Amazon et Ring attaqués en justice pour des protections « insuffisantes » contre le piratage

Amazon et Ring sont en attaqués en justice par John Baker Orange. Ce citoyen américain reproche aux deux entreprises de ne pas avoir sécuriser suffisamment sa caméra Ring contre les risques de piratage. Un hacker était parvenu à s’infiltrer dans le système et avait discuté avec la petite fille de John Baker Orange pendant son absence. 

Crédits : Amazon Ring

Une nouvelle plainte vise Amazon et la société Ring, propriété du géant du e-commerce. Les deux entreprises sont attaquées en justice pour ne pas avoir su prodiguer une protection « robuste » contre le piratage à leurs différents objets connectés dédiés à la surveillance. Le citoyen américain John Baker Orange est à l’origine de cette plainte.

L’homme raconte dans sa déposition qu’un hacker a réussi à s’infiltrer dans le système de sa caméra Ring installée dans la chambre de ses enfants. Le pirate aurait même engagé la conversation avec l’un d’eux, alors que John Baker Orange était occupé à jouer au basket avec l’un de ses garçons à l’extérieur de la maison. Ring avait à l’époque répondu aux plaintes de J.B.O, en clamant qu’il n’y avait aucune preuve que le système ait été compromis.

De plus, Ring avait alors émis l’idée que la faute pouvait également se trouver du côté des utilisateurs, qui utilisent des mots de passes qui ont déjà été interceptés dans le passé par des pirates, ou qui n’activent pas la double authentification. Une réponse jugée scandaleuse par J.B.O qui a décidé d’assigner en justice Amazon et Ring pour les motifs suivants : « rupture de contrat, violation de la vie privée, négligence, enrichissement sans cause, et violation de la loi californienne sur la concurrence déloyale ».

À lire également : sonnette Amazon Ring – une faille permet de pirater votre réseau Wi-Fi 

5 millions de dollars de dommages et intérêts

Au total, les demandes en dommages et intérêts réclamées par les parties civiles (J.B.O n’est pas la seule victime dans la plainte) dépassent les 5 millions de dollars. La plainte a été déposée le jeudi 26 décembre auprès du tribunal du district central de Californie, et devient de fait un procès fédéral. Nous ne savons pas quand le procès aura lieu, mais cette affaire fortement médiatisée aux Etats-Unis pourrait inciter les constructeur d’objets connectés dédiés à la surveillance et à la domotique en général de renforcer la sécurité de leurs appareils et de rendre obligatoire la double authentification par exemple.

Pour rappel, début décembre un hacker avait lui aussi réussi à s’infiltrer dans la caméra Ring d’une famille américaine. Il avait terrorisé une fillette en lui parlant via le haut-parleur de l’appareil. La vidéo de surveillance était devenu virale sur Internet. Ce cas avait déjà sérieusement remis en question la capacité d’Amazon et de Ring à protéger leurs équipements.

Source : digital trends



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !