Uber s’est fait pirater par Lapsus$, le même groupe derrière le hack de GTA6

 

Uber, la fameuse application de mise en contact d'utilisateurs avec des conducteurs, est revenue sur l’attaque dont elle a été victime la semaine dernière. Cette dernière aurait été menée par des membres du groupe de hackers Lapsus$, dont le tableau de chasse est long comme le bras.

L’intrusion sur les serveurs de la compagnie serait le fait du groupe Lapsus$. L’attaque, disons-le, assez évoluée, s’est déroulée en plusieurs étapes. Les hackers se sont tout d’abord rendus sur le Dark Web pour se procurer les identifiants permettant d’accéder au réseau privé d’Uber. Ces identifiants seuls ne servent à rien: il faut être invité pour accéder à un formulaire permettant de les utiliser. Lapsus$ y est parvenu à travers l’appareil d’un sous-traitant infecté par un malware.

Une fois dans le système, il a été facile pour les pirates d’accéder au compte d'un employé clé et d’obtenir des droits d’administrateurs sur les outils de la compagnie. Les pirates seraient ainsi parvenus à voler les conversations Slack d’un employé, en y publiant au passage des messages racistes et/ou insultants, clamant que “Uber sous-paie ses conducteurs”. Ils auraient également téléchargé des fichiers contenus dans des outils internes.

Lapsus$ a utilisé Slack pour accéder aux systèmes internes d'Uber

Aux dires d’Uber, la situation n’est toutefois pas dramatique: les cybercriminels n’ont pas accédé aux comptes des utilisateurs ni aux bases de données contenant leurs informations personnelles ou même au code source d’Uber. En conséquence de cette brèche, Uber va renforcer les mesures de sécurité interne et réinitialiser les accès de tous les employés aux outils de la compagnie.

Entre autres hauts faits d’arme, Lapsus est connu dans le landernau de la cybersécurité pour avoir subtilisé près de 70 Go de données liées à Apple en mars dernier ou bien même s’être attaqué à Microsoft, Nvidia ou encore Samsung, entre autres cibles de renom. Pas plus tard que la semaine dernière, le groupe s’en est pris à ce qui est probablement le jeu vidéo le plus attendu de tous les temps: le Grand Theft Auto 6. Bien que son éditeur, Rockstar Games, affirme que la cyberattaque n'aura pas d'impact sur le calendrier de développement du jeu, des attaques de cette ampleur sont vouées à devenir le quotidien de toutes les entreprises technologiques.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !