Kodi : Amazon, Netflix et Disney s’unissent contre les extensions !

Maj. le 30 mai 2018 à 21 h 59 min

La communauté de Kodi, le lecteur multimédia open source, est la cible d’Amazon, Netflix et Disney. Avec d’autres grandes majors du divertissement, elles lancent une offensive contre ses extensions qui permettent de regarder des milliers de programmes dans la plus grande illégalité. Une série de lettres menace les membres de la communauté, des développeurs aux simples utilisateurs. Tous ont l’injonction de cesser leurs activités, mais sur Twitter, ils s’en amusent plus qu’ils s’en inquiètent.

Kodi

Le lecteur multimédia Kodi est disponible sur Android, Windows, Mac et un grand nombre d’autres plateformes, notamment sur Xbox One, où il est arrivé par surprise ! A l’instar de Plex, Kodi permet d’organiser sa bibliothèque multimédias personnelle. Mais son point fort, c’est la possibilité d’intégrer des extensions, dont certaines sortent du cadre légal. De multiples plugins permettent donc aux utilisateurs du service d’accéder de manière illégale à du contenu soumis aux droits d’auteur.

Amazon, Netflix et Disney s’unissent contre les extensions de Kodi

L’ACE, une alliance de 30 majors issues du divertissement s’attaquent donc à nouveau aux plugins de Kodi, alors que déjà, en novembre dernier, Hollywood s’attaquait aux extentions de Kodi pour en finir avec le streaming illégal.  Plusieurs personnes ont témoigné sur Twitter avoir reçu une lettre de menace de la part de l’ACE, signé notamment par Amazon, Netflix, Disney ou encore 20th Century Fox et Warner Bros. Ces lettres leur demandent de cesser leurs activités illégales, qu’il s’agisse du développement d’extensions ou de leur hébergement sur internet.

Des Youtubeurs à l’origine de tutoriels en vidéo pour accéder à du contenu illégal ont également reçu des lettres de ce type. L’ACE semble s’en prendre à toute la communauté Kodi, et plusieurs internautes commencent à montrer leur lettre sur Twitter. Aucun ne semble s’en inquiéter, comme le développeur Teverz et le Youtubeur Doggmatic, comme vous pouvez le voir dans les tweets en fin d’article. Les ayants droit continuent donc leur chasse aux sorcières en espérant mettre un terme à ces pratiques via la purge des extensions.


« Woohoo. L’ACE m’ a trouvé et m’ a envoyé une lettre pour arrêter. Je leur ai dit de m’emmener au tribunal ! »


« J’ai un représentant légal qui les appelle. Les lettres qu’ils ont envoyées ne sont pas des documents légaux. Aucun avocat ne les a signées et aucun cabinet d’avocats n’en a fait mention. »

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix : top 10 des meilleures séries du catalogue

Voici notre top des meilleures séries Netflix ! Si vous venez de vous abonner au service de VOD, ou si vous vous apprêtez à tomber à court d’épisodes de votre série fétiche, on vous a concocté un top 10 des meilleures…