Interdiction des smartphones à l’école : un député presse Emmanuel Macron

L’interdiction des smartphones à l’école, et notamment dans les collèges, faisait partie des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Pourtant deux mois après la rentrée scolaire de 2017, force est de constater que cette mesure n’a toujours pas été mise en place. Le député Bruno Questel interroge le ministre de l’éducation quant à sa date de déploiement, et demande des précisions sur les modalités.

interdiction des smartphones à l'école

Durant sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait promis l’interdiction des smartphones à l’école. Une promesse de mesure séduisante pour les enseignants, qui peinent aujourd’hui à attirer l’attention des étudiants face à la concurrence des jeux mobiles et des réseaux sociaux. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a de nouveau évoqué cette mesure d’interdiction des smartphones à la rentrée en septembre 2017. Selon ses dires, les smartphones provoquent la dispersion et il est du devoir du gouvernement, des professeurs, des chefs d’établissement et des parents de protéger les enfants de ce fléau.

Depuis lors, toutefois, ce projet n’a plus été évoqué. Ce 7 novembre 2017, le député de l’Eure Bruno Questel, membre de la majorité présidentielle, questionne par écrit le ministre à ce sujet. Selon lui, cette interdiction serait une bonne mesure, dont les bénéfices seraient multiples. Pour les élèves, équipés de smartphones de plus en plus jeunes, l’interdiction permettrait d’imposer la modération et leur permettrait de prendre un recul sur leur usage parfois abusif des appareils mobiles. Il est vrai que certains enfants semblent scotchés à leurs smartphones à longueur de journée, et l’on peut s’inquiéter des conséquences sur leur développement sur le long terme.

Interdiction des smartphones à l’école : une promesse oubliée par le gouvernement ?

Au-delà du problème de l’addiction au smartphone, cette interdiction serait aussi bénéfique pour les enseignants et le personnel encadrant. Ces derniers pourraient consacrer moins d’efforts à essayer d’imposer la discipline, et se concentrer sur l’enseignement du programme scolaire. En effet, les smartphones sont arrivés dans les écoles il y a seulement quelques années, et ont totalement bouleversé l’environnement scolaire. Lorsqu’ils s’ennuient, les enfants ne se contentent plus de gribouiller sur leurs cahiers, mais peuvent totalement se déconnecter d’un cours en se plongeant dans un jeu mobile. Pour les enseignants, ce changement est très difficile à gérer.

Ainsi, Bruno Questel souhaite en savoir plus sur la date à laquelle cette mesure sera mise en place. Toutefois, le député s’interroge aussi quant aux modalités de cette mise en place. Concrètement, il peut sembler difficile, voire impossible, de s’assurer que les élèves se débarrassent de leurs smartphones avant d’entrer dans les salles de classe ou même dans les établissements scolaires. À moins d’installer un dispositif sécuritaire digne d’un aéroport dans toutes les écoles de France, on voit mal comment les enseignants pourraient vérifier que les élèves ne gardent pas tout simplement leurs téléphones dans leurs poches. Êtes-vous pour ou contre l’interdiction des smartphones à l’école ?

Réagissez à cet article !
  • Dyskal

    contre parceque je suis au lycée :)

  • anonyme du 42

    Les enfants on besoin de leurs téléphones car de pédophilie le téléphone reste un moyen de contact avec les parents

    • joe2x

      Tu as toujours les téléphones non intelligent, alors certes, ils sont de moins en moins nombreux, mais il est toujours possible d’en acheter. Je pense qu’avec ce type de mobile, il sera possible de le garder sur soit au collège.

      • Le problème après c’est l’histoire de l’image que tu donnes. Au collège (et pour certains, au lycée aussi) si tu n’as pas le dernier iPhone ou autre, on se fout de ta gueule.
        Se ramener avec ce genre de portable en 2017 c’est du suicide social.

        Je me souviens que j’avais un smartphone avec écran 1 pouce n&b, touches physiques et seulement la possibilité de téléphoner / envoyer des sms en remplacement de mon alcatel one touch quand j’étais en première (en 2011) et on se foutait déjà de la gueule de mon portable à l’époque. Alors j’imagine maintenant qu’on est encore plus dans le paraître ce que tu dois prendre avec un smartphone comme le mien à l’époque x)

    • Jérémie

      J’ai relu plusieurs fois mais je ne comprends rien !

  • diordnAi

    Bah oui, tant qu’à faire autant interdire la voiture ça fait des accidents.
    Ah et aussi supprimer les terroristes de la terre parce qu’ils sont méchants.
    Également mettre un sceau en bas du robinet pour l’empêcher d’inonder la pièce (vous devez voir où je veux en venir).

    Ces idiots, désolé de les insulter de la sorte, cherchent à résoudre le problème de manière idiote… en interdisant le smartphone à l’école ça ne fera qu’augmenter la chose, + c’est interdit + tu es content quand tu es dans l’interdit.

    Le problème c’est l’éducation laxiste des parents, au lieu d’apprendre aux enfants comment s’en servir on leur donne un smartphone et c’est à eux de se démerder : évidemment ça fait plein de chose, ça remplace même certains trucs comme la calculette ou le cerveau, c’est un réflexe normal de l’utiliser.

