Rapidshare : game over pour le site de téléchargement direct !

Maj. le 30 juillet 2015 à 2 h 26 min

Les temps sont durs pour les sites de téléchargement direct ainsi que pour les principaux acteurs du monde Torrent. Nous comptons une nouvelle victime parmi les ex-grands du secteur avec la disparition programmée de Rapidshare le mois prochain. Le service annonce ainsi sa fermeture avec suppression totale des données et comptes sur ses serveurs.

Figure historique du « direct download », Rapidshare aura été avec Megaupload l’un des services très prisés pour l’échange de fichiers de toutes origines. Outre leurs photos de vacances, les internautes adeptes de ces deux plates-formes partageaient bien souvent de nombreux contenus sous copyrights, ce qui n’a pas du tout été au goût des majors des industries musicales et cinématographiques.

Rapidshare ferme ses portes

L’engouement pour le téléchargement direct a connu un pic en France lorsque la Hadopi s’est mise à surveiller les réseaux peer-to-peer. Les utilisateurs bien renseignés se sont alors dirigés vers des solutions plus directes, épargnées par la traque ayant cours en France. Mais ça, c’était avant la chute de Megaupload.

Lors d’un grand coup d’éclat au début de l’année 2012, la justice américaine a fait couler Megaupload et son créateur Kim Dotcom (ce dernier est désormais de retour avec la plate-forme Mega). C’est à ce moment précis qu’un vent de panique s’est emparé des concurrents du géant du téléchargement. Rapidshare avait alors fait le choix de se racheter une conduite.

En changeant son fusil d’épaule et montrer patte blanche, la firme pensait se diriger vers des jours meilleurs. Les contenus ouvertement illicites étaient alors supprimés massivement tandis que le site cherchait à attirer les utilisateurs légaux à grands renforts d’offres payantes pour renforcer l’espace attribué pour stocker les fichiers des abonnés.

Malheureusement ce nouveau modèle économique n’aura pas su convaincre. Rapidshare indique sur sa page d’accueil que les fichiers des utilisateurs seront accessibles jusqu’au 31 mars avant suppression complète. Voilà qui sonne le glas d’un ex service incontournable tandis que certains autres comme The Pirate Bay ou KickAss viennent de revenir sur la toile. La roue tourne …

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !