Ce VPN gratuit a fait fuiter les données de ses utilisateurs

 

Un VPN gratuit visant majoritairement le marché chinois a fait fuiter des milliards de données utilisateurs. De plus, l'application Android peut agir comme un logiciel espion et abrite un malware permettant l'exécution de code à distance.

vpn gratuit
Crédit : Privecstasy via Unsplash

Un VPN gratuit peut constituer une bonne solution de dépannage pour le besoin momentané d'une fonction particulière, mais il convient de rappeler que ces solutions ne sont pas les plus sécurisées. Une enquête de Cybernews portant sur la fuite de 5,7 milliards de données vient nous le rappeler.

Le VPN gratuit Airplane Accelerates, utilisé notamment en Chine, est mis en cause par le rapport en question. Les informations personnelles récoltées par le service VPN, incluant les identifiants d'utilisateur, les adresses IP, les noms de domaine et les horodatages, ont fuité, exposant des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes. L'application est disponible sur Windows, macOS, iOS et Android, si bien qu'une grande variété d'utilisateurs a été touchée par le leak.

Méfiez-vous des VPN gratuits

“Cette fuite est importante, car les données divulguées pourraient être utilisées pour désanonymiser et espionner les utilisateurs de cette application”, explique Aras Nazarovas, responsable de l'enquête. Les VPN gratuits sont très populaires dans le monde entier, mais particulièrement dans des pays sensibles comme la Chine, où l'accès aux contenus sur internet est strictement encadré. Ce leak pourrait causer de graves problèmes à des utilisateurs si le régime chinois décidait de se pencher sur les informations qui ont fuité.

Et ce n'est pas tout. Le VPN en lui-même agissait comme un logiciel malveillant sur Android. Il exigeait des autorisations dont il n'a pas besoin, comme l'accès à la caméra, au microphone, aux contacts ou au stockage. “L'analyse de l'application Android montre également qu'elle est capable de fonctionner comme un logiciel espion et qu'elle possède des capacités d'exécution de code à distance”, nous apprend l'étude. Et pour couronner le tout, les antivirus ne détectent pas l'application comme une menace. Les utilisateurs n'ont donc pas de moyen évident de savoir si le VPN est légitime ou non.

Source : Cybernews

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !