Souscrire à un forfait 5G n’a aucune utilité, selon l’UFC-Que Choisir

 

L'UFC est remontée contre les opérateurs, qu'elle accuse de volontairement cacher des informations autour du déploiement de la 5G. Selon elle, les cartes fournies sur leurs sites respectifs portent à confusion, tandis que le manque de données sur les fréquences utilisées est tournée à leur avantage. L'association a mis en demeure Bouygues Telecom, Free et SFR.

reseau 5G

Ça y est, le réseau du futur est officiellement arrivé en France. Depuis que Free a rejoint la danse, tous les opérateurs proposent désormais des forfaits 5G. L'occasion pour l'UFC-Que Choisir d'analyser la communication de ces derniers et de dénoncer leurs pratiques, qu'elle juge volontairement confuses. “Derrière le terme générique 5G se cachent des réalités bien contrastées en lien avec les différentes fréquences utilisées.”, explique-t-elle. “En effet, si la nouvelle fréquence mobile 3,5 GHz est en mesure des proposer des débits très sensiblement supérieurs à ceux de la 4G, il n’en est pas de même pour les autres fréquences utilisées ou en passe de l’être, à savoir les fréquences 700 MHz et 2100 MHz“.

L'association va même plus moins en déclarant que les débits proposés par les opérateurs “ne justifient pas […] la souscription d’abonnements 5G souvent plus chers, ni l’achat dédié de smartphones compatibles 5G”. Face à ce constat, l'UFC-Que Choisir déplore la décision de l'ARCEP de ne publier que de simples recommandations, au lieu de mettre en place des mesures obligeant juridiquement les opérateurs à proposer une communication plus transparente. Après étude des cartes de couverture diffusées par ces derniers, l'organisme estime que ses craintes ont été justifiées et pointe du doigt “un marketing spécieux”. 

L'UFC-Que Choisir dénonce la confusion des opérateurs

SFR est le premier à être ciblé. Après avoir annoncé la liste des 120 villes de France couvertes par en décembre 2020, l'opérateur a mis en ligne une carte pour le moins imprécise“Compte tenu des termes utilisés, les consommateurs non informés des subtilités de la 5G ne sauront en aucun cas […] ce qui différencie les zones couvertes sur bande 3,5 GHz ou 2100 MHz”, déclare ainsi  l'UFC-Que Choisir. Elle précise également que cette dernière fréquence permet des débits 5 fois moins importants que la première. Pour rappel, ces débits sont donc sensiblement proches de ceux de la 4G.

Le constat n'est guère meilleur du côté de Bouygues Telecom. Sur sa carte, la distinction faite entre les fréquences 3,5 GHz et les fréquences plus basses est loin d'être claire, juge l'UFC-Que Choisir. “Bouygues Telecom adopte une pratique visant à laisser croire qu’il existe une équivalence de qualité entre les deux fréquences, en leur attribuant le même qualificatif de « Bandes hautes »“. De plus, l'association estime que l'opérateur ne divulgue aucune information précise aux consommateurs leur permettant de comprendre que l'écart de débit risque d'être minime.

Seule la carte d'Orange semble respecter les prérogatives en matière d'informations. En effet, l'opérateur a promis des débits 3 à 4 fois plus rapides que la 4G, qu'il obtient en n'utilisant que des fréquences 3,5 GHz, il lui suffit de montrer les zones couvertes sans préciser les débits accordés. Néanmoins, l'UFC-Que Choisir rappelle que ces dispositifs ne permettent d'obtenir qu'un débit maximal de 1,6Gbit/s, contre les 2,1 Gbit/s annoncés. Qu'il s'agisse d'un manque de clarté ou de publicité mensongère, l'organisme incombe à l'opérateur de revoir sa communication.

Quant à Free, l'UFC-Que Choisir affirme que l'intégration des forfaits 5G sans augmentation de prix s'explique par sa décision d'utiliser des fréquences 700 MHz“qui offre les débits 5G les plus faibles et équivalents à ceux jusqu’alors fournis en 4G”. Bien que 96% des antennes de l'opérateur soient réglées à cette fréquence, celui-ci ne divulgue aucune information à ce sujet et se permet même de vanter la rapidité de son réseau, pourtant bien moins optimal que celui de ses concurrents.

Bouygues Telecom, Free et SFR mis en demeure

Après son enquête édifiante, l'association a décidé de lancer une procédure judiciaire contre trois des opérateurs. Elle indique ainsi mettre en demeure “Bouygues Telecom, Free Mobile et SFR de modifier la présentation de leurs cartes de couverture, pour y faire apparaître de manière visible les différences de qualité de la 5G selon la fréquence utilisée”. Quant à Orange, elle lui demande “d’apporter toutes les précisions techniques appuyant sa communication sur le débit maximal théorique dans les zones où l’opérateur exploite uniquement la fréquence 3,5 GHz”.

Pour finir, l'UFC-Que Choisir s'est rapprochée de l'ARCEP et de Cédric O, secrétaire d’État à la transition numérique et des communications électroniques, pour que ces derniers “œuvrent sans délai à l’élaboration d’une réglementation encadrant la communication des opérateurs sur la 5G pour garantir aux consommateurs une information fiable, compréhensible, et pertinente”. Espérons donc que son communiqué ait aidé certains à y voir un peu plus clair sur les promesses réelles de la 5G.

Source : UFC-Que Choisir



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
orange stephane richard
5G : Orange affirme que la France a un an et demi de retard

Orange estime que la France a accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G. L’opérateur historique regrette que des élus cherchent à freiner le déploiement du réseau en agitant des préoccupations écologiques et sanitaires sans…

freebox pop test design 7
Freebox : le réseau FreeWifi est amené à disparaître

Un Freenaute a constaté la suppression du réseau FreeWiFi des deux Freebox les plus récentes : la Delta et la Pop. Xavier Niel a répondu à son message posté sur le forum du FAI que cette disparition n’est pas accidentelle, sous-entendant…

bouygues telecom
Bouygues Telecom rachète NRJ Mobile, CIC Mobile et 3 autres opérateurs

Bouygues Telecom est autorisé à racheter EI Telecom, derrière lequel se cachent cinq opérateurs, dont NRJ Mobile, CIC Mobile et CDiscount Mobile. L’Autorité de la Concurrence a validé le rachat, lequel est effectif depuis le 31 décembre 2020. Les 2…

5G 4000 foyers
La 5G arrive à Paris d’ici fin février 2021, selon Xavier Niel

La 5G s’apprête à débarquer à Paris. Malgré la frilosité des pouvoirs locaux, Xavier Niel, fondateur de Free Mobile, s’attend à ce que le réseau mobile du futur soit disponible sur le territoire parisien avant la fin du mois de…