    Puis il va bien aussi falloir qu’ils comprennent qu’il faille avancer. On est en 2017, plus en 1980 : la technologie est partout, va bien falloir que ce gouvernement de vieux pour la majorité le comprenne.

    • Mouais, dans l’ensemble j’aurais aimé être d’accord avec toi, d’autant que je suis encore en cours (bien qu’en master donc c’est différent) et que j’utilise mon smartphone pendant mes cours.

      Mais dans l’idée je trouve ton pavé un peu faux, je m’explique :

      « en interdisant le smartphone à l’école ça ne fera qu’augmenter la chose, + c’est interdit + tu es content quand tu es dans l’interdit. »

      Oui, je suis d’accord, d’ailleurs certains profs interdisaient déjà les smartphones dans leur classe quand j’étais au collège / lycée et on les utilisait quand même.
      Cependant quand on se sait dans l’interdit ou qu’on va se prendre une punition par la suite (heures de colle ou autre), on a moins tendance à y être constamment et à prendre la mouche quand on se prend une remarque à cause du portable.

      « Le problème c’est l’éducation laxiste des parents, au lieu d’apprendre aux enfants comment s’en servir on leur donne un smartphone et c’est à eux de se démerder : évidemment ça fait plein de chose, ça remplace même certains trucs comme la calculette ou le cerveau, c’est un réflexe normal de l’utiliser. »

      Non, il y a des endroits pour utiliser son smartphone et je pense qu’il devrait y avoir un âge pour ça aussi. Même si c’est simplement indiqué sur les boîtes comme pour les jeux vidéos, certains parents devraient limiter l’accès à un téléphone à un enfant…
      Le problème c’est que l’utiliser en cours ça a deux effets : une perte d’attention mais aussi un manque de respect pour le prof qui s’embête à te faire cours… (pour avoir déjà animé des cours, ça fait chier quand 40 personnes sont sur leur smartphone).

      « Puis il va bien aussi falloir qu’ils comprennent qu’il faille avancer. On est en 2017, plus en 1980 : la technologie est partout, va bien falloir que ce gouvernement de vieux pour la majorité le comprenne. »

      Oui ! Et non. Il va surtout falloir brider notre accès à ce genre de technologie, c’est aussi cette présence constante du numérique qui (à mes yeux) participe grandement aux chutes de niveau scolaire… Moins attentif, moins de temps pour travailler ses cours, moins de sommeil dû aux lumières bleues …

      Interdire les téléphones dans les écoles est déjà une bonne décision pour ma part.

  • Tapian

    Les mioches n’ont pas besoin de ça, .. des mesures sont nécessaires :
    retour du tam tam perception en début d’année, une calculatrice casio fx 100 ( pas plus sophistiquée faut pas abuser et de toute façon l’iphone n’arrive pas à faire mieux..) …et ouverture des livres , retour des dictées..
    Si cela ne suffit pas :
    retour des coups de règles sur les doigts, les jets de stabilo dans la tronche

    • Gabin Coelho

      Coup de pied au cul sous la chaise, bonnet d’âne et jet de craie dans la gueule. Haaaa j’aimais ma jeunesse. J’ai porté une seule fois le bonnet d’âne ça m’a marqué à vie !

      • Tapian

        Je n’ai pas connu le bonnet d’âne, par contre le coup de pied au cul, la brosse pour effacer le tableau qui volait à travers la salle.. oui 😂

  • MaGiiC

    C’est aux parents également de faire le nécessaire, pas au « gouvernement ». Quand on prend l’initiative d’acheter un smartphone avec forfait 4G à son enfant, on prend les mesures nécessaires pour le limiter ou le raisonner.
    Après on a tous été jeune et je sais que j’ai pas mal abusé du smartphone en cours, l’interdire pendant les cours est très certainement une bonne chose, honnêtement, ça fait chier et ça me ferait chier mais c’est logique.
    Forcer les étudiants à déposer leur smartphone dans une boite en entrant en classe comme ça se fait à beaucoup d’endroits et voila, pas besoin de leur confisquer ou de leur interdire tout simplement d’en avoir un sur eux.

    Après concernant l’autre débile arrogant à la tête du gouvernement, c’est loin d’être la seule mesure qu’il oubliera. C’est un FDP comme les autres qui l’ont précédé, rien de plus, pas plus honnête et pas plus proche du peuple. ( voir bien moins que son prédécesseur, il se rapproche davantage de Sarkozy l’arnaqueur )

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Semi dévoile le camion électrique du futur, 800 km d’autonomie !

L’entreprise d’Elon Musk vient de dévoiler son premier camion électrique, le Tesla Semi. Résolument futuriste, le semi-remorque électrique bénéficie d’une autonomie de 800 km. Après avoir révolutionné le monde de l’automobile, Elon Musk s’attaque à celui du transport routier. Que sait-on du premier camion Tesla ?

8757f75683de58cf0bcbc6fe07b00634??