Free Cash Investigation : 3 directeurs de centres d’appels vont quitter leur poste

Maj. le 16 avril 2018 à 10 h 29 min

Suite à la diffusion de l’enquête menée par Cash Investigation au sein des centres d’appels de Free, au moins trois directeurs de centres vont quitter leur poste. Le lien entre l’émission et ces départs n’est pas explicitement établi, mais la situation laisse peu de place au doute.

free cash investigation directeur centre appels démission

Le mardi 26 septembre 2017, France 2 a diffusé une enquête Cash Investigation menée au sein des centres d’appels de Free. Le centre Mobipel, basé à Colombes, dans le 92, a notamment fait l’objet d’une attention particulière. L’émission montre en effet la manière dont le groupe Iliade a réduit le nombre d’effectifs de façon peu éthique pour mettre fin à un dialogue social tendu. Les recrutements ont été brutalement gelés, de nombreux effectifs ont été transférés sur d’autres sites, et les démissions et licenciements se sont multipliés.

Alors que le centre d’appels de Colombes comptait 600 salariés en 2013, il ne rassemblait plus que 290 employés en août 2017. Pire encore, le délégué syndical Sud Télécom Anousone Um affirme ne même pas avoir été consulté en vue d’une réorganisation des effectifs. La direction de Mobipel affirme toutefois n’avoir forcé aucun départ. Quoi qu’il en soit, selon le site politis.fr, le directeur de Mobipel quittera ses fonctions le 29 septembre 2017 pour « raisons personnelles ». On peut se demander si l’une de ces raisons n’est pas la diffusion de l’enquête Cash Investigation.

Free Cash Investigation : vers une amélioration du climat social grâce à l’émission ?

Parmi les sept centres d’appels Iliade, deux autres filiales s’apprêtent également à changer de direction. La directrice du centre de Vitry, Qualipel, a démissionné le 31 août. Elle affirme vouloir se tourner vers de nouveaux projets professionnels, mais ce brusque départ n’est pas une surprise pour les salariés de ce centre à l’atmosphère très conflictuelle. La direction avait menacé de réduire les salaires des employés en cas de recours à une expertise sur les risques psychosociaux au sein du centre.

De même, le directeur du centre d’appels Certicall de Marseille va quitter son poste le 1er octobre 2017 après 14 ans de carrière. En mai 2016, un rapport publié par Politis sur le système Free révélait que ce centre avait poussé plus de 45 employés à démissionner de manière malhonnête parce qu’ils semblaient fatigués, ou risquaient de se plaindre auprès de la cour des prud’hommes. Des pratiques totalement immorales, confirmées hier par le documentaire de Cash Investigation.

Cette enquête diffusée à la télévision a mis en lumière les méthodes scandaleuses employées par Free pour se débarrasser des salariés qui posent problème au sein de ses centres d’appels. La démission de plusieurs directeurs de centres d’appels Iliade est une première conséquence, mais on espère surtout que l’émission aura pour effet de mettre fin à ces pratiques et de donner plus d’impact aux exigences sociales des salariés.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !