YouTube : 10 000 modérateurs seront employés pour supprimer les contenus abusifs

YouTube emploiera 10 000 modérateurs en 2018 pour supprimer les contenus abusifs qui sont partagés sur sa plateforme. Face aux critiques, YouTube a durci sa politique de modération et entend lutter efficacement contre les vidéos ne respectant pas la loi ou ses conditions d’utilisation. 

 youtube logo video

YouTube aura 10 000 modérateurs en 2018 pour protéger sa communauté « contre les contenus
violents ou extrémistes », a annoncé Susan Wojcicki, Directrice Générale de YouTube. Elle se réjouit que la plateforme accueille autant de créativité mais admet et dénonce des excès. « J’ai aussi pu constater par moi-même que l’esprit d’ouverture de YouTube pouvait avoir d’autres conséquences bien plus dérangeantes. J’ai vu en effet comment certaines personnes malveillantes exploitent cette liberté pour tromper, manipuler, harceler et nuire à d‘autres », déclare-t-elle. Et enchaîne en affirmant que YouTube travaille sur le problème.

Plus de modérateurs sur YouTube pour supprimer les contenus abusifs

« Notre objectif est de garder une longueur d’avance sur les individus malveillants pour qu’il soit de plus en plus difficile de diffuser des contenus qui enfreignent nos politiques sur YouTube », explique Wojcicki. En plus d’un plus important dispositif humain, « de nouvelles technologies d’apprentissage automatique » ont été mises en place. « Aujourd’hui, 98% des vidéos extrémistes et violentes que nous supprimons sont signalées par nos algorithmes d’apprentissage automatique », se réjouit-elle, ajoutant que YouTube supprime presque 70 % des contenus violents extrémistes dans les 8 heures suivant leur téléchargement et presque la moitié dans les 2 heures.

Ces outils seront prochainement déployés pour repérer d’autres contenus problématiques concernant la sécurité des enfants et l’incitation à la haine. Fin novembre 2017, des marques avaient retiré leurs pubs de YouTube à cause de vidéos exploitant des enfants. Un peu plus tôt dans le mois, YouTube partait en guerre contre les parodies trash des dessins animés pour enfants. D’ailleurs, la plateforme vidéo de Google annonce aussi des mesures visant à protéger les annonceurs et les créateurs. « Nous voulons assurer aux annonceurs que leurs publicités accompagneront des contenus qui reflètent les valeurs de leurs marques. De la même façon, nous souhaitons rassurer les créateurs sur le fait que leurs revenus ne seront pas impactés par les
activités d’individus malveillants », raconte Wojcicki.

Pour cela, les vidéos et chaînes qui pourront comporter des annonces publicitaires seront triées de manière plus stricte, notamment avec l’aide de modérateurs humains. Elle assure que les créateurs bénéficieront ainsi de revenus plus stables, ce qui semble par contre très incertain. On sait que des chaînes historiques ou scientifiques ont connu des problèmes de monétisation en traitant certains sujets sensibles, la nouvelle politique de YouTube ne devrait pas les arranger.

Réagissez à cet article !
  • Teddy

    En considérant qu’ils soient payés 1500$/mois, ça fait 180M$/An Ht, ça fait cher payé la modération

    • henri

      Non on est loin des 1500 mon amis. Ce sont des philippiens ou autres travailleurs pas cher payer 300$/mois grand max pour matter des vidéos de décapitations ou autre toute la journée. le rêve quoi.

      • Teddy

        Ah oui, je n’avais pas vu ça ainsi :)

  • joe2x

    SI Youtube veut conserver son monopole, ils sont obligé en effet de mettre les moyens pour rassurer tout le monde. C’est un investissement à long terme pour eux

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Droits Ligue 1 : Facebook et Amazon pourraient diffuser les matchs

Et si les futurs OM-PSG étaient diffusés sur Amazon Prime Video ou Facebook ? Les deux géants américains se sont montrés intéressés par les droits de diffusion de la Ligue 1 auprès de la LFP. Formuleront-ils une proposition lors de l’appel d’offres ?

Spotify : découvrez la nouvelle interface de l’application Android !

Découvrez la nouvelle interface de l’application Android de Spotify, faisons le tour des gros changements apportés par le service de streaming musical. Il semble que pour le moment, seuls quelques utilisateurs y ont accès, l’éditeur de l’application proposant ce changement à travers une mise à jour côté serveur et non pas directement par le Play Store.