OnePlus 8 Pro

Tiens, voilà le nouveau OnePlus 8 Pro qui pointe le bout de son nez ! Si l’appareil gagne quelques dixièmes de mm par rapport aux OnePlus 7T et 7T Pro sortis l’an passé, il profite surtout d’un processeur plus puissant, d’un nouveau capteur photo, d’une autonomie prolongée… Et d’un tarif réévalué. Voici donc notre test complet du OnePlus 8 Pro.

Test OnePlus 8 Pro

Les OnePlus 8 et 8 Pro sont donc de sortie : malgré l’actualité si particulière, OnePlus prend le risque de sortir ses deux nouveaux flagships. Après notre avis et test sur le OnePlus 8, intéressons-nous maintenant à son grand frère, le OnePlus 8 Pro. Ayant subi bien plus qu’un simple refresh, le modèle premium de la marque chinoise connaît dans cette nouvelle itération plusieurs modifications importantes. À commencer par sa taille et par la disparition de la caméra pop-up. Mais aussi par ses performances, son 4e capteur photo supplémentaire, sa recharge sans fil, sa certification IP68, sa prise en charge de la 5G… Bref, OnePlus a réellement tenté d’apporter tout un tas de nouveautés à son nouveau flagship. En conséquence de quoi, le constructeur a aussi revu ses taris à la hausse, au risque de s’attirer les foudres de ses fans de la première heure. Mais ce n’est peut-être pas là le seul défaut de l’appareil, malgré toutes ses qualités. Nous avons eu l’occasion de tester le OnePlus 8 Pro près de deux semaines durant, et vous livrons ici toutes nos conclusions.

Notre unboxing et notre test du OnePlus 8 Pro en vidéo

Fiche technique du OnePlus 8 Pro

 OnePlus 8 Pro
Dimensions165,3 x 74,4 x 8,5 mm
Poids199 grammes
Taille d'écran6,78"
Définition3168 x 1440 pixels 120Hz
Capteur d'empreintesOui (sous l'écran)
SoCQualcomm Snapdragon 865 5G (7nm)
Mémoire interne128 ou 256 Go
microSDNon
Double SIMOui
RAM8/12 Go
Capteur photo principalSony IMX689 de 48 MP (f/1.78)
- Zoom optique8MP zoom x3 (f/2.44)
Capteur photo ultra grand angleSony IMX586 de 48 MP (f/2.2)
Capteur annexe5 MP (f/2.4) - Color Filter Camera dédié au mode photochrome
OSAndroid 10 + Oxygen OS
ConnectivitéWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 5.0
NFCOui
Port infrarougeNon
Batterie4510 mAh
Recharge rapideWarp Charge 30W
Recharge sans filWarp Charge 30W
Recharge sans fil inversée5W

Un design soigné, mais toujours pas de mode à une main

Que dire du nouveau OnePlus 8 Pro en termes de design et d’ergonomie ? Avec son écran 6,78″ et sa forme longiligne, le OnePlus 8 Pro tient bien en main, offre un parfait confort de visionnage, mais dépasse légèrement de la poche. À mi-chemin entre le Huawei P40 Pro (plus petit) et le Samsung Galaxy S20 Ultra (plus grand), ce smartphone est immanquablement à ranger dans la catégorie des smartphones de grande taille

OnePlus 8 Pro

Mais commençons par l’avant de l’appareil. Car avec ses bords incurvés en façade, son design avant n’est pas sans rappeler les deux modèles précités. En revanche, contrairement au P40 Pro récemment sorti, le OnePlus 8 Pro n’a pas de bords incurvés en haut et en bas.

Avec son 8 Pro, OnePlus sonne le glas des caméras pop-up… Et qui va s’en plaindre ? OnePlus a abandonné l’idée d’une caméra selfie extractible, comme on en trouvait l’an passé sur les OnePlus 7 Pro et OnePlus 7T Pro. Ici, on a affaire à un smartphone doté d’un petit poinçon, logé en haut à gauche sur l’écran. L’absence de mécanisme destiné à faire sortir la caméra en frontal permet de gagner en légèreté. Là où les OnePlus 7 Pro et OnePlus 7T Pro pesaient respectivement 206 grammes et 213 grammes, le OnePlus 8 Pro ne fait plus que 199 grammes.

OnePlus 8 Pro

Le design arrière de l’appareil est quasi identique à ceux des OnePlus 7 Pro et OnePlus 7T Pro. On y retrouve donc des bords incurvés, un triple capteur photo toujours situé au centre de l’appareil, le logo de l’entreprise juste en dessous, le terme ONEPLUS (écrit en capital désormais) tout en bas… Bref, il n’y a finalement que très peu de changements par rapport aux deux versions sorties l’année dernière.

On note néanmoins que le capteur flash a été déporté sur la partie gauche, alors qu’il était situé en dessous du capteur central sur les 7 Pro et 7T Pro. Mais surtout, on remarque la présence d’un 4e capteur, situé juste au-dessus du flash. Il s’agit du capteur telephoto, lequel était situé dans le module des 3 capteurs sur les précédents modèles. Pourquoi ce changement ? L’une des nouveautés de l’appareil, c’est d’offrir un filtre colorimétrique, qui se trouve donc dans le module des 3 capteurs et qui a remplacé le capteur zoom et sur lequel nous allons vite revenir.

OnePlus 8 Pro

Sur la bordure gauche de l’appareil, on trouve les boutons de réglage de volume. À droite se situe celui de mise sous tension, ainsi que celui permettant de configurer le smartphone sur les modes sur sonnerie, vibreur ou silencieux. Enfin, tout en bas de l’appareil, on profite d’un haut-parleur et un port USB-C.

L’ensemble de l’appareil est assez robuste et confortable. OnePlus maîtrise son affaire en matière de design. En revanche, la taille et le poids du OnePlus 8 Pro rendent compliquée son utilisation à une main. C’est jouable sur la partie haute et centrale de l’appareil, mais les icônes du bas restent difficilement atteignables. Il faudra s’en remettre au mode à une main… Qui n’existe toujours pas ? En 2020, OnePlus n’a toujours pas intégré un tel mode à ses smartphones, lui qui est en rumeurs depuis plusieurs mois déjà. Dès lors que le constructeur augmente la taille de son modèle premium, on se demande ce qui peut bien le retenir. Nous avons interrogé OnePlus à ce sujet, mais attendons toujours une réponse…

OnePlus 8 Pro

Écran

Profitant d’un format d’écran de 19,8:9 et d’une densité de 513 ppi, le OnePlus 8 Pro dispose d’un ratio surface totale/surface d’affichage de 93,6%. OnePlus dit avoir amélioré la colorimétrie de son smartphone et offrir 1 milliard de couleurs uniques. Et ça se voit : les couleurs et la luminosité sont juste parfaits. L’écran offre un pic de luminosité de 1300 nits, tandis que les bordures noires à droite comme à gauche sont quasi imperceptibles. En revanche, elles sont un peu plus visibles en haut et en bas de l’écran, tout en restant très fines malgré tout.

Il n’y a vraiment à redire sur la qualité de l’écran et le téléphone permet de se sentir à l’aise au quotidien, que ce soit pour la lecture de vidéos, le jeu, la consultation web, etc. L’une des grosses nouveautés de ce modèle, c’est surtout sa fréquence d’affichage en 120 Hz. Le passage d’un rafraîchissement de 60 à 90 Hz n’avait rien de réellement transcendant. En revanche, en migrant vers du 120 Hz, on commence réellement à sentir la différence : la navigation dans les menus est plus fluide et faire défiler une page de haut en bas est plus agréable.

OnePlus 8 Pro

De base, l’appareil est configuré sur du 120 Hz. Un réglage qui s’explique par le fait que, selon les tests que nous avons pu effectués, le changement de 60 à 120 Hz n’est pas si energivore que sur un S20 (environ 1h30 d’écart sur 2 jours d’utilisation). OnePlus ne se la joue pas « façon Samung », qui règle par défaut ses S20 en 60 Hz, histoire d’économiser la batterie, alors qu’ils sont parfaitement capables de monter à 120 Hz. Néanmoins, la définition du OnePlus 8 pro est calibrée par défaut sur du FHD+ (2376 x 1080 pixels). Il est possible d’augmenter cette définition à du QHD+ (3168 x 1440 pixels), ou de faire en sorte que l’appareil commute automatiquement de l’un à l’autre en fonction du type de contenu affiché à l’écran. Notez enfin qu’il est possible de profiter du 120 Hz, quelle que soit la définition retenue.

L’écran dispose d’un capteur d’empreinte digitale sous l’écran. Pour déverrouiller son smartphone, il est aussi possible de faire appel au module de reconnaissance faciale. Celui-ci s’avère rapide, fonctionne à merveille et ne déverrouille pas l’appareil quand son utilisateur a les yeux fermés.

Audio

Le OnePlus 8 Pro est doté de deux haut-parleurs. L’un est situé tout en haut de l’écran, tandis que le second est placé sur la bordure basse du smartphone. Quelle qualité audio peut-on en attendre ? Celle-ci est plutôt bonne, à condition de pas trop pousser sur volume.

Le smartphone est dépourvu de prise Jack, mais n’en déplaise aux défenseurs de l’ancestrale petite sortie audio, il va falloir en faire définitivement son deuil. La prise jack est aujourd’hui absente de la quasi-totalité des modèles premium, les constructeurs lui préférant depuis quelques années déjà une connexion Bluetooth et la prise USB-C. Si vous possédez encore un casque filaire (ou si vous êtes musicien et désirez connecter votre smartphone à un petit ampli, un sampler, une beat box, etc.), il existe de toute façon des petits adapteurs Jack/USB-C à moins de 10 euros. On regrettera juste que OnePlus n’ait pas intégré ce type d’adaptateur dans la boîte du 8 Pro, surtout quand on connaît le prix de l’appareil.

OnePlus 8 Pro

Performances

Le OnePlus 8 Pro est disponible en deux éditions : on profite tantôt de 8 Go de RAM et de 128 Go de stockage, tantôt de 12 Go de mémoire vive et de 256 Go d’espace. Nous avons eu entre les mains la première version. Le cœur du smartphone est alimenté par un Snapdragon 865, le tout dernier SoC de Qualcomm qui promet d’excellentes performances, du moins sur le papier. Comme à chaque fois, il nous tardait de le comparer à ce qui fait du côté de la concurrence. En face, parmi les processeurs premium, on trouve l’Exynos 990 du côté de Samsung (lequel est intégré aux récents S20), et le Kirin 990 (qui fait palpiter le Mate 30 Pro, ainsi que la série des P40). Alors que vaut le Snapdragon 865 en termes de performances pures face à ces challengers ?
Nous l’avons soumis à notre flopée habituelle d’applications de benchs. Précisons de nouveau que nous avons récemment décidé d’abandonner AnTuTu, non pas parce que les résultats prodigués étaient douteux, mais parce que Google a décidé de retirer l’application du Play Store à cause de problèmes de sécurité (comme l’ensemble des applications de l’éditeur Cheetah).

Et comme on pouvait s’y attendre, le Snapdragon 865 ne déçoit pas. Comparé aux Kirin 990 du Huawei P40 Pro et à l’Exynos 990 du Galaxy S20+, il s’agit bel et bien du SoC le plus puissant à l’heure actuelle, tous modèles et tous fondeurs confondus. Cependant, tout se joue à quelques points dans les applications de benchs : pour un usage « classique », on ne sent aucune différence. Et même pour le gaming, même dans des jeux hyper gourmands, la différence est si minime qu’on ne se rend compte de rien.

En termes d’autonomie, on a droit cette fois à une batterie de 4510 mAh. On y gagne en longévité, en théorie tout du moins, puisque les OnePlus 7 Pro et OnePlus 7T Pro disposaient respectivement de batteries 4000 et 4085 mAh. Le 7T Pro nous avait même un peu déçus par rapport au 7 Pro, en livrant moins d’une journée et demie d’autonomie. Bonne nouvelle : le OnePlus 8 Pro revient dans la course et nous offre désormais deux jours de longévité sans crier famine. Le tout en 120 Hz, puisqu’il s’agit du mode d’affichage réglé par défaut par le constructeur. Rappelons que nous réalisons nos tests dans des conditions « d’usage » : environ une heure quotidienne de streaming vidéo en Wi-Fi, une heure d’écoute musicale en Wi-Fi également, une heure d’utilisation du GPS sur route, une heure d’appel, une heure de jeu vidéo et de la consultation Web à outrance tout au fil de la journée (navigateur, réseaux sociaux, fil d’actualités…).

OnePlus 8 Pro
Le OnePlus 8 Pro et le chargeur sans fil de la marque (vendu séparément).

Bref, l’appareil tient la route en termes d’autonomie. Autre nouveauté, et pas des moindres : le OnePlus 8 Pro est le premier smartphone de la marque à supporter la recharge sans fil ! Cette charge à induction 30 W permet de recharger la batterie à hauteur de 50% en seulement 30 minutes. Attention néanmoins, car comme à l’accoutumée, les derniers pourcentages seront les plus longs à atteindre. Comptez environ 1h30 pour recharger complètement l’appareil par ce biais. Notez par ailleurs que, pour l’occasion, OnePlus sort un chargeur sans fil « Warp 30 Wireless ». Le socle est vendu séparément, mais si vous décidez d’acquérir le OnePlus 8 Pro entre le 14 et le 21 avril, vous pouvez en bénéficier gratuitement.

Enfin, le téléphone est également compatible avec la nouvelle norme 5G. Comme pour tous les modèles que nous avons récemment testés, il nous est impossible à l’heure actuelle d’éprouver la fiabilité du réseau et il va probablement s’écouler de longs mois avant que nous puissions le faire. Nous ne manquerons cependant pas de mettre à jour ce test dès que les conditions le permettront.

OnePlus 8 Pro

Un environnement toujours au top

En guise de système d’exploitation, on profite ici d’Android 10, auquel s’adjoint OxygenOS, le système maison développée par OnePlus. OxygenOS, livré ici dans sa version 10.5.2, a toujours représenté l’un des principaux atouts de la marque, et ça n’est pas près de changer. Le système se veut hyper réactif, clairement organisé, fourmillant d’options, sans pour autant dénaturer Android.

Photo

Pour la prise de vue (et pour la reconnaissance facialel’avant), le OnePlus 8 Pro dispose de quatre capteurs dorsaux et d’un unique capteur frontal. À l’avant, on dispose d’un capteur de 16 MP (f/2.45) en 1080P. À l’arrière, on profite d’un capteur principal Sony IMX689 de 48 MP (f/1.78). On y trouve également un zoom x3 de 8 MP (f/2.44), un ultra grand-angle Sony IMX586 de 48 MP (f/2.2), lequel offre également un macro-shooting permettant de faire des focus à 2,5 cm d’un sujet. Enfin, on dispose d’un capteur inédit, un Color Filter Camera de 5 MP (f/2.4). Selon OnePlus, il se « révèle utile pour des effets de lumière et de couleurs », mais nous allons y revenir.

Si la partie a souvent représenté l’un des points forts des smartphones OnePlus par le passé, le constructeur s’est finalement laissé prendre de vitesse par la concurrence. Le OnePlus 7 Pro avait peut-être de quoi de séduire, mais son successeur, le OnePlus 7T Pro, était loin de représenter le meilleur modèle en matière de photo lors de sa sortie. D’autant que l’appareil a désormais fort affaire avec des smartphones comme le Pixel 4, les Huawei P30 Pro et P40 Pro ou, dans une moindre mesure, les récents S20 de Samsung.

Alors OnePlus parvient-il à redresser la barre avec son OnePlus 8 Pro ? La réponse est positive, mais sous conditions. En pleine luminosité, l’appareil montre d’étonnantes capacités. Les photos sont de toute beauté, le piqué est là sans être trop bruité, les couleurs sont pimpantes sans être criantes… On en prend plein les mirettes !

À droite la photo classique, à gauche à l’aide du zoom x3.

Le zoom fait parfaitement son job, même si on note un très léger (mais alors vraiment très léger) bruit sur les clichés lorsque l’on zoom sur certains éléments qui composent la photo, notamment les zones claires. Mais ne bondons pas notre plaisir : le OnePlus 8 Pro s’en sort remarquablement bien, les deux capteurs de 48 MP (module principal et module ultra-grand-angle) livrant des photos parfaites sur toute la ligne, même dans les zones d’ombre.

Le mode macro s’avère lui aussi assez probant, même si quelques zones restent dans le flou (mais c’est le but aussi, non ?).

OnePlus 8 Pro
Malgré quelques zones qui restent inévitablement floues, le mode macro s’avère d’une redoutable efficacité.

En revanche, les clichés en faible luminosité sont quant à eux sont moins bons que la concurrence. Même si OnePlus semble avoir fait des efforts depuis le 7T Pro, en comparaison, un Pixel 4, un P30 Pro ou un P40 Pro s’en sortent relativement mieux.

OnePlus 8 Pro vs Huawei P40 Pro
A gauche un cliché effectué à l’aide du OnePlus 8 Pro en très faible luminosité. A droite, le même cliché réalisé à l’aide du Huawei P40 Pro, toujours en très faible luminosité.

Revenons également sur le capteur « Color Filter », qui permet de gérer le filtre photochrome de manière matérielle, et non logicielle comme les autres filtres. C’est une exclusivité au OnePlus 8 Pro, le OnePlus 8 en étant quant à lui dépourvu. Ce mode permet de passer certaines zones d’une photo en noir et blanc, et d’appliquer une couche « sépia » sur certains éléments d’un individu ou d’un objet. Comme un capteur lui est entièrement dédié, on visionne cet effet en temps réel sur l’écran. Le résultat est franchement saisissant… Mais pas véritablement utile.

Notez au passage que, depuis l’application photo, on profite d’un tout nouveau bouton « Paramètres » situé tout en haut, droite de l’interface. De quoi accéder directement aux réglages de l’appareil et ne pas se tromper de fonction avec l’une des icônes de raccourci. Autre petite nouveauté : lors d’une captation, l’appareil dispose d’un zoom audio, une fonctionnalité que l’on a récemment vue sur les P40 de Huawei.

Prix, disponibilité et finalement, on achète ou pas ?

Et maintenant, l’élément qui fâche : le prix. Le smartphone vaut 899 € dans son édition en 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, laquelle existe en finition Onyx Black, la version que nous avons eue, ou en Glacial Green. La version en 12 Go de RAM et 256 Go de stockage (finitions Onyx Black, Glacial Green ou Ultramarine Blue) s’affiche quant à elle à 999 €. Ce n’est vraiment pas donné, même si les prix sont calqués sur ce qui se fait du côté de la concurrence.

OnePlus nous a longtemps habitués à commercialiser ses smartphones sous la barre des 300 euros, on se souvient que le OnePlus One ne valait que 269 euros à sa sortie en 2014. Si, chaque année, le constructeur a revu ses tarifs en les augmentant de-ci de-là, il est cependant toujours resté cohérent avec ses objectifs premiers : proposer un smartphone au top à un prix relativement bas. Mais avec l’apparition des modèles Pro (7 Pro, 7T Pro et ici 8 Pro), le prix des smartphones de la marque n’a fait qu’augmenter au fil du temps. Alors le OnePlus 8 Pro est-il trop cher ?

OnePlus 8 Pro

Le OnePlus 8 Pro va finalement piocher chez la concurrence tous les éléments qui peuvent faire de lui un excellent smartphone. Il dispose d’une excellente finition, d’une qualité d’écran difficilement attaquable, d’excellentes performances, d’une autonomie franchement très correcte et d’une recharge sans fil (enfin ! On ne le redira jamais assez). En outre, l’appareil est désormais certifié IP68, un point que nous n’avions pas encore abordé. Notez au passage que le OnePlus 8 bénéficie lui aussi ce même indice de protection contre l’immersion prolongée, mais qu’il n’est pas pour autant certifié dans nos contrées, la licence coûtant une cinquantaine de dollars supplémentaires. Seule la version nord-américaine en profite. En revanche, « tous » les OnePlus 8 Pro sont bel et bien certifiés IP68, et ça c’est plutôt une excellente nouvelle.



Notre verdict sur le Test OnePlus 8 Pro 5G

Le smartphone premium de OnePlus fait peau neuve, et ce, à plus d’un titre. Le constructeur chinois réunit sur son OnePlus 8 Pro chacun des ingrédients que l’on trouve individuellement chez la concurrence : une certification IP68, la recharge sans fil, d’excellentes performances, une belle autonomie, un écran 120 Hz irréprochable… En revanche, il lui manque toujours ce petit plus qui va faire de lui un appareil vraiment incontournable pour 2020. L’appareil n’est pas exempt de quelques défauts, comme la partie photo, notamment en faible luminosité. Mais le point sur lequel on achoppera réellement, c’est le prix de ce OnePlus 8 Pro. À l’instar de Xiaomi récemment, OnePlus prend le pari de s’attaquer au marché des smartphones haut de gamme, voire très haut de gamme. La place étant laissée vacante pour Huawei actuellement, embourbé dans ses déboires avec l’administration Trump, tous les concurrents tentent leur chance. Au risque évident de se couper d’une partie de leur public habituel, habitué à des gammes tarifaires beaucoup moins élevées.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Xiaomi Black Shark 3 : un bon smartphone gaming à prix abordable

Black Shark, filiale de Xiaomi spécialisée dans le gaming lance deux nouveaux smartphones. Si le Black Shark 3 Pro vise un public aisé, le Black Shark 3 s’adresse aux joueurs au budget plus contenu. Que vaut ce nouveau smartphone gaming à moins de 600 euros ? Réponse dans notre test complet !

