Google accusé de discrimination salariale entre hommes et femmes !

Le Département du Travail des Etats-Unis vient d’épingler Google. En effet, le géant américain est accusé de pratiquer des écarts de salaires entre ses employés femmes et ses employés hommes. Même si Google a démenti s’employer à de telles pratiques, l’information relance le débat de l’égalité salariale hommes-femmes qui prend une dimension d’ordre mondial pour atteindre les terres Outre-Atlantique.

Google accusé de discrimination salariale aux Etats-Unis

Le Département du Travail des Etats-Unis a décidé de poursuivre Google devant les juridictions américaines avec, comme grief, une discrimination sexiste en matière de salaires. L’agence gouvernementale prétend disposer de preuves relatives à des inégalités de salaires en 2015. Elle aurait également enjoint à Google de lui fournir des documents supplémentaires pour le bon déroulement de l’enquête, ce qui est une obligation contractuelle fédérale pour Google.

Les femmes employées dans l’entreprise, au siège, seraient significativement rémunérées à un niveau bien inférieur par rapport aux hommes, et pour des postes équivalents et des plus communs. Google a démenti s’adonner à de telles pratiques.

Un manque de méthode

L’entreprise a également mis en cause la procédure adoptée par l’agence gouvernementale, qui n’aurait pas été transparente sur ses méthodes d’enquête. L’entreprise a même affirmé, dans un tweet du 4 avril 2017, avoir mis totalement fin aux écarts de salaires entre les hommes et les femmes. Elle se refuse d’ailleurs à fournir davantage d’informations au Département du Travail, estimant que les éléments déjà communiqués étaient suffisants.

Le débat sur l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes a pris une dimension mondiale. Il ne se limite pas à la France, pays des Lumières et championne des prétentions à la lutte contre les discriminations et où ce sujet est très médiatisé. Ce débat a conquis les terres Outre-Atlantique et il apparaît évident que nombre de pays occidentaux, se revendiquant territoires de libertés et d’égalité, se dotent de pouvoirs coercitifs en vue de combattre ces pratiques discriminatoires.

Réagissez à cet article !
  • Om

    J’vois pas pourquoi il faudrait une stricte égalité, les contraintes ne sont pas les mêmes selon le sexe…

    • itachi

      Du genre les femmes tombent enceintes, qu’elles doivent s’occuper des enfants, de la maison et donc elles ont moins de temps pour bosser?

      • Om

        Ou du genre, accorder les mêmes droits au père ?

        • Huitre

          Accorder des droits au père ? Vous êtes bien un blanc cis-genre hétéro privilégié pour demander de tel inepties !

          • Om

            :)

      • joe2x

        malheureusement c’est cela. La plupart des femmes souhaitent cela. Sil il y avait une bien moindre proportion, les employeurs seraient moins réticents.

        Si la femme ne tombent pas enceinte pendant la période ou elle bosse dans l’entreprise, et qu’elle fait exactement les memes heures, en effet je ne vois pas pourquoi une différence

    • Anon

      Au USA, les femmes n’ont quasiment pas de congés maternité (1 voir 2jours), c’est à l’amiable avec l’employeur. Donc partant de ce principe….

      • Om

        De ce point de vue, ok, je n’étais au courant aux USA.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

Selon plusieurs témoignages, certains Samsung Galaxy S8 et S8+ redémarreraient de façon fréquente et aléatoire. Il semblerait qu’une mauvaise gestion de la carte SD soit à l’origine de ce problème, qui empêche les utilisateurs de faire fonctionner leur smartphone normalement.

Le Bluboo D1 est un smartphone possédant des spécificités techniques dignes d’un appareil milieu de gamme. En s’intéressant à son prix, on remarque rapidement qu’il y a quelque chose d’étrange. L’appareil ne coûte que 60€.

9b7321894b8f412a90c254c599f2d831VVVVV