Addiction : votre smartphone risque de vous rendre dépressif, solitaire et anxieux

L’addiction aux smartphones provoque dépression, anxiété, solitude, isolement et problèmes de concentration, affirme une nouvelle étude américaine. Similaire à la dépendance à la drogue, l’addiction au téléphone portable serait déclenchée par les nombreuses notifications push que nous envoie inlassablement notre smartphone. 

addiction smartphone

En 2018, nous sommes tous plus ou moins accros à notre précieux smartphone. Plus qu’un outil, celui-ci est devenu un véritable compagnon de vie. 43% des français avouent même avoir une relation intime avec leur smartphone et 41% vont jusqu’à préférer leur téléphone au sexe ! Selon une nouvelle étude réalisée par Erik Peper, professeur d’éducation sanitaire à San Francisco, et Richard Harvey, professeur agrégé d’éducation sanitaire, l’utilisation excessive de notre smartphone provoque une addiction similaire à l’alcool ou la drogue. Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’une étude compare l’addiction au smartphone à la toxicomanie.

L’addiction aux smartphones est similaire à la toxicomanie, affirme une nouvelle étude

« La dépendance comportementale aux smartphones crée de nouvelles connexions neurologiques dans le cerveau de la même façon que la dépendance aux opioïdes » explique Erik Peper. Selon l’étude réalisée auprès de 135 étudiants de l’Université de San Francisco, les individus qui utilisent le plus leur smartphone sont plus susceptibles de souffrir d’un niveau élevé d’anxiété que les autres. De même, l’utilisation abusive du smartphone pousse les utilisateurs à l’isolement et à la dépression. Les chercheurs pointent aussi du doigt le phénomène du semi-tasking, ou l’art de faire plusieurs choix à la fois sans parvenir à en réaliser efficacement une seule. « Cette activité continue laisse peu de temps au corps et à l’esprit pour se détendre et se reposer » met en garde Erik Peper.

Pour expliquer l’ampleur de l’addiction au smartphone, les deux chercheurs mettent en avant les nombreuses notifications que nous recevons chaque jour. Selon eux, une notification push, en provenance de Facebook, Twitter, Instagram ou Linkedin, déclenche dans notre cerveau les mêmes réflexes que lorsque nous sommes en danger. Il est alors presque impossible d’ignorer une notification. Pour réduire notre dépendance au smartphone, les chercheurs nous conseillent donc de limiter au maximum les notifications push. Pour en savoir plus sur ce mal dont nous souffrons tous, découvrez notre dossier consacré à l’addiction aux smartphones.

Réagissez à cet article !
  • Salva

    C’est exactement mais pathologies, bon par contre je vais pas sur toutes ces conneries de réseaux sociaux.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Porter plainte en ligne : premier aperçu du dispositif

Porter plainte en ligne sera bientôt possible : le dispositif fait désormais partie du projet de loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la justice présenté par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet en Conseil des ministres vendredi 20…

Netflix veut sa propre chaîne de salles de cinéma

Netflix réfléchirait à lancer sa propre chaîne de cinémas selon des sources citées par Los Angeles Times. Le géant du streaming était en effet en discussions pour racheter une chaîne de salles de cinémas californienne, avant de se retirer des négociations….