Test du Nubia Red Magic 5G : à quelques marches du podium

Équipe d’un Snapdragon 865 et offrant jusqu’à 256 Go de stockage et 12 Go de RAM, le Nubia Red Magic 5G s’annonce d’ores et déjà comme l’un des smartphones les plus puissants du moment. Avec son design et ses accessoires…

Test du Realme X50 Pro 5G : aux frontières du Real

Après une première incursion sur le marché français avec des modèles d’entrée de gamme, Realme lance le X50 Pro un modèle premium vendu seulement 599,90 euros. À la lecture de sa fiche technique, on s’attend à trouver le meilleur rapport qualité-prix du marché. Mais qu’en est-il réellement ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test du Xiaomi Mi 10 Pro 5G : le diable est dans les détails

Xiaomi commercialise le Mi 10 pro depuis le 7 avril 2020. Proposé à 1000 euros, il est le premier smartphone grand public de la marque à atteindre ce niveau de prix. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test OnePlus 8 : les yeux plus gros que le ventre

Dans un contexte assez particulier OnePlus a annoncé les OnePlus 8 et OnePlus 8 Pro. Cette année, le numéro 4 du marché des smartphones premium (en France) s’attaque à Apple, Samsung et Huawei. Le défi est-il relevé ? Premiers éléments de réponse dans notre test complet du OnePlus 8.

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du Galaxy S20 Ultra : un mastodonte toutes catégories

Fraîchement reçu à la rédaction, le S20 Ultra n’a pas fait l’unanimité. Certains l’ont adoré parce que « ça doit être génial de regarder Netflix sur un tel écran », ou « de prendre des photos avec un tel capteur », quand d’autres ont…

Test du Samsung Galaxy A51 : bien plus qu’un simple rafraîchissement

Premier smartphone Samsung à voir le jour dans l’Hexagone en 2020, le Galaxy A51 se veut le digne successeur du A50, lequel profitait déjà de fonctionnalités et de capacités matérielles qui faisaient de lui l’un des meilleurs smartphones en milieu…

Test du Samsung Galaxy S20+ : le meilleur compromis ?

Cette année, Samsung lance trois nouveaux smartphones haut de gamme. En plus du Galaxy S20 et du Galaxy S20+, le coréen propose une version Ultra survoltée. Mais le meilleur compromis ne serait-il pas le Galaxy S20+ ? Réponse dans notre test.

Test du Realme 6 : un smartphone pas cher qui en offre beaucoup

Pour son premier renouvellement de gamme après son arrivée en France en septembre 2019, Realme renoue avec son coeur de cible en présentant le Realme 6, smartphone milieu de gamme faisant la part belle à un rapport qualité-prix agressif. Mais…

Test du Huawei P40 Pro 5G : si proche de la perfection

Nouveau flagship de la marque Huawei, le P40 Pro est sans conteste un smartphone qui n’a pas fini de faire parler de lui. Oui, le téléphone est dépourvu des services Google, mais oui, c’est aussi le nouveau mètre étalon en…

Test du Oppo A9 (2020) : une copie presque parfaite du Redmi Note 8 Pro

Sur le segment des smartphones vendus autour des 250 euros, Xiaomi est la référence à concurrencer. Oppo est l’un des challengers. Le A9 (2020), vendu 259 euros, vient marcher sur les plates-bandes de l’ambitieuse phablette Redmi Note 8 Pro. Armé…

Test du Samsung Galaxy A71 : il a (presque) tout d’un grand

Bousculé par les constructeurs chinois sur le marché des smartphones milieu de gamme, Samsung a recentré son catalogue sur la gamme Galaxy A, avec un certain succès. En 2020, le coréen doit confirmer. Il compte pour cela sur son nouveau…

Test du Redmi Note 8T : à moins de 200 euros, difficile de trouver mieux

Si les smartphones bon marché offrent généralement des performances peu convaincantes et un design éculé, quelques modèles sortent néanmoins du lot. Nous avions déjà été convaincus par le Redmi Note 7 en début d’année. Son successeur, le Redmi Note 8T,…