5G : la France n’exclura pas Huawei, annonce Bruno Le Maire

La France refuse d’exclure Huawei de son futur réseau 5G, annonce Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. Contrairement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, l’Hexagone n’interdira pas les équipements réseau du groupe chinois. Néanmoins, des mesures seront prises afin de limiter la présence de Huawei sur les parties les plus sensibles du réseau. 

Huawei france exclura pas 5G

Il y a quelques jours, le Royaume-Uni a annoncé l’éviction de Huawei de ses réseaux 5G. Face à la pression exercée par l’administration Trump depuis plusieurs mois, Londres a finalement décidé de remplacer tous les équipements réseau fournis par Huawei d’ici 2027. D’autres pays ont déjà décidé de tourner le dos à l’équipementier chinois. C’est notamment le cas de Singapour, l’Italie ou encore l’Australie. Dans ces pays, les opérateurs doivent choisir les technologies de Nokia ou Ericsson.

Sur le même sujet : Huawei exclu de la 5G – la Chine estime que le Royaume-Uni a été berné par les Etats-Unis

La France va limiter la présence de Huawei sur les parties sensibles du réseau 5G

De son côté, la France refuse formellement de bannir Huawei du réseau 5G. Interrogé par nos confrères de France Info, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, a clarifié la position adoptée par le gouvernement Macron. « Nous n’interdisons pas à Huawei d’investir sur la 5G » annonce d’entrée de jeu Bruno Le Maire.

« J’ai eu longuement hier le vice-premier ministre chinois au téléphone et j’ai eu l’occasion de lui rappeler la position qu’a définie le président de la République, qui est la position française. Il n’y a pas en France de discrimination à l’encontre de quelque opérateur que ce soit » explique le ministre, soulignant la présence importante de Huawei dans le réseau 4G. Selon lui, les équipements réseau du groupe chinois représentent 30% du réseau.

« Nous protégeons nos interêts de sécurité nationale » concède cependant Bruno Le Maire, évoquant les mesures promises par Guillaume Poupard, directeur de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information).

Il y a quelques jours, l’ANSSI a en effet demandé à Orange, Free, SFR et Bouygues d’éviter les équipements réseau de Huawei. Il explique « qu’il n’y aura pas de bannissement total », mais « il y aura des refus » lorsqu’un opérateur souhaite s’appuyer sur Huawei pour une partie sensible du réseau 5G. « Nous regardons et protégeons les sites qui sont sensibles. Nous veillons au respect de la sécurité nationale. Nos partenaires chinois peuvent comprendre la position française qui est claire et équilibrée » conclut le ministre.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Mate 40 : Huawei prépare 4 variantes différentes du flagship

Les Mate 40 se profile à l’horizon. Plusieurs mois avant le lancement de cette nouvelle génération, une fuite révèle que Huawei prépare 4 variantes différentes de son nouveau flagship. Sans surprise, tous les modèles seraient compatibles avec la 5G.   D’après…

EMUI 10.1 : Huawei a déployé la mise à jour sur ces 39 smartphones

EMUI 10.1 est d’ores et déjà disponible sur 39 smartphones Huawei et Honor, annonce fièrement la marque chinoise. Le déploiement de la mise à jour sur ces terminaux est en effet arrivé à son terme dans le monde entier. D’autres téléphones pourront…

Huawei P50 Pro : voici à quoi il devrait ressembler

Le Huawei P50 Pro n’arrivera pas avant des mois. Cependant, les premières fuites commencent à apparaître et aujourd’hui, c’est un rendu non officiel se basant sur ces informations qui se montre. On peut y voir un smartphone doté d’un nouveau…

Huawei aurait baptisé son prochain smartphone pliable « Mate V »

Huawei vient de déposer la marque « Mate V » auprès du bureau européen de la propriété intellectuelle (EUIPO). Tout indique qu’il s’agit du nom probable du prochain smartphone pliable du constructeur. Huawei a déposé le 3 juin 2020 un nouveau nom…