Bandai Namco : l’éditeur d’Elden Ring paralysé par un ransomware ?

 

Bandai Namco, l'éditeur de nombreuses licences vidéoludique cultes comme Dark Souls, Dragon Ball Z ou encore Ace Combat, aurait été visé par un ransomware. C'est en cas tout ce qu'annoncent plusieurs spécialistes en sécurité informatique et en piratage. Pour l'instant, la société n'a pas fait de déclaration officielle sur cette attaque supposée. 

piratage bandai namco
Crédits : Bandai Namco & Pixabay

Bandai Namco est une maison bien connue des joueurs. L'éditeur japonais a publié de nombreux titres issus de licences cultes, comme l'intégralité des Dark Souls de From Software, sans oublier un certain Elden Ring, mais aussi les jeux Ace Combat ou encore Dragon Ball Z.

Seulement et depuis quelques mois, la société nippone a rencontré plusieurs problèmes de cybersécurité. En mars 2022, des hackers ont exploité une faille de sécurité présente sur la version PC d'Elden Ring pour envahir la partie d'un joueur et déclencher un terrible bug qui contraint à lancer une nouvelle partie… 

Or et si l'on en croit plusieurs spécialistes en sécurité informatique et en piratage, Bandai Namco aurait été ciblé par le groupe de ransomware Black Cat. “Le groupe ALPHV Ransomware (alternativement appelé Black Cat Ransomware) prétend avoir rançonné Bandai Namco”, a publié ce lundi sur Twitter le compte VX-Underground, un groupe réputé qui surveille le code source des logiciels malveillants sur le web.

piratage bandai namco
Crédits : Twitter

Bandai Namco paralysé par un ransomware ? Ces captures le confirment

En pièce jointe du tweet, on peut voir une capture d'écran du blog des pirates d'ALPHV. Il s'agit de l'onglet dédiée aux différentes cibles du groupe. On constate bel et bien la présence de Bandai Namco, avec la mention “Données disponibles prochainement“. Notez que par le passé, le compte VX-Underground a publié des informations exactes sur plusieurs cyberattaques comme celles contre Lapsu$, Microsoft, Ubisoft ou encore Nvidia.

De son côté, le groupe de surveillance des ransomwares Dark Feed a également publié une capture d'écran du piratage revendiqué par Black Cat. Pour l'heure, Bandai Namco n'a pas réagi officiellement. De fait, impossible de connaître l'ampleur des dégâts ni le montant de la rançon exigée par les pirates. Pour rappel, le groupe Black Cat a été impliqué dans l'attaque par ransomware qui a paralysé l'un des principaux oléoducs américains, celui de Colonial Pipelines.

Par le passé, les membres de ALPHV ont exigé des millions de dollars en ciblant des établissements scolaires réputés et d'autres institutions publiques américaines, sans oublier plusieurs entreprises. Bien entendu, nous mettrons à jour cet article si Bandai Namco se décide à communiquer sur le sujet. 

piratage bandai namco
Crédits : Twitter

Source : Kotaku



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !