Amazon : la fortune de son patron Jeff Bezos a grimpé de 20% grâce au coronavirus

Le patron d’Amazon Jeff Bezos a vu sa fortune grimper de 20% grâce à la crise du coronavirus et une envolée du cours boursier de l’entreprise. Avec les mesures de confinement, nombre d’internautes partout dans le monde se sont rabattus sur Amazon et plus largement le e-commerce pour faire leurs achats. 

Jeff Bezos
Un portrait de Jeff Bezos accroché dans une galerie à Washington / Credits : Ronald Woan via Flickr

Vous vous demandez comment va Jeff Bezos en ces temps de crise ? Il va bien, très bien même, surtout lorsqu’il consulte le cours en bourse de ses actions ! Le patron d’Amazon reste l’un des plus gros actionnaires de la plateforme, avec environ 11% des parts. Une proportion qui a d’ailleurs beaucoup réduit depuis son divorce avec son ex-femme Mackenzie. Mais lorsque l’on parle d’une entreprise dont l’action dépasse désormais les 2500 dollars pour une capitalisation de 1200 milliards de dollars, forcément, ça finit par représenter un chiffre colossal.

La fortune de Jeff Bezos est ainsi estimée en ce moment entre 130 et 140 milliards de dollars. Elle a grimpé de 20% depuis l’apparition des premiers cas de malades du coronavirus en Chine – en même temps que l’envolée du cours d’Amazon. La plateforme de e-commerce a en effet profité comme les autres des mesures de confinement qui ont conduit de nombreux internautes à se rabattre sur des solutions en ligne pour faire leurs achats. Une situation renforcée par la fermeture administrative de nombreux commerces, en raison des risques de contagion.

Bien sûr, toutes les plateformes de e-commerce ont profité de ces changements de comportement. Mais avec un site de vente leader aux Etats-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, France, Japon, Canada, Chine, Italie, Espagne, Inde, Brésil, Mexique, Australie, Pays-Bas, Turquie et Singapour, Amazon joue clairement dans une autre cour que des sites nationaux comme Cdiscount, Matériel.net ou RueduCommerce pour ne citer qu’eux. Pour autant ce succès suscite aussi des critiques.

En France, les autorités reprochent à Amazon de ne pas suffisamment protéger ses salariés contre l’épidémie, et de ne pas suffisamment prioriser les produits jugés « essentiels ». En réaction, Amazon a décidé de temporairement fermer ses entrepôts en France. Mais reste ouvert, et assure les commandes à partir d’autres entrepôts européens.

Source : Bloomberg



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Paypal : payer en quatre fois, c’est désormais possible

Paypal offre plus de flexibilité à ses utilisateurs et leur permet désormais d’opter pour un paiement en quatre fois, pour tout achat dont le montant se situe entre 100 et 2000 €. La durée maximale de cet échéancier ne pourra…