Chargeur USB : pourquoi il est dangereux de brancher votre smartphone sur des bornes publiques

On retrouve des bornes de recharge USB dans plusieurs lieux publics, notamment dans les aéroports. S’ils peuvent s’avérer bien pratiques, les dangers auxquels ces chargeurs USB vous exposent ne sont pas négligeables. Un spécialiste en sécurité de la société IBM Security parle de ces risques.

Chargeurs USB publics

Il faut dire que les stations publiques de charge USB sont très pratiques lorsque nos smartphones sont à court d’énergie. Vous avez besoin de redonner un peu d’autonomie à votre batterie alors que vous êtes à l’extérieur. Par chance, vous vous retrouvez non loin d’une borne de charge comme on en trouvent souvent dans certains lieux. D’après l’expert en sécurité Caleb Barlow, il ne faut jamais céder à la tentation d’y brancher votre smartphone.

Les bornes de recharge USB publiques peuvent mettre en danger les données de votre smartphone

Des cybercriminels peuvent modifier ces chargeurs USB pour installer des logiciels malveillants sur votre smartphone ou télécharger des données à votre insu. Le chercheur utilise une explication imagée pour illustrer son propos : « utiliser à un port USB public, c’est comme trouver une brosse à dent au bord de la route et décider de la mettre dans votre bouche. Vous n’avez aucune idée d’où cette chose a traîné ». Dit comme ça, on perçoit d'emblée la pertinence de ses mises en garde.

Il n’y a pas que les ports de charge qui sont dangereux. À défaut de pouvoir modifier une installation publique dans un lieu tel qu’un aéroport, une personne malveillante pourrait simplement laisser traîner son câble USB. « Si vous trouvez par exemple un câble Apple, vous pourriez le récupérer et le brancher sur votre smartphone. Mais à l’intérieur pourrait se trouver une puce qui déploie un logiciel malveillant dans votre appareil ».

C’est comme les clés USB que l’on retrouve dans sa boîte aux lettres. Le bon sens voudrait qu’on traite ces objets étrangers avec la plus grande méfiance. Enfin, selon les données d’IBM Security relayées par Forbes, les lieux de transport sont devenus « une cible privilégiée pour les hackers ». Depuis janvier 2018, 566 millions de fuites de données ont été liées à des infractions numériques commises dans lieu de transport.

Il existe des précautions élémentaires pour éviter au maximum d’être une victime. Ne pas prendre des risques avec les points d’accès WiFi public, encore moins avec des accessoires qui ne vous appartiennent pas, vous munir d’une batterie externe pour charger votre smartphone en cas de panne d’autonomie.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
WhatsApp : un simple GIF permet de pirater votre smartphone

Une faille découverte dans l’application WhatsApp et qui affecte les smartphones Android permet d’accéder à vos photos privées et autres données personnelles. Il suffit d’un GIF modifié pour exploiter cette vulnérabilité qui vient d’être découverte par un chercheur en sécurité….

Une attaque DDoS rapporte 2,5 millions de dollars à Wikipédia

Vendredi dernier, le site encyclopédique Wikipédia était victime d’une conséquente attaque DDoS (Distributed Denial of Service). Pour limiter les dégâts d’une telle menace, la Wikimedia Foundation vient de recevoir une jolie somme de la part d’un généreux donateur pas si…

NordVPN : des faux sites propagent un dangereux malware bancaire

Des pirates profitent de la popularité de NordVPN pour diffuser Win32.Bolik.2, un malware bancaire sur l’ordinateur de leurs victimes. Des faux sites, imitant à la perfection l’interface de celui de NordVPN, propagent en effet des versions vérolées du célèbre VPN. Une…