Ce microprocesseur ultra-rapide et économique fonctionne grâce à la lumière

Date de dernière mise à jour : le 14 avril 2016 à 14 h 12 min

L’informatique pourrait à nouveau être révolutionnée. Google et son ordinateur quantique, le Wi-Fi permettant de voir à travers les murs, le Li-Fi…Ici encore, la lumière joue un rôle primordial dans le développement d’un microprocesseur révolutionnaire mené par des chercheurs en Californie.

Alors que nous approchons sérieusement de la fin d’année 2015, certaines personnes restent malgré les périodes de fêtes enfermées dans leurs laboratoires afin de développer les technologies de demain. Si nous devions à ce sujet réaliser un bilan des avancées technologiques effectuées cette année, nous pourrions mentionner la sixième génération de processeurs Core Intel baptisée « Skylake ».

Aussi, 2015 dispose encore de quelques tours dans son sac puisque un rapport présente les travaux actuels de chercheurs de l’Université de Boulder (Colorado) en partenariat avec l’Université de Berkeley (Californie) et le M.I.T. Ceux-ci ont mis au point un microprocesseur ayant recours à la lumière afin de transmettre les informations à très haute vitesse – car finalement qu’est-ce qui est plus rapide que la lumière ?

Pour acquérir une vitesse folle, il a fallu se modifier les circuits imprimés habituels. Cette technique permet par la même occasion une réduction de la consommation d’énergie et une hausse des vitesses de transfert, ouvrant la marche à de nouvelles alternatives dans l’informatique. L’autre avantage est que les signaux infrarouges (ceux de nos télécommandes) utilisés ne mesurent pas plus d’un micron, permettant une concentration dense des données.

Ainsi, ce système électro-photonique de 3 x 6 millimètres permet de fournir une bande passante de l’ordre de 300 Go / secondes pour chaque millimètre carré de la puce, soit des valeurs 10 à 50 fois plus importantes que les exemplaires intégrés à nos ordinateurs d’aujourd’hui. Elle se compose également de 70 millions de transistors et 850 entrées et sorties optiques pour plus de logique, de rapidité, de mémoire et de polyvalence dans le traitement de l’information.

Il s’agit du premier microprocesseur capable d’employer la lumière et ses photons pour communiquer avec le monde extérieur.(…) aucun autre processeur ne possède d’entrées et sorties photoniques. – Vladimir Stojanovic, professeur-adjoint en ingénierie électrique et informatique

Si tel est le cas, grâce à cette puce première d’une toute nouvelle lignée, le professeur Stojanovic et son équipe vont ouvrir la voie à de nouvelles méthodes de traitement de l’information en apportant une solution face à l’étiolement du développement limitant les capacités informatiques de ces dernières années.

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • emmanuel milcent

    Cool, c’est très prometteur ça :) Pourvu que ça découche sur du concret (d’ici 5 à 10 ans minimum)

  • visitor

    Oui, il y a plus rapide que les photons de la lumière, les neutrinos !

    • l’invit

      non xD.

    • isabelle

      Non cette croyance répandue du neutrino vient d’un mauvais câblage lors de la mesure, confirmé en 2012 . A l’heure actuelle, nos connaissances (théorie de la relativité) ne nous permettent pas d’affirmer l’existence de vitesse supraluminique pour la matière ou l’énergie. Donc impossible d’aller plus vite pour le transport de l’information.

      Tout le reste est hypothétique ou théorique ( en mécanique quantique avec l’hypothèse d’une propagation instantanée voire en remontant le temps, modèle du BigBang entre 10-35 et 10-32 secondes de la création de l’univers avec une vitesse d’expansion supérieure …)

      Enfin attention tout de même, ne nous emballons pas trop vite, ce n’est qu’une piste. Pour rappel, les débuts théoriques des calculateurs quantiques c’est 1970-1980 avec Richard Feynman, Charles Bennett, David Deutsch. 40 après on est loin de l’industrialisation des ordinateurs quantiques.

    • Young Dough

      Ce sont les instruments utilises par les chercheurs a l’epoque qui n’etaient pas fiable.
      Ce que tu dis on le croyait aussi et on arrivait a decouvrir la source de l’erreur qui provenait des appareils utilises, soit il y a avait un cable de fibre optique qui n’y etait pas connecte.
      si je me souviens

    • starlight

      Sauf erreur de ma par, le mouvement des électrons est aussi rapide que la lumière, je ne parle pas du déplacement d’un électron mais du mouvement de l’ensemble.
      Autrement dit l’information ce déplace à la vitesse de la lumière dans nos processeur depuis le début de l’informatique. Ce sont les composant eux même qui induisent un retard.

      • sachouba

        Les électrons ne se déplacent pas à la vitesse de la lumière. Le mouvement moyen des électrons dans un câble électrique est de l’ordre de 10^-4 m/s en courant continu (soit 0,1 mm/s).
        En revanche, l’information se déplace effectivement à une vitesse proche de celle de la lumière.

        • MANGUOPE

          Les ondes magnétiques?

  • Young Dough

    Mais je l’avais predit dans l’un de mes commentaires que seule la lumiere qui pourrait venir a la rescousse de traitement de nos donnees car les CPU(s) de nos jours arrivent a leur saturation.
    La lumiere ne sera jamais a bout car elle ouvre la voie a l’exploitation des ordinateurs quantiques or ce que les scientifiques prenaient pour le domaine de la physique quantique se trouve dans la lumiere.
    A mon avis: meme la teleportation ou le voyage dans le temps ou encore la maitrise du concepte l’espace-temps ne peut se realiser sans la lumiere.
    « Savoir maitriser la lumiere c’est s’approcher de Dieu ».

    • sachouba

      « ce que les scientifiques prenaient pour le domaine de la physique quantique se trouve dans la lumiere. »
      La physique quantique ne se limite pas à la lumière, et heureusement !

      • Young Dough

        Tous les resultats attendus dans ce domaine se trouve dans la lumiere.

        • sachouba

          C’est faux…
          La physique quantique explique le comportement et les propriétés de toutes les particules « nanoscopiques » ou plus petites encore…
          Les réactions chimiques (orbitales moléculaires), la cohésion des atomes et de leur noyau (ce qui permet les réactions nucléaires, notamment), le comportement des électrons (ce qui a abouti au microscope électronique, par exemple), ET finalement les photons (la lumière), qui ne constituent qu’une fraction de la physique quantique.

          Je ne m’y connais pas beaucoup en espace temps, mais ça n’a pas grand chose à voir avec la lumière. C’est simplement une théorie selon laquelle l’espace et le temps sont liés et ne peuvent pas être considérés séparément. Le seul lien avec la lumière est la célérité de la lumière dans le vide dans la représentation géométrique de l’espace-temps (diagramme de Minkowski)…

  • Faize le Renard

    j’ai hâte de mettre un de ces processeur sur mon vieux PC portable, il commence à être un peu dépassé !

    • Benji

      On risque de ne pas voir de processeur de ce genre avant AU MOINS 5 ans sur le marché je pense

      En attendant tu as des processeurs dont le prix peut dépasser les 5000€ et qui peuvent redonner un coup de jeune à ton PC ;)
      (il faudra probablement aussi changer ta carte mère, ton alim, ta carte gra…. Tout en fait :P)

      • Opty’mouse Prime

        Je pense qu’il disait ca en rigolant :)