CNIL : 50% des applications ne respectent pas la vie privée

 

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) vient d’effectuer un nouvel audit des sites internet et des applications mobiles les plus visitées dans le monde.

Alors que l’étude a débuté en mai dernier, les résultats viennent de tomber et les résultats sont plutôt étonnants en ce qui concerne les données personnelles des utilisateurs.

La CNIL affirme que 50% des applications mobiles ne respectent pas la vie privée de chacun

Les applications mobiles ne respectent pas notre vie privée

À la suite de cet audit, la CNIL a tenu des propos pour le moins inquiétants :

Les conclusions de cette opération montrent l’insuffisance, voire parfois l’absence, d’une information claire des internautes sur les conditions de traitement de leurs données personnelles.

On apprend donc au travers de l’étude que la moitié des applications mobiles ne fournissent aucune information sur la protection des données des utilisateurs.

Le problème qui se pose vient d’un non respect de la vie privée puisque les utilisateurs qui font usage de ces applications n’ont alors aucun contrôle sur leurs données. En conséquence, ils ont 1 chance sur 2 qu’une application fasse un usage non toléré des données collectées.

À cela, la CNIL soulève dès lors deux problèmes majeurs :

Lorsque ces politiques de protection des données existent, elles sont parfois trop généralistes ou, à l’inverse, trop focalisées sur un seul aspect technique, comme par exemple celui des cookies

En effet, on indique bien souvent à l’utilisateur les moyens mis en place pour stocker ses informations, quelles méthodes sont employées, mais ce qui intéresse pourtant l’internaute, c’est la finalité des données personnelles, et à défaut, la durée de conservation de celles-ci, et pour quel(s) motif(s).

Mais la Commission dénonce également la difficulté pour les utilisateurs à accéder à l’information ou que ces dernières ne soient pas compréhensibles pour tous :

la CNIL a également parfois constaté des sites à destination d’internautes français dont les mentions d’information sont rédigées en anglais

Par ailleurs, vous aurez de votre côté souvent remarqué que les données relatives à la protection de notre vie privée sont souvent noyées dans la masse des conditions d’utilisation d’une application (ou d’un site d’ailleurs).

Pour répondre de ces résultats, la CNIL et plusieurs de ses homologues ont pris la décision de contacter les sites concernés et de mettre tout en œuvre pour assurer la protection des données des utilisateurs.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
android google failles
Android : Google corrige 33 failles de sécurité en novembre 2020

Google vient de lancer le déploiement du patch de sécurité Android du mois de novembre 2020. Avec ce nouveau correctif, la firme de Mountain View corrige un total de 33 failles de sécurité identifiées dans le code de son OS…

tiktok avast adware jeune fille
Android, iOS : Avast découvre 7 nouveaux malwares grâce à une fillette

Sept applications malveillantes ont été repérées sur le Google Play Store et sur l’App Store. Téléchargées plus de 2,4 millions de fois, elles  bombardent l’utilisateur de publicités et le facturent avec des achats in-app inutiles. Fait incroyable, les chercheurs d’Avast…

android failles google corrige septembre
Android : Google corrige 52 failles de sécurité en septembre 2020

Android souffre d’un total de 52 failles de sécurité, annonce Google dans son traditionnel bulletin mensuel. Bien décidé à protéger les utilisateurs contre les malwares et les pirates, le géant américain a lancé le déploiement d’un patch correctif sur tous…