Les applications Android sont désormais exécutables sous Windows, MacOS et Linux !

Maj. le 27 mars 2018 à 12 h 25 min

C’est une nouvelle importante dans le monde du hack. Un petit malin talentueux, Vladikoff, a mis en ligne une trouvaille qui permet d’exécuter les applications natives Android sous un système Windows, MacOS ou Linux. Seule obligation, avoir Google Chrome sur son ordinateur puisque l’astuce exploite les extensions du célèbre navigateur.

Cette prouesse rendue possible suite à la découverte récente du lancement d’applications Android sous Chrome OS évolue très vite et elle est maintenant jugée fonctionnelle sur n’importe quel browser Google Chrome et ce, indépendamment du système d’exploitation utilisé. La méthode, rendue publique, n’est cependant pas des plus faciles à mettre en oeuvre.

Dans les grandes lignes, pour pouvoir y arriver, il faut se procurer l’application sous la forme d’un fichier .APK puis utiliser un script qui se chargera de modifier ladite application Android en une extension de type Chrome. Il faudra ensuite déplacer l’extension ainsi obtenue dans le dossier du navigateur puis l’extraire. Ceci fait, il faut aussi veiller à activer le mode développeur de Chrome puis charger l’extension modifiée à la main. Et bingo, elle devrait se lancer sous vos yeux ébahis.

Ce n’est pourtant pas une science exacte et toutes les applications Android ne sont pas fonctionnelles à l’heure actuelle. Mais l’astuce connaît de nombreuses améliorations au fil des heures. La plus spectaculaire ? Au départ, une seule application pouvait être lancée par ce biais, désormais on peut pousser jusqu’à quatre lancements d’applications simultanées. Du côté des bugs, notons que le comportement des applications ainsi exécutées est parfois assez aléatoires avec des plantages fréquents.

Il s’agit en tout cas d’un signe encourageant qui vise à abolir les frontières entre les applications du monde mobile et celles du monde PC au sens le plus large possible. Il était déjà possible d’adapter officiellement une application Chrome pour qu’elle soit utilisable sur iOS et Android, mais nous passons maintenant à la vitesse supérieure avec ce hack.

Que va-t-il donc se passer maintenant ? La firme Google décidera-t-elle d’officialiser la méthode afin qu’elle soit accessible au plus grand nombre ? Ou faut-il s’attendre à voir le hack rester un hack seulement utilisable par les initiés ? Les prochains jours devraient nous apporter un début de réponse.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !