prison pour un délit d’initié dans les cryptos, une première mondiale

 

Nikhil Wahi aurait profité d’informations confidentielles concernant Coinbase pour faire fortune. Un tribunal américain l’a condamné à 10 mois de prison. C’est une première dans le monde des monnaies virtuelles.

Un Bitcoin derrière les barreaux / Crédit : 123rf

L’affaire a commencé en juillet 2022, lorsque les forces de l’ordre de Seattle ont appréhendé les frères Nikhil et Ishan Wahi. Elles leur reprochaient d’avoir, avec l’aide d’un troisième complice, bénéficié d’informations confidentielles et d’en avoir profité pour faire fortune dans les monnaies virtuelles telles que le Bitcoin. Les autorités de contrôle des marchés financiers sanctionnent durement les personnes qui « disséminent à des fins d’enrichissement (ou non) de ce type d’information ». Les Wahi étaient donc accusés de délit d’initié. Selon la justice, la possession de ces informations sensibles leur aurait permis de gagner, de façon illicite donc, près de 1,5 million $.

À lire — Coinbase : les clients pourraient perdre leurs cryptos en cas de faillite, la panique s’installe

L’appât du gain était irrésistible. Ishan Wahi travaillait comme chef de projet chez Coinbase. Ce poste lui a permis de se procurer des données très sensibles concernant les monnaies virtuelles que sa compagnie s’apprêtait à coter et à mettre en avant sur la plateforme. Ainsi, selon les juges, Me Wahi aurait, à quatorze occasions au moins, informé Nikhil et leur autre complice de la date précise de présentation publique de ces nouveaux produits. Autant de connaissances qui leur ont permis d’effectuer des transactions très rentables sur ces actifs cryptographiques avant les annonces publiques de Coinbase.

Il échange des informations confidentielles sur les cryptomonnaies et risque de passer 20 ans sous les verrous

Messieurs Wahi ont bien essayé de cacher leurs méfaits en diversifiant les monnaies virtuelles amassées et en créant des comptes sous de faux nomes sur d’autres bourses d’échanges centralisées et en faisant transiter leurs actifs à travers divers porte-monnaie numériques d’Ethereum.

Leurs efforts ont été vains, ils ont été attrapés par les autorités américaines pour qui le délit d’initié est lourdement sanctionnable. Nikhil Wahi s’est vu infliger une peine de 10 mois de prison. Celle encourue par son frère est plus lourde : il pourrait passer 20 ans derrière les barreaux.

Source : Gizmodo



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !