Témoignage : j’ai testé le bracelet connecté, vraiment utile ou simple gadget ?

Les bracelets connectés sont sans doute les objets connectés les plus vendus. Plus abordables que les montres, ils ont su trouver un certain public. Mais tous les utilisateurs ne trouvent pas ça utile et considèrent ces accessoires comme des gadgets. J’ai donc tenté l’expérience pendant quelques mois pour en avoir le coeur net. Voici mon témoignage.

Des prix abordables

Avant de me lancer dans « l’aventure » du bracelet connecté, j’ai pris le temps de comparer les différents modèles. A ma grande surprise, les prix étaient relativement abordables. Evidemment les tarifs des tous derniers modèles s’envolent, mais nous n’en avons clairement pas besoin pour un premier essai.

Mon choix s’est donc porté vers un bracelet Fitbit Flex, vendu 100 euros sur le site officiel mais que j’ai obtenu à 70 euros grâce à une offre Amazon. J’estime qu’un prix inférieur à 100 euros pour un bracelet connecté, c’est plutôt raisonnable.

Le Fitbit Flex affiche suffisamment de fonctionnalités pour un début : données sur l’activité physique, sur le sommeil et une application bien faite. Le gros avantage selon moi c’est qu’il est discret et que l’on peut s’équiper de bracelets de différentes couleurs en fonction de son look.

Très clairement, contrairement à la montre connecté, le bracelet connecté est bien plus abordable. Et en plus il affiche une autonomie d’une semaine, ce qui permet de ne pas être sans cesse en train de vérifier la batterie. Alors même pour seulement tenter l’expérience, ce n’est pas un achat qui va vous ruiner.

temoignage bracelet fitbit taille

Le bracelet connecté est discret et peut être porté en toute circonstance

Pour les sportifs c’est le top !

Précision tout de suite, lorsque je parle de sportifs, je ne parle pas des sportifs de haut niveau, ils ont des outils bien plus performants. Mais pour ceux qui ont une activité physique assez régulière, le bracelet connecté est un très bon outil de suivi des performances.

Je ne suis pas un grand sportif mais j’essaie d’avoir une activité physique 3 à 4 fois par semaine. Le Fitbit Flex est un fabuleux accessoire pour les amateurs de running. Je vais courir deux à trois fois par semaine et le bracelet m’a permis d’avoir un suivi des performances assez précis. On a droit à des courbes de performances, des défis à relever et on peut même partager toutes ses données avec ses amis (à condition qu’ils utilisent l’application Fitbit).

Car bien évidemment toutes ces informations sont visibles sur l’application ou en ligne. Le bracelet n’a pas d’écran, il faut donc faire un point complet sur son smartphone. Mais le tout est très bien fait, avec un compte des calories brûlées par exemple et le nombre de pas effectués dans la journée. Du classique, mais encore une fois pour les sportifs, c’est vraiment intéressant.

D’ailleurs, les jours où je manquais un peu de motivation, checker mes performances me donnait un regain d’énergie, pour faire mieux que la fois précédente. En ce sens, le bracelet connecté est un merveilleux outil.

Je précise que chacun peut définir ses propres objectifs et que l’application vous signalera quand vous les atteignez. Sur le bracelet, un petit double tap permet de faire apparaître des petits points lumineux correspondant à votre avancée quotidienne. Il y a 5 points lumineux, chacun représentant donc des tranches de 20%.

Une meilleure gestion du sommeil

C’est sans doute la fonctionnalité qui m’a le plus séduit. Peut-être parce qu’elle correspond davantage à mes besoins. Je dors en général 6 heures par nuit tout au plus. Le bracelet connecté permet donc de se donner un objectif d’heures de sommeil par nuit.

Deux possibilités s’offrent à l’utilisateur : soit signaler via l’application qu’il va dormir, soit laisser le bracelet le détecter seul. On peut régler un réveil « silencieux », c’est-à-dire que le bracelet vibre pour vous réveiller. La petite fonctionnalité sympathique, c’est que l’on peut aussi demander à l’application de nous réveiller au meilleur moment, c’est-à-dire à la fin d’un cycle de sommeil.

Chaque matin, des données sur votre sommeil sont répertoriées. On peut voir par exemple le nombre de fois où nous nous sommes réveillés et où nous avons été agités. Ces informations sont parfois surprenantes. Clairement cette fonctionnalité du bracelet est celle que j’ai le plus appréciée avec le sport. Car pour la partie nutrition, ce n’est pas ça du tout.

Nutrition : beaucoup trop compliqué

La partie nutrition est en fait liée uniquement à l’application. Que vous ayez le bracelet ou non cela peut fonctionner. Mais avec le bracelet, vous avez accès à des données complètes sur votre activité, votre nutrition et votre sommeil.

Bon clairement la partie nutrition est juste un argument marketing, parce qu’en pratique c’est une vraie galère. Il faut rentrer chaque ingrédient et ses valeurs nutritionnelles chaque fois que vous mangez quelque chose. Autant dire qu’il vous faut la journée pour rentrer les informations de votre plat du midi.

Si vous mangez chez vous, vous pouvez scanner les codes-barres des différents aliments. Mais là encore c’est une vraie mission commando puisque l’application reconnaît un code sur 100. C’est dommage, ça aurait pu rendre l’application complète et offrir un vrai suivi de santé en soutien du bracelet. Tant pis.

La question de la récupération des données

J’entends souvent deux critiques concernant les bracelets connectés : le problème des ondes et la question de la récupération des données privées. Concernant le premier point, le bracelet étant connecté en bluetooth, des ondes circulent forcément.

D’un point de vue personnel, j’estime que l’on est connectés toute la journée, et que le téléphone sur la table de nuit émet aussi des ondes. Donc pour moi cette histoire d’ondes, c’est du bullshit. Ce n’est pas un bracelet qui va tout bouleverser alors qu’on a chez soi des ondes Wifi, 4G et bluetooth dans tous les sens. Mais c’est une avis personnel.

Concernant la récupération des données, en effet cela peut être inquiétant pour l’avenir. Les données de santé pourraient dans un avenir plus ou moins proche être communiquées à nos médecins mais aussi à nos mutuelles. Et ces dernières pourraient donc adapter leurs tarifs en fonction de notre activité physique et de nos habitudes alimentaires et de sommeil.

En gros, si j’ai des prédispositions à l’infarctus (problème héréditaire par exemple) et que je ne fais pas de sport, que je fume, que je mange gras et que je dors mal, alors ma mutuelle pourrait me coûter bien plus cher.

A ce sujet, selon moi, bracelet ou non, c’est un futur auquel nous devons nous préparer. Ce sera comme ça, qu’on le veuille ou non. Nous sommes déjà fichés, épiés sur le web. Google sait tout de nous, et ceux qui pensent être à l’abri se trompent. Dès lors qu’on se connecte le fichage commence. Rares sont les personnes qui parviennent à épargner toutes leurs données.

Alors utile ou gadget ?

J’avais fait le test de la montre connectée pendant quelques temps, et j’avais trouvé tout ça effrayant. Trop envahissante, des notifications incessantes, et un prix plutôt élevé, la montre connectée ne m’avait absolument pas séduit.

Le bracelet connecté peu vraiment s’avérer utile pour de nombreux utilisateurs. En tout cas, moi, il m’a séduit. Je pense qu’il faut tout de même avoir un rythme de vie qui s’accorde avec l’utilisation d’un tel objet.

Si vous ne faites pas de sport et que vous n’êtes pas en recherche de bien être, le bracelet connecté n’aura aucune utilité. Passés les premiers instants et le côté fun de l’objet, vous vous en lasserez.

En revanche, si comme moi votre semaine est rythmée par le travail et le sport alors un bracelet connecté vous sera d’une grande utilité. Pour moins de 100 euros, vous trouverez certainement un objet à la hauteur de vos espérances. En ce qui me concerne, je l’avais acheté uniquement pour ce test, je vais finalement le garder.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • couzcouss

    Article intéressant, j’ai un fitbit charge HR depuis quelques semaines et je trouve qu’il souffre d’un certain nombre de défauts.

    Tout d’abord par rapport à l’auteur je trouve l’application fitbit de synchronisation assez mal faite, la synchronisation est longue et ne fonctionne pas à tous les coups.
    Ensuite je trouve qu’il manque vraiment des fonctionnalités importantes pour que ce type de bracelet connecté devienne intéressant pour le sport et notamment la fonction « minuteur ».

    En fait toutes les données collectées reste trop approximatives pour être réellement exploitées. Que cela soit le nombre de pas, le nombre de Kcal dépensées ou le rythme cardiaque ou la durée de sommeil, les informations sont à prendre avec des pincettes.

    Faisant du sport 6j/7 je pense que les bracelets connectés s’adressent plus particulièrement aux personnes souhaitant se remettre à l’activité physique ou pratiquant une activité physique peu soutenue, le bracelet peut alors jouer le rôle de motivateur…
    Mais finalement comme cela à été dit en fin d’article, passé l’effet gadget on s’en lasse rapidement.

    Ajout: petit bémol concernant la qualité du plastique qui peut irriter.

    • Romain Vitt

      Merci pour ce retour d’expérience très intéressant. Je suis d’accord pour la fiabilité des données. Mais comme je l’explique dans l’article, on démarre directement sur des données pas ultra précises mais qui donnent une idée de là où on en est. C’est en effet un bon motivateur. Pas de problème d’irritation en revanche de mon côté. Mais 6 jours de sport sur 7 ça peut expliquer ces irritations avec la transpiration plus fréquente. En tout cas 6 jours sur 7 de sport bravo ! Attention quand même au repos des muscles XD

      • couzcouss

        Oui on est d’accord sur le fond, après à 100€ je ne m’attendais pas non plus à des matières nobles.

        En revanche le manque du minuteur ne t’as pas dérangé ? Surtout que c’était vraiment pas grand chose à rajouter :)

        Je pense tester une gear S2 dans un futur proche pour voir si cela convient plus à mon usage.

  • RideauDeFiles

    Je dis oui utile, mais alors là moi qui pensais être insensible aux ondes! Des douleurs dans tous le bras, des sensations de brûlures, et idem en changeant de bras. Je pense qu’il y a des précautions à prendre pour certaines personnes dites sensibles aux ondes et ça personne n’en parle !

  • fun-evil

    même en faisant du sport tous les jours au moins une heure, je ne vois pas l’utilité d’un tel bracelet…

    pour moi ca reste du gadget qui ne fait que prendre et stocker un peu plus nos données et réduire notre vie privée ( déja bien amoindrie )

  • MaGiiC

    J’aimerais en acheter un pour cette fonctionnalité « sommeil ». Ayant un sommeil assez perturbé, ça me permettrait peut être de l’améliorer, on en trouve à une dizaine d’euros, je pense sauter le pas du coup !