Très Haut Débit : la promesse d’une couverture à 100% risque de ne pas être tenue

Le gouvernement s’est fixé comme objectif de couvrir tout l’hexagone en très haut débit d’ici 2022. Il semble que si les 50 premiers pourcent ont été rapidement atteint, la couverture de la seconde moitié est plus qu’incertaine dans le délai imparti. Voyons de quoi il retourne exactement.

tres haut debit

Alors que 8,9 millions de foyers ont droit à la fibre optique, la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable n’est pas très confiante pour la suite des opérations indique-t-elle dans son rapport. Malgré un bon départ, le Sénat souhaite clarifier quelques zones d’ombres.

D’ici 2022, l’objectif est d’atteindre 80% de couverture en fibre optique et le reste par d’autres moyens avec notamment la 4G en guise de rustine pour les moins chanceux. Le problème est que plusieurs embûches notamment financières se dressent et le gouvernement devra trouver le moyen d’y faire face.

Très haut débit : l’objectif de couverture à 100% du territoire aura du mal à être atteint

Le déploiement du réseau mobile est un peu brouillon et nécessitera un dispositif pour mieux répartir les efforts des différents opérateurs sur le terrain. Pour le moment, rien n’a été mis en place et la Commission s’en inquiète, un plan devrait permettre de résoudre ce problème.

SFR et son projet de fibrer le pays tout seul ne doit pas entraver la bonne marche des projets en cours. Le plan France très haut débit reposant notamment sur un “principe de mutualisation et d’ouverture entre opérateurs”. Le taux de mutualisation sur les réseaux d’initiative publique est de 26% contre 70% pour les zones d’initiatives privées.

Des inquiétudes vis-à-vis d’une trop grande utilisation de la 4G fixe ont été soulevées. La Commission pense qu’il faudra fixer quelques barrières afin que les opérateurs ne se reposent pas en privilégiant leurs infrastructures 4G plutôt que le déploiement de la fibre optique.

La Commission s’inquiète du cadeau fiscal que compte faire le gouvernement aux opérateurs et met en garde les pouvoirs publics à ce sujet.

Votre commission sera particulièrement vigilante face aux solutions proposées dans les prochains mois. Si des concessions sont faites aux opérateurs en matière de fiscalité ou de réglementation, il sera indispensable que des engagements précis, contrôlables, et assortis de sanctions en cas de carence soient définis, notamment en matière d’aménagement du territoire. À défaut, un tel accord serait un « jeu de dupes »

Pendant ce temps, la France reste encore et toujours la honte de l’Europe en matière de déploiement fibre optique. Espérons que la donne change rapidement à ce sujet.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
eSIM : Orange, SFR et Bouygues se préparent à activer l’option

Le support eSIM arrive chez Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les trois opérateurs ont confirmé travailler activement sur des solutions alors qu’on attend de plus en plus de smartphones compatibles. A commencer par les iPhone XS et XR, mais aussi avec…

Freebox V7 : « la box est en chemin », assure Free

La Freebox V7 est en chemin, a annoncé Free sur son compte Twitter officiel. Alors que l’attente autour de la nouvelle box commence à toucher à sa fin, l’opérateur de Xavier Niel commence lentement mais sûrement à communiquer sur son…

SFR va augmenter le prix de ses abonnements en 2019

SFR risque d’augmenter le prix de ses abonnements dans les mois à venir. Selon Alain Weill, PDG de l’opérateur au carré rouge, SFR pense revoir ses tarifs à la hausse afin d’investir davantage d’argent dans son réseau 4G et dans…