Amazon promet d’indemniser les clients ayant reçu des produits dangereux de vendeurs tiers

 

Amazon s'est engagé à indemniser les clients ayant acheté des produits dangereux à des vendeurs tiers sur sa marketplace. Le géant du commerce en ligne assure que l'indemnisation pourra dépasser les 1000 dollars si le vendeur indépendant refuse de répondre aux réclamations. 

Amazon colis

Dans un communiqué publié ce mardi 10 août 2021, Amazon s'est fermement engagé à indemniser directement des clients victimes de produits jugés dangereux achetés à des vendeurs tiers sur son site. “À partir du 1er septembre, pour les produits vendus sur Amazon.com, Amazon facilitera la résolution des dommages matériels et des réclamations pour blessures corporelles entre le client, le vendeur et son fournisseur d'assurance”, détaille Amazon.

“Dans le cas imprévu où un produit défectueux vendu sur Amazon.com entraînerait des dommages matériels ou corporels, Amazon indemnisera directement les clients pour des réclamations inférieures à 1.000 dollars”, explique Amazon. Si le vendeur refuse de répondre aux réclamations de l'acheteur, la firme de Jeff Bezos assure que l'indemnisation pourra grimper au delà des 1000 dollars.

Lire aussi : Amazon continue de vendre plus de 70 produits Basics très dangereux malgré les alertes

Amazon se plie aux demandes de la justice américaine

Amazon se veut rassurant et précise que 80% des plaintes reçues par son service client concernent des indemnisations inférieures à 1000 dollars. “En soutenant les clients et les produits sur notre plateforme, quelle que soit la personne qui les vend, Amazon va au-delà de ses obligations légales et de ce que tout autre place de marché en ligne réalise aujourd'hui pour protéger les consommateurs”, se félicite l'entreprise américaine.

L'annonce fait suite à une plainte déposée par la CPSC, l'organisme américain de réglementation de la sécurité des consommateurs, en juillet dernier. L'organisme reproche à l'entreprise de vendre sur sa marketplace des milliers d'articles dangereux présentant des risques pour la sécurité. La plainte visait les produits vendus par des vendeurs tiers peu scrupuleux. La CPSC a fermement exigé qu'Amazon prenne ses responsabilités pour protéger ses acheteurs.

Pour mémoire, ce n'est pas la première fois qu'Amazon est sommé de prendre ses responsabilités concernant les produits vendus sur son site. En 2019, une enquête du Wall Street Journal assurait avoir découvert plus de 4000 produits dangereux et illégaux sur le site d'Amazon. Les produits identifiés ne respectaient pas les législations et les normes de conformité en vigueur. Face aux multiples enquêtes réalisées, la justice californienne a estimé qu'Amazon était bien responsable de tous les articles vendus sur sa marketplace. Dos au mur, le groupe vient finalement de prendre ses responsabilités.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !