Le smartphone, plus addictif que l’alcool, le chocolat et le sexe ?

Maj. le 12 novembre 2017 à 2 h 09 min

Si vous êtes un visiteur régulier de Phonandroid, vous avez peut-être déjà des éléments de réponse. On ne vous apprendra rien en établissant que les smartphones prennent une importance de plus en plus considérable dans notre quotidien, et que cette tendance va en s’accentuant au fil des années.

À chaque nouvelle génération de smartphones, de nouvelles fonctionnalités toujours plus évoluées et diverses les uns que les autres viennent faciliter notre expérience connectée. Musique, jeux vidéo, navigation Web, information en ligne, solution de paiement… Il y a mille et uns usages pour cet appareil devenu pour beaucoup un incontournable de notre quotidien.

smartphone-addiction

Mais notre addiction aux smartphones pourrait même aller bien au-delà de ce que l’on peut croire. Ainsi une étude menée par la Bank of America révèle que 47% des Américains ne pourraient pas imaginer passer une seule journée sans leur smartphone. Pire encore, 13% d’entre eux ne penseraient même pas à vivre une heure éloigné de leur précieux portable !

Ce chiffre très élevé témoigne bien du pouvoir de plus en plus fascinant des smartphones, devenu véritable couteau suisse numérique. 51% des sondés par la Bank of America déclarent quant à eux vérifier toutes les heures s’ils n’ont pas reçu de messages, chiffre qui atteint 35% pour ceux qui avouent le vérifier « constamment ».

Le smartphone, plus addictif que l’alcool ou le chocolat

graph-addiction

Le smartphone est donc peu à peu en train de se faire une place aux côtés des addictions les plus répandues, qu’il détrône même parfois. Ainsi, 45% des sondés préférerait arrêter de boire de l’alcool que d’utiliser son smartphone, 34% renoncerait au plaisir d’un carré de chocolat et 13 % irait carrément jusqu’à arrêter le sexe ! Il existe néanmoins certaines spécificités dans la répartition des pourcentages, puisque là où 42% des hommes pourrait se priver de chocolat pour leur smartphone, seuls 24% des femmes s’y résoudrait.

En ce qui concerne les jeunes entre 18 et 24 ans, principaux concernés par cette forme d’addiction, ce dernier est souvent cité comme l’objet le plus important de leur vie, plus encore que le déodorant ou la brosse à dents par exemple.

Quant à vous, lecteurs de Phonandroid, quels sacrifices seriez-vous prêts à consentir pour pouvoir continuer à profiter de votre smartphone préféré?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !