Freebox V7 : pourquoi on peut déjà s’attendre à être déçu

Maj. le 4 mai 2018 à 12 h 05 min

La Freebox V7 devrait sortir, si tout va bien, dans les prochaines semaines. Une box dont on attend beaucoup sans bien comprendre en quoi elle peut renouveler l’exploit d’une Freebox V6 qui a su engranger les recrutements et montrer une voie suivie par la concurrence. Dans cette tribune nous explorons les raisons d’une déception déjà annoncée. 

freebox v7

Comme vous, sans doute, on attend avec impatience de savoir ce que Xavier Niel nous réserve pour la Freebox V7. On commence à deviner quelques informations sans réellement pouvoir dire quelle sera vraiment sa fiche technique. D’emblée, précisons-le, deviner ses caractéristiques intrinsèques n’est pas vraiment l’objet de cette tribune. Mais plutôt de comprendre pourquoi, au juste, cette box, un « banal » routeur internet et son mediacenter, est-elle si attendue ? Et pourquoi il ne faut pas s’attendre à un « coup » du niveau de la Freebox V6.

Freebox V1, V3, V5 et V6 : retour sur les révolutions made in Free

Retour en arrière, on est en 2002 : vous faisiez peut-être vous aussi parti de ceux qui alors attendaient avec impatience le facteur en espérant recevoir enfin la première box de Free. Celle qui était la première dans le monde à donner accès à une offre triple-play : aussi bien internet (en xDSL) que la téléphonie VoIP et la télévision. Cette première vraie révolution pour le consommateur et pour l’industrie a eu un retentissement national et dans une certaine mesure international : en France, les principaux FAI ne proposent plus aujourd’hui que des accès internet via box.

L’intérêt de la Freebox est multiple. A l’époque on connecte généralement un seul ordinateur de la maison à internet. La première box permet déjà de profiter d’un accès en ethernet plutôt qu’en USB. Mais il faut y connecter directement l’ordinateur et la TV, ce qui est assez peu pratique pour choisir son emplacement. Progressivement, les box accompagnent le besoin de connecter plus d’ordinateurs de la maison ensemble. Qui ne sont pas forcément situés près les uns des autres. Le besoin d’un routeur avec WiFi se fait donc sentir.

En 2003 sort ainsi la Freebox V3 qui permet à la fois de se brancher directement sur la TV et de connecter ses appareils en WiFi 802.11g. La Freebox HD (V5) se compose désormais de deux box, l’une dédiée à l’accès internet et à la téléphonie, l’autre, pour la TV, les deux étant connectées sans fil ou via un boîtier CPL. Sur toutes ces générations il faut se contenter d’un afficheur à segments peu bavard et d’une gestion à distance via le site de Free.

Puis sort la V6 « Révolution » en 2010, on a là encore deux boîtiers, mais ils sont dessinés par Philippe Stark. Le boîtier principal a un afficheur OLED très pratique permettant de naviguer dans des menus et de contrôler certains aspects de la box. La gestion n’est plus à distance, on peut directement se connecter à la Freebox qui a un OS dédié (basé sur Linux), FreeboxOS. Il propose aux utilisateurs de nombreuses fonctionnalités très avancées pour des routeurs grand public.

Le boîtier Player est aussi beaucoup plus complet, et donne accès à des fonctionnalités dignes de mediacenters tiers, en plus d’un lecteur Blu-ray (alors que la technologie émerge à peine). La télécommande sans fil est également très agréable à utiliser pour la navigation. Le saut réalisé par la Freebox V6 est très important. Beaucoup plus que les générations précédentes qui donnaient davantage l’impression d’expérimenter pour trouver la meilleure formule pour les clients de l’opérateur.

La Freebox V7 sort un peu tard

La dernière Freebox, la V6 « Revolution » sortait en 2010. Nous sommes huit ans plus tard, et le contexte a bien changé : tous les opérateurs ont fini par lancer des box triple play, avec des services très similaires d’un opérateur à un autre. Aujourd’hui, la Freebox V6 garde un peu d’avance, notamment parce que FreeboxOS est plus souple pour l’utilisateur. Mais avec une telle longévité, ses avantages sont de moins en moins évidents. Et Free recrute moins d’abonnés sur le fixe, il est donc temps de sortir une nouvelle Freebox !

Pourtant, plus on lit des brevets, et rumeurs autour de la V7, plus on s’inquiète. La dernière news en date qui m’a pratiquement mis la chair de poule – j’exagère à peine – c’est d’apprendre que Free teste son propre assistant personnel, et le mot « Ok Freebox ». Avec l’avénement des objets connectés, des assistants personnels tels que Google Assistant, Alexa, et des expériences complètement ratées pour tenter de les imiter (l’exemple le plus éclatant est sans doute, en la matière, Bixby), il y a de quoi déjà douter de l’utilité finale de cet assistant.

Google Assistant, Alexa, ou même Siri, ont mis des années à s’enrichir de nouvelles aptitudes, et ne deviennent réellement pratiques que depuis peu. Surtout, Google, Amazon et Apple ont mis en place un écosystème vertueux qui donne une vaste offre d’accessoires que l’on peut commander à la voix. Un écosystème qui n’existe qu’en raison de leur puissance et leur positionnement international. Pas sûr que Free, l’opérateur Français, puisse autant convaincre s’il faisait cavalier seul pour développer ses propres alternatives maison. Pas sûr non plus que ses accessoires maison fassent vraiment le poids, ou comblent un réel besoin.

La fin d’un cycle d’innovation, et peu d’investissements

Free tease pourtant “une box disruptive qui ne correspond à rien de ce qui existe déjà”, comme l’a affirmé Xavier Niel. Cette déclaration et le développement de FreeboxOS pour la v6 en plus de déclarations de Xiavier Niel en ce sens nous laisse penser que Free ne fera pas le choix d’une box Android, mais là encore d’une solution avec un OS maison. Pourquoi pas, mais avec quel budget pour le développer ?

Depuis longtemps, la firme répète ainsi qu’elle investit presque l’intégralité de ses marges dans le réseau, comme l’affirmait en 2013 Thomas Reynaud, directeur général délégué d’Iliad : « Nous faisons le choix de réinvestir nos marges financières quasiment intégralement dans nos investissements. Nous donnons la priorité à la croissance et au déploiement de notre réseau ».

Le cycle d’innovation est donc long, et la part des investissements en recherche et développement est difficile à estimer, mais semble incomparable à celle qu’y consacrent des entreprises auxquelles vous pensez sans doute déjà pour gérer la partie multimédia du salon. Et disons-le sans détour : innover coûte cher, surtout dans un marché qui atteint sa maturité.

La Freebox V7 ne peut que réinventer ce que font déjà des box et mediacenters alternatifs

Et c’est justement pour cela que la nouvelle Freebox risque de tous nous décevoir. Perçue déjà comme une nouvelle révolution, on se demande bien ce qu’elle cherche à révolutionner. La box internet sert de routeur, et on peut lui ajouter des fonctionnalités avancées comme un espace de stockage ou cloud personnel, et l’accès à divers réglages, par exemple pour créer soi-même des VLAN à la maison, ou pour configurer un client VPN au niveau de la box (et pas simplement se servir de la box comme d’un serveur VPN). Rien d’indispensable.

Côté player, difficile de réinventer l’eau tiède, alors que les box Android sont légion, et proposent une offre extrêmement complète à l’instar de la Nvidia Shield TV, Roku ou le Fire TV. Sans parler des innombrables autres box où l’on peut installer Kodi, ou encore d’autres solutions de streaming de contenus comme le Chromecast ou l’Apple TV. On observe avec attention l’opérateur suisse de Xavier Niel, Salt, qui a cassé les prix avec une offre 10 Gb/s et une box qui est finalement assez banale et repose sur une Apple TV pour la partie mediacenter.

Positionnement Premium et abonnement plus cher ?

Plusieurs indices semblent indiquer par ailleurs que cette nouvelle Freebox V7 sera positionnée sur le segment haut de gamme. Tout du moins l’une de ces box puisqu’à en croire les déclarations au détour de l’annonce des résultats 2017 il y aura en fait deux déclinaisons de la Freebox V7. On sait par exemple que la V7 viendrait avec une barre de son Devialet. La marque est connue pour ses enceintes très haut de gamme très high-tech et surtout très chères.

Il y a aussi la question de l’accès internet lui-même. Au vu de la présentation de la box de Salt capable de débits à 10 Gb/s on peut tout à fait imaginer que Free propose la même chose en France, sous réserve d’une augmentation du prix de l’abonnement. La star sera peut-être donc, en fin de compte, davantage le débit que la box elle même. Plus chère, et pas vraiment révolutionnaire, la déception risque donc, vous le voyez, d’être à la hauteur de la révolution qu’était la V6… Et vous, pensez-vous que Free peut encore nous surprendre ? Partagez votre avis dans les commentaires !

Réagissez à cet article !
  • Insomnia

    On sait déjà qu’un système sonore de qualité sera inclus, reste que FREE est encore en avance sur les autres box et ça depuis longtemps, reste que nous verrons ce que ça donnera

    • Nico

      a mon avis il faut pas trop s’emballer sur le côté « inclus » de la barre de son de « qualité », ce sera très certainement une option supplémentaire un peu comme une location

  • Mayol Jacques

    Depuis la première Freebox, j’ai toujours lu ici et là que tout avait été inventé et que Free ne fera plus rien…. Et puis Xavier Niel sort son chapeau de magicien et tout le monde est émerveillé…. Moi j’ai encore envie d’y croire car ça fait quand même 8 ans de R&D !! Je crois que ça va être enfin le fameux Armageddon :-)

  • thetheobest

    Je pense qu’il est beaucoup trop tôt pour être déçu par cette Nouvelle Freebox.
    L’auteur est impatient et ne peut attendre la sortie de cette box.
    On peut en conclure que cet article est un récapitulatif des rumeurs avec un grain de méchanceté dont on pourrais volontier se passer.

    • Rho il n’y a pas de méchanceté ;) Je m’interroge juste sur la capacité de Free à surprendre tout le monde dans un marché qui est aujourd’hui arrivé à maturité.

      • AD MIN

        À maturité jusqu’à la révolution… On ne pourra, je pense, jamais parlé de maturité car tour évolue pour plus ou mieux.

      • wtf

        Maturité ? quelqu’un peu me dire hormis les quelques android box de niche(miami box/freebox 4G) qui sont sorti en quoi le marché des box est mature?

        on reparle de la Livebox 4 ? ou de la derniere box sfr?

        Je trouve ça taré de posé des « pré-jugement » sur un chateau de rumeur, en prime en oubliant que le pdg M. Lombardini a dit qu’il allait simplifier le marché a 2 box.
        En orientant une vers le premium qui fera la « rupture technologique attendu » et une seconde plus abordable.

        Donc c’est soit de la méchanceté (même un poil hein), soit de la méconnaissance qui propulserais cette article à du blogging amateur :/

        Et pourquoi pas croire à la « rupture » que nous parle l’homme qui à révolutionné les box à plusieurs reprise? surtout que cette évolution a eu 8 ans pour la faire !

    • Freddy C.

      Heu non, nous on est des gentils, donc la méchanceté c’est pas de notre côté comme tu peux t’en rendre compte au quotidien par ailleurs.

  • phiphibidon

    free est en avance sur les prix , pour avoir l internet, téléphone et tv sa coute presque 40€ la même chose chez les autres FAI c est beaucoup moins chère

    • crachoveride

      La mini 4K le fait pour moins de 30€ aussi :) ce n’est pas le triple play l’avantage de la Révolution.

      • slayers84

        Soit j’attends le nouveau free en adsl soit je prend la fibre 100 mega que la régie locale me propose qui sont en partenariat avec plusieurs petites villes mais je n’arrive pas a savoir si c’est vraiment performant avec leurs systèmes
        Dilemme ^^

        • tower41000

          tiens apple ne fait pas la fibre?

        • crachoveride

          Dit toi que dans ma boite une de nos agence à fait ce choix de basculer chez Free fibre (100 mbps) et en 3 ans, qu’une seule panne résolu en moins de 10h (comme le stipule les engagements de Free sur la Révolution) et cette agence couvre plus de 350 personnes donc ça leurs coutent nettement moins que d’aller chez Orange et ils ont évidemment une ligne secondaire de secours, mais ça reste nettement rentable. à voir après, sur nos 350 agences, c’est la seule que je connaisse qui a été chez eux mais c’est aussi l’une des plus grosse donc bon, je ne saurait pas trop te conseiller car qu’un seul exemple.

      • Alfred

        La mini 4K récolte aussi toutes tes données pour les transmettre à Google.

        • crachoveride

          Encore faut il mettre des données dessus ^^ Perso je ne regarde pas la télé et j’ai mon pc branché directement sur la prise RJ45, je trouve que c’est un faux débat car si ce n’est pas par le biais de la box, google peux savoir ce que tu fait via une adresse gmail, google map, Android etc… si tu ne synchronise pas tes contacts, d’autres probablement dans tes amis/entourages le fonds donc ça ne sert pas à grand choses. Qu’est ce que ça peut même me faire de savoir que Google sache quelle programmes télé ou appli j’utilise sur ma box? Franchement. Microsoft, Apples et bien d’autres encore le font également.

  • Hal13

    Moi, je suis déçu de Star Wars 12…
    Je ne sais pas ce qu’il y a dedans, mais je suis déçu.

    Ce raisonnement est complètement idiot !

  • Nastrahl

    « positionnement premium »
    À 40€ l’abonnement par mois on est plus dans le low cost depuis longtemps…

    • tower41000

      l abo chez iliad est a 20 ou 30 euros.
      40 euros oui c est le premium.

      • Alfred

        Bah à 40€ autant prendre la ftth chez Orange et bénéficier d’une vraie relation client …

        • tower41000

          ok, tu prends ta pelle et ta pioche pour faire venir la fibre jusqu a chez moi?
          sinon la relation client chez orange… LOL.

  • Korelyann Kora–Ly

    J’adore cette belle mentalité pessimiste tellement française.
    Au final on ne sait quasiment rien de cette box mais elle déçoit déjà.
    Elle nous a déjà déçu chaque année où elle n’est pas sortie
    Et aujourd’hui parqu’elle ne fait pas le café et ne donne pas 100€ tous les matins LOL

    • Sunny Boy

      Qui t’a dit que c’ec’ét pas une cafetière ? Une révolution on ta dit

  • Grolivier

    Ce n’est pas qu’il faille s’attendre à être déçu, c’est que les attentes sont très fortes… d’une part la V6 avait mis la barre très haut à l’époque (et les clients s’attendent sûrement à ce que le gap amené par la V7 soit du même ordre). D’autre part, à force de laisser courir pendant des années les rumeurs sur la sortie de la V7 sans les infirmer ni les confirmer, Free a fait monter le buzz, les hypothèses et les attentes qui vont avec.

    Autant dire qu’ils n’ont pas intérêt à se planter sur la V7, et s’ils sortent une box juste « correcte » ou « pas mal », ou hors de prix, ou inutile pour 75% des gens car nécessitant un débit trop élevé, ils risquent de le payer très cher. Mais bon, quelque part ils se sont mis cette pression tout seuls, à eux d’assurer derrière…

    Après dire qu’il faut s’attendre à être déçu, c’est à mon avis exagérément pessimiste. Pour faire un parallèle avec Star Wars comme ça a été fait dans un autre commentaire, chaque fan de Star Wars a son idée sur ce que devrait être le prochain film, et beaucoup sont un peu déçus car le film sorti ne correspond pas totalement à l’image qu’ils s’en étaient fait. Ben là c’est pareil : chaque free-fanboy a certainement son idée sur ce que devrait faire la V7, et elle ne répondra certainement pas de manière exhaustive à toutes les attentes de tout le monde. Mais c’est normal… ;-)

  • Maxime MARAIS

    C’est en fait assez surprenant cet article. Cette nouvelle box fait partie des secrets industriels les mieux gardés, on en sait finalement peu et pourtant… Je me serais toute de même attendu à plus de fantaisie plutôt qu’à du pessimisme. D’autant qu’il y a sans doute plein de fonctionnalités qui n’ont pas besoin d’être brevetées par ce que ce ne sont pas des nouveautés, mais juste des technologies qui ne se sont pas encore rencontrées. Quid, par exemple de :
    – disposer de sa collection de musique en ligne dans le Cloud chez Free et de pouvoir l’écouter à l’envie sur un équipement audio haut de gamme (dévialet), voire même plusieurs en fonction de la pièce où on se trouve, le tout pour le prix d’un abonnement à Internet, box comprise ?
    – disposer d’une box avec SIM 4G intégrée que l’on peut aller chercher dans le Free Center du coin et mettre en route immédiatement en attendant que la ligne cuivre ou fibre soit construite, le tout pour le prix d’un abonnement à Internet, box comprise ?
    – disposer d’une application sur son smartphone qui permette de commander le chauffage à la maison d’un geste, d’un mot ou parce que vous êtes sur la route du retour après le travail ; fermer les volets et stores Somfy à distance parce que finalement on va rentrer plus tard que prévu ; recevoir une alerte sur son smartphone parce qu’une intrusion a été détectée sur le module IoT collé à la porte d’entrée, le tout pour le prix d’un abonnement à Internet, box comprise ?
    – disposer d’un contrôle parental poussé par DPI local afin de bloquer seulement certains flux réseaux, certains mots-clés, mais pas d’autres, le tout pour le prix d’un abonnement à Internet, box comprise ?
    – disposer d’un « magnétoscope » à la capacité illimitée parce que déporté dans les data centres de Free (en fait un service de rattrapage et start-over à conservation illimitée pour toutes les chaines des bouquets), le tout pour le prix d’un abonnement à Internet, box comprise ?
    – disposer d’une tablette détachable permettant la configuration de tous ces services, poursuivre la visualisation de son émission préférée dans la cuisine ou laisser le petit dernier regarder une vidéo Youtube dans sa chambre, le tout pour le prix d’un abonnement à Internet, box comprise ?

    Avec un peu d’imagination, on peut en effet encore révolutionner les boxes non pas en inventant des nouvelles choses, mais en démocratisant les usages en les rendant accessibles à tous. Ce n’est pas justement ce qu’à fait la Freebox V6 : démocratiser les appels fixes vers les mobiles gratuits, démocratiser le média center en plus d’intégrer la base DECT, intégrer un femtocell, plus de stockage ? La Freebox V7 ne se préparer ni plus ni moins à démocratiser la domotique, démocratiser la consommation média non-linéaire, démocratiser le cloud personnel.

  • Lolo Vapo

    Moi je dis que l’auteur fait des plans sur la comète juste pour nous pondre un article, avant de critiquer ce que la V7 peut être, attendez déjà qu’elle sorte, essayez la, …. Et ensuite seulement venez pondre votre avis…
    Car en attendant, la V6 reste encore aujourd’hui LA meilleure Box du marché, ou au moins l’une des meilleures.
    Vous êtes pathétiques a vouloir a tout pris flooder des articles, quitte à raconter n’importe quoi…
    Attendez de voir arriver, essayez le produit, ensuite venez critiquer.

  • Lolo Vapo

    D’ailleurs, c’est bien grâce à Free que tout le monde paye moins cher ses abonnements téléphoniques et internet, et rien que pour ca, je dis bravo. Lol.

  • Sunny Boy

    Le mec parle d’une boite qui a un produit qui a su garder de l’avance sur la concurrence presque 10 ans apres la sortie du produit et ce permet de dire ca, alors que meme apple n’a pas su le faire, c’est trop drôle

    • Alkana

      Faut pas déconner non plus un smartphone a l’échelle mondiale et un FAI national ca n’a rien a voir.

    • Slane

      En 2014 ma pauvre box internet NeufBox 6 v2 savait router de la fibre à 930Mbits/s, il a fallu attendre fin 2017 pour que la FBv6 sache le faire (et encore, il faut se taper un peering merdique). De quelle avance parles-tu ? Parce qu’un FAI, son boulot c’est d’amener correctement les données chez toi à la base, pas de me vendre des barres de son.

  • Pasplusde40

    Parti à cause des problèmes entre Free et Netflix, je comptais revenir. Vu que c’est apparemment en train de rentrer dans l’ordre, je me dis que c’est le moment. Mais j’attends la sortie de la Freebox V7 pour me décider de revenir, histoire d’éviter de me bouffer les frais de migration de la V6 à la V7. Mais il est clair que si le prix est au-delà de 39,99 €/mois, quel que soit le débit, je me rabattrai sur la Mini 4K à 29,99 €.

  • Alkana

    Vous feriez mieux de garder vos prédictions infondées pour vous ; on ne sait quasiment rien de cette box et pourtant on devrait être déjà déçus ?

  • Votre article est totalement décevant (comme 90% de ce que on trouve sur votre site au passage, les 10% pourraient être le template du site, et encore, je suis large…).
    L’auteur donne son avis perso, il y est indiqué des sujets sous-entendus sans fondement.

    Concernant FreeboxOS, pour info, il est fait maison donc les fonds… comme c’est un logiciel libre… comment vous dire ?…

    Un article de + qui reflète clairement la qualité merdique de vos articles, désolé… (Et si vous pensez que je suis le seul a penser cela, regardez vos réseaux sociaux messieurs…).

  • Bruno Froidevaux

    Nous ne pouvons pas être déçu d un matériel que nous n’avons pas encore vu ni testé ….

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free Mobile : un bug empêche le Galaxy A8 de passer un appel

Un bug empêche les abonnés Free Mobile de téléphoner avec leur Galaxy A8 lorsqu’il est connecté en 4G. Sur les forums et les réseaux sociaux, les témoignages d’utilisateurs se multiplient depuis le mois de février 2018. Pour Samsung, le problème…