Android menacé par un super malware impossible à supprimer

Maj. le 30 juin 2016 à 22 h 00 min

Un super malware menacerait très sérieusement Android. Bien qu’ils soient tous une menace, les logiciels malveillants ont été jusqu’à maintenant mal codés, faciles à détecter ou encore à désinstaller. Mais les choses vont peut-être changer, car c’est un cheval de Troie très puissant ciblant l’OS mobile de Google qui a récemment été détecté.

Ce malware qui menace Android ressemble plus à un virus avancé de Windows qu’aux logiciels malveillants que l’on a l’habitude de voir sur notre plate-forme mobile. En effet, il exploite plusieurs vulnérabilités jusqu’alors inconnues de l’OS en utilisant une technique très complexe permettant de rendre le code impénétrable et qui bloque toute tentative de désinstallation.

Les chercheurs de Kaspersky Labs qui viennent de découvrir ce cheval de Troie l’ont surnommé « Backdoor.AndroidOS.Obad.a ». Un nom barbare pour décrire ce qui pourrait être
le logiciel malveillant le plus sophistiqué jamais connu sur mobile jusqu’à ce jour, ainsi que le prototype d’une nouvelle génération de Trojans capable d’échapper aux antivirus mobiles.

Android menacé par un super malware impossible à supprimer

Les futurs malwares beaucoup plus dangereux pour Android ?

La première grande vulnérabilité exploitée par Obad.a concerne le traitement du dossier « Manifest.xml ». En effet, chaque application dispose d’un fichier manifeste, qui renseigne l’OS sur sa structure et ses composantes, ce qui n’est pas le cas du manifeste d’Obad.a qui est structuré de manière à dissimuler ses intentions et ainsi assurer une installation sans problème.

En plus d’infecter le système, il conserve l’essentiel de son code crypté pour rendre l’identification très difficile. Ses composants ne sont décryptés que lorsque cela est nécessaire. Une fois que ce cheval de Troie est en place, il va exploiter la fonction administrateur. Certaines applications demandent des droits d’administrateur afin d’exécuter des fonctions comme le verrouillage de l’écran, la lecture des notifications, la réinitialisation ou encore le nettoyage de données de l’appareil à distance. Ce super malware qui peut affecter Android ne s’affiche ni sur la liste des applications installées ni sur celles fonctionnant en arrière-plan.

Il n’a tout simplement pas d’interface et fonctionne juste comme un service de base, ce qui rend sa suppression d’autant plus difficile. On imagine les dégâts que pourrait causer ce cheval de Troie qui peut exporter vos informations personnelles, télécharger et installer des applications malveillantes supplémentaires, spammer vos contacts, et même tenter d’envoyer des messages SMS surtaxés !

Le Trojan est également capable de rechercher des dispositifs qui sont à proximité et envoyer des copies de lui-même par Bluetooth pour essayer d’infecter le maximum d’appareils. Si un dispositif infecté a un accès root, le serveur de contrôle peut exécuter des commandes de terminaux à distance et peut absolument tout faire sur votre téléphone.

À Google de trouver des solutions afin de pallier ce genre de menaces qui s’annoncent comme un vrai casse-tête pour la firme de Mountain View dans les années à venir.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !