[MAJ] Jeu de go : l’IA Alphago écrase le champion Lee Sedol 4 victoires à 1

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 9 h 26 min

MAJ 15/03/2016 : Au terme d’un nouveau duel très serré, le champion a concédé une nouvelle défaite qui porte le score final à 4 victoires à 1. Pour rappel, c’était ce que Lee Sedol prévoyait… mais en sa faveur. Nous pouvons dire que l’intelligence artificielle AlphaGo a remporté une victoire nette et sans bavure.


MAJ 13/03/2016 : Au terme d’une partie très serrée, le champion de Go Lee Sedol a enfin remporté son premier match contre l’intelligence artificielle AlphaGo, qui a décidé d’abandonner au terme d’un duel jugé très serré. Cette victoire ne changera rien à l’issue du match, mais elle atténue un peu la défaite du champion. Rendez-vous dans la nuit de lundi à mardi pour le dernier duel.


MAJ 12/03/2016 : l’IA AlphaGo a remporté son 3e match face à Lee Sedol et a donc remporté la confrontation. Il ne reste plus au champion que l’espoir de sauver l’honneur désormais. Nous mettrons à jour cet article pour les deux dernières confrontations qui se dérouleront dans la nuit de samedi à dimanche et de lundi à mardi.


L’affrontement entre l’homme et la machine sur le jeu de Go déchaîne les passions. Déjouant tous les pronostics, AlphaGo, le programme de Google mène deux manches à rien face à Lee Sedol, un champion du jeu de Go.

AlphaGo continue donc d’étonner et il vient de créer la surprise en remportant deux manches sur le meilleur des cinq manches que les deux joueurs doivent disputer, et tout ça face au 3e mondial du jeu de go, Lee Sedol.

Une prouesse qu’absolument personne ne sentait venir. Dans une interview publiée dans Nature, les chercheurs estimaient qu’AlphaGo avait des capacités lui permettant de se situer près du 279e rang mondial.

A priori, Lee Sedol n’avait pas de quoi être inquiet, il avait d’ailleurs signalé être en mesure de battre cette intelligence artificielle 5 manches à 0 ou 4 manches à 1. Le pari est d’ores et déjà perdu. Après l’ordinateur qui se fait passer pour un adolescent, voici celui qui bat le champion du jeu de Go.

Les parties ont été diffusées sur YouTube via la chaîne Deepmind et la prochaine rencontre aura lieu samedi 12 à 4 h 30 du matin heure française. Détaillons les deux premières qui se sont déroulées à Seoul.

La première partie a été très disputée et c’est seulement après 3 heures d’un match âpre, que Lee Sedol a admis sa défaite. Il avait pourtant une longueur d’avance après deux heures de jeu, où il a employé des coups rarement utilisés pour désarçonner son adversaire.

En fin de partie, alors que les combinaisons se réduisent, la capacité de penser de la machine a pris le dessus et l’avance de Lee Sedol s’est retrouvée réduite à néant.

La deuxième partie n’a pas vu Lee Sedol jeter l’éponge, mais exténué par le combat précédent, et il a subi l’agressivité du jeu d’Alphago, et a perdu de deux points au bout des cinq heures de jeu de temps imparti.

La troisième pourrait néanmoins sceller le sort du champion, qui se devra de réagir sous peine de perdre la confrontation sans avoir remporté un match. Le fondateur d’Android avait sans doute raison lorsqu’il signalait que l’intelligence artificielle serait la prochaine révolution.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Math Picpic

    comment peut-on raisonnablement penser pouvoir battre un ordinateur qui est capable d’effectuer des millions de calculs à la seconde?

    • DaFKa

      Et pourtant aux échecs on y arrive… peut être parce que tout est question de stratégie et que là, celle de l’ordinateur prime…

      • Math Picpic

        La stratégie n’est qu’affaire de probabilités. Qui elles sont des calculs.
        Je mise sur un 5-0 pour l’odinateur ;)

        • Zoz

          Raté

  • Math Picpic

    Effectivement je comprends ton point de vue. Le calcul associé à un puissant algorithme pourrait palier à la bêtise de la machine. Preuve en est que l’être humain n’est que succession de probabilité associée à un algorithme de décision qui donne un ordre et une succession à toutes ces probabilités.
    C’est bien ce qu’essaient de faire les chercheurs en greffant des intelligences artificielles à des humanoïdes.