Bitcoin : les experts craignent encore le pire pour les cryptomonnaies, la chute va continuer

 

Kevin O’Leary, l’expert en cryptomonnaies plus connu sous le nom de Shark Tank, est formel : les devises numériques n’en ont pas fini de chuter. Alors que ces dernières ont perdu énormément de valeur en quelque mois, il affirme que le marché n’a pas encore touché le fond et que cela peut arriver à n’importe quel moment. Il conseille ainsi de se tourner vers des actifs plus sûrs.

Bitcoin
Crédit : Unsplash

« C’est impossible de prédire où se trouvera le fond ». Voilà comment Kevin O’Leary, expert renommé en cryptomonnaies, décrit l’avenir du marché. Alors qu’à l’heure actuelle, la devise se maintient vaguement aux alentours de 20 000 dollars, après être passée furtivement sous cette barre symbolique, le monde des cryptomonnaies tente tant bien que mal de se remettre de sa gueule de bois.

Interrogé sur la chaîne du Youtubeur Mett Kevin, celui qui se fait appeler Shark Tank s’est vu demandé si le Bitcoin pouvait redescendre jusqu’à 13 000 dollars. Sa réponse aussi évasive que claire : « Je ne crois pas que nous ayons encore touché le fond ». Cette possibilité est donc clairement envisageable pour l’expert et, pire encore, la devise pourrait même chuter encore plus bas.

Sur le même sujet — Bitcoin : les pirates nord-coréens ont perdu des millions de dollars à cause de la chute des cours

Le Bitcoin et les cryptomonnaies n’ont pas encore touché le fond

Pour Kevin O’Leary, chaque investisseur possédant du Bitcoin ou toute autre cryptomonnaie pourrait donc tout perdre du jour au lendemain, dans ce qu’il appelle un « gros événement de panique » — comprenez un nouveau krach tellement conséquent qu’il mettrait définitivement fin au marché. Si cette prédiction est particulièrement alarmiste, elle n’a rien de fictionnelle pour l’expert, qui se prépare au pire.

En effet, contrairement à d’autres investisseurs qui continuent d’appeler à l’achat de Bitcoin, celui-ci indique s’être de nouveau tourné vers des actifs plus classiques comme des actions ou l’immobilier, tout en admettant qu’un événement de panique pourrait également se produire dans ces secteurs pourtant considérés comme plus sûrs. Et Kevin O’Leary de conclure : « Ce sera certainement une très bonne chose pour cette industrie […] parce que cela éliminera tous les mauvais modèles d’affaires brisés, l’effet de levier important, la spéculation qui était trop risquée. »



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !