Sony obtient le blocage d’un site pirate avec des arguments douteux

 

Après une bataille judiciaire opposant Sony à Quad9, un site pirate allemand ne pourra plus bénéficier des services du résolveur DNS, qu’il utilisait pour contourner le blocage des FAI. Quad9 a indiqué qu’il contesterait la décision, arguant qu’il ne s’agit pas de son rôle de protéger les utilisateurs contre ces sites.

torrent pirate téléchargement illégal

Il ne fait pas bon d’être propriétaire d’un site pirate ces derniers temps. Blocage du nom de domaines, quand il ne s’agit pas d’amendes considérables voire de peines de prison, les décisions de justice s’enchaînent et se veulent de plus en plus sévères. Nécessairement, les ayants droit s’engouffrent dans la brèche pour faire interdire cette pratique qui leur coûte terriblement cher chaque année. Sony s’est par ailleurs trouvé un nouveau terrain de jeu : l’Allemagne.

Il y a quelques mois, la firme japonaise a passé un accord avec le plus grand FAI du pays, qui s’est engagé à bloquer les sites pirates les plus populaires. Malheureusement pour elle, ce blocage peut aisément être contourné en utilisant un résolveur DNS, tel que Cloudflare et Quad9, qui servent d’intermédiaire avec le serveur DNS principal. Cloudflare a notamment fait l’objet d’une décision de justice visant à bloquer les sites IPTV en Italie. C’est aujourd’hui au tour de Quad9.

Sony ordonne le blocage des sites pirates allemands

Conscient de l’inefficacité du blocage par les FAI, Sony a ainsi demandé une injonction de la justice envers Quad9, qui se retrouve désormais obligé d’arrêter ses services pour le site pirate, dont le nom reste inconnu. Pour obtenir gain de cause, l’entreprise a mis en avant les mesures du résolveur DNS pour contrer les sites problématiques. On peut en effet lire sur son site que « Quad9 bloque contre les domaines malveillants connus, empêchant ainsi vos ordinateurs et appareils IoT de se connecter à des sites de logiciels malveillants ou de phishing ».

Sur le même sujet : Nintendo gagne son procès contre le site pirate RomUniverse, l’amende s’élève à 2 millions d’euros

Pour Quad9, cette justification est fallacieuse. « Nos donateurs nous soutiennent pour protéger le public des cybermenaces, et non pour enrichir Sony », a déclaré son manager général John Todd. « Quad9 tire ses renseignements sur les menaces d’experts en matière de logiciels malveillants et de hameçonnage, et non des affirmations de parties sans expertise pertinente. Nous ne pourrions pas maintenir notre taux de réussite de 98 % dans le blocage des cybermenaces si nous acceptions des informations basées sur des affirmations intéressées, plutôt que sur des analyses légales et des analyses d’experts ». Quad a indiqué vouloir faire appel à la décision.

Source : TorrentFreak

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !