Affaire des 42 smartphones infectés à l’usine : Leagoo crie au mensonge

Maj. le 16 avril 2018 à 10 h 27 min

Leagoo dément avoir infecté à l’usine ses smartphones Android avec un malware. Bien décidée à couvrir ses arrières, la marque chinoise vient de publier un communiqué de presse. Selon Leagoo, il s’agirait tout simplement d’une fausse alerte : les logiciels considérés comme de dangereux malwares ne sont en fait que d’inoffensifs APK destinés à la publicité.

leagoo

Selon un récent rapport de Doctor Web, plus de 40 modèles de smartphones Android ont été volontairement infectés par un malware pendant leur production par les constructeurs. Ce malware, intitulé Android. Triada. 231, serait capable de prendre le contrôle de votre appareil pour y installer à votre insu des logiciels malveillants. Parmi ces 42 modèles infectés par le malware, on trouverait plusieurs smartphones de la marque chinoise Leagoo. Peu connue, l’entreprise fait régulièrement parler d’elle pour ses copies de flagship, comme le Leagoo S9, un clone de l’iPhone X.

Affaire des 42 smartphones infectés à l’usine : Leagoo dément !

La marque affirme d’entrée de jeu avoir été mise au courant de la présence d’un soi-disant virus en juillet 2017. Après enquête, Leagoo s’est rendu compte que l’alerte malware avait été déclenchée « par certains codes APK relatifs  à la publicité ». La marque affirme avoir résolu le problème peu après sa découverte. « Leagoo a mis à jour Leagoo OS en urgence » explique le communiqué de Leagoo. « Nous n’avons reçu aucune plainte ou critique de nos utilisateurs concernant des fuites d’informations personnelles ou bancaires » souligne Leagoo. 

L’entreprise se montre néanmoins avare en détail quant à la nature exacte de ces APKS destinés à la publicité. « Les problèmes d’alerte au virus sur les smartphones de LEAGOO ont été causés par des différences de mécanismes de détection de virus et d’algorithme entre les logiciels antivirus chinois et étrangers » se défend le constructeur, qui fait référence au rapport de Doctor Web.

« Avant expédition, tous les smartphones LEAGOO sont scrupuleusement scannés et testés dans notre laboratoire » rassure Leagoo, qui annonce dans la foulée l’ajout d’un algorithme étranger à son système de détection de virus, afin d’éviter une nouvelle fausse alerte de ce type.Le constructeur est bien décidé à ne pas en rester là. Leagoo affirme avoir l’intention de poursuivre en justice certains médias, qui ont relayé l’info.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !