Interdiction des smartphones à l’école : un député presse Emmanuel Macron

L’interdiction des smartphones à l’école, et notamment dans les collèges, faisait partie des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Pourtant deux mois après la rentrée scolaire de 2017, force est de constater que cette mesure n’a toujours pas été mise en place. Le député Bruno Questel interroge le ministre de l’éducation quant à sa date de déploiement, et demande des précisions sur les modalités.

interdiction des smartphones à l'école

Durant sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait promis l’interdiction des smartphones à l’école. Une promesse de mesure séduisante pour les enseignants, qui peinent aujourd’hui à attirer l’attention des étudiants face à la concurrence des jeux mobiles et des réseaux sociaux. Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a de nouveau évoqué cette mesure d’interdiction des smartphones à la rentrée en septembre 2017. Selon ses dires, les smartphones provoquent la dispersion et il est du devoir du gouvernement, des professeurs, des chefs d’établissement et des parents de protéger les enfants de ce fléau.

Depuis lors, toutefois, ce projet n’a plus été évoqué. Ce 7 novembre 2017, le député de l’Eure Bruno Questel, membre de la majorité présidentielle, questionne par écrit le ministre à ce sujet. Selon lui, cette interdiction serait une bonne mesure, dont les bénéfices seraient multiples. Pour les élèves, équipés de smartphones de plus en plus jeunes, l’interdiction permettrait d’imposer la modération et leur permettrait de prendre un recul sur leur usage parfois abusif des appareils mobiles. Il est vrai que certains enfants semblent scotchés à leurs smartphones à longueur de journée, et l’on peut s’inquiéter des conséquences sur leur développement sur le long terme.

Interdiction des smartphones à l’école : une promesse oubliée par le gouvernement ?

Au-delà du problème de l’addiction au smartphone, cette interdiction serait aussi bénéfique pour les enseignants et le personnel encadrant. Ces derniers pourraient consacrer moins d’efforts à essayer d’imposer la discipline, et se concentrer sur l’enseignement du programme scolaire. En effet, les smartphones sont arrivés dans les écoles il y a seulement quelques années, et ont totalement bouleversé l’environnement scolaire. Lorsqu’ils s’ennuient, les enfants ne se contentent plus de gribouiller sur leurs cahiers, mais peuvent totalement se déconnecter d’un cours en se plongeant dans un jeu mobile. Pour les enseignants, ce changement est très difficile à gérer.

Ainsi, Bruno Questel souhaite en savoir plus sur la date à laquelle cette mesure sera mise en place. Toutefois, le député s’interroge aussi quant aux modalités de cette mise en place. Concrètement, il peut sembler difficile, voire impossible, de s’assurer que les élèves se débarrassent de leurs smartphones avant d’entrer dans les salles de classe ou même dans les établissements scolaires. À moins d’installer un dispositif sécuritaire digne d’un aéroport dans toutes les écoles de France, on voit mal comment les enseignants pourraient vérifier que les élèves ne gardent pas tout simplement leurs téléphones dans leurs poches. Êtes-vous pour ou contre l’interdiction des smartphones à l’école ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Fuchsia remplacera Android d’ici 5 ans

Fuchsia, le nouvel OS sur lequel travaille Google, va bel et bien remplacer Android à terme. La firme de Mountain View veut un système d’exploitation universel disponible sur tous les appareils : smartphone, PC ou enceinte connectée. Google consacre de…

Google Images change d’interface, découvrez son nouveau design

Google Images aura bientôt une interface avec un tout nouveau design. Google a commencé à déployer celle-ci auprès d’un premier échantillon réduit d’utilisateurs en guise de test et devrait la proposer à tout le monde prochainement. Comme vous allez pouvoir…