Maj. le 2 novembre 2018 à 19 h 38 min

Les smartphones pourront bientôt embarquer des écrans LCD « mini-LED » rétroéclairés par des dizaines de milliers de petites LED contrôlables individuellement, pour des contrastes aussi bons que l’AMOLED. L’intérêt de cette technologie, c’est qu’elle permet de produire des écrans au rendu exceptionnel pour une fraction du prix des écrans AMOLED actuels. Et ce n’est pas leur seul avantage. 

ecrans lcd mini led

DigiTimes révèle qu’une nouvelle technologie d’écrans LCD « mini-LED » est entrée en production de masse dans la deuxième moitié de 2018. Ces écrans, déclinaison de la technologie LCD IPS relativement bon marché, jouent sur le rétroéclairage pour proposer des contrastes pratiquement aussi bons que la technologie Super AMOLED. Là où les écrans de smartphone LCD actuels n’utilisent en effet qu’entre une dizaine et une trentaine de LED pour le rétroéclairage d’un écran 5″, les écrans mini LED en utilisent une dizaine de milliers, contrôlables individuellement.

Les écrans LCD mini-LED pourraient voler la vedette aux écrans AMOLED à cause de leur prix

Du coup les noirs sont profonds, et les tons clairs sont extrêmement lumineux. Le résultat, c’est un rang dynamique exceptionnel pour les contenus HDR grâce à ce contrôle précis et granulaire des zones éclairées. Bien sûr, c’est moins bien que ce que permettre la technologie AMOLED qui permet de contrôler la couleur et la luminance de chaque pixel individuellement. Mais cela reste extrêmement proche. Surtout cela permet d’accéder à de meilleurs écrans pour une fraction du prix de la technologie OLED.

Gsmarena rapporte que la technologie est suffisamment mature pour produire des écrans aussi fins et peu énergivores que les écrans AMOLED actuels. Le fait qu’ils soient LCD présente d’autres avantages : meilleure visibilité en pleine lumière, définition plus élevée à moindre coût. Ils peuvent également permettre aux constructeurs de contourner la pénurie des écrans OLED, en produisant ces écrans sur des chaines de production LCD existantes.

Les débouchés sont nombreux : outre les smartphones, « les écrans mini LED peuvent être utilisés sur des consoles pour souligner l’ambiance et la sensation visuelle » ou « dans les véhicules […] pour leur résistance à la météo et leur visibilité sous forte luminosité » et « pour [améliorer] la définition des télévisions », affirme DigiTimes.

Pour l’instant, on ne sait pas exactement quand cette technologie sera sur des smartphones, mais au vu de la production qui a démarré il y a quelque mois, on peut espérer voir apparaître les premiers modèles début 2019. Comme nous l’évoquions, d’ailleurs, début janvier, ces écrans mini LED devraient notamment trouver preneur chez Xiaomi, Huawei et Oppo. Que pensez-vous de cette technologie ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Via www.digitimes.com/news/a20181101PD207.html
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Gorilla Glass 6 vs DX vs DX+ : quelles sont les différences ?

Les Gorilla Glass 6, DX et DX+ ont été annoncés par Corning. Cette nouvelle génération de protections d’écrans apporte son lot d’amélioration mais tous ces nouveaux verres n’ont pas la même fonction. Appareils compatibles, résistance aux chutes et aux rayures, anti-reflet,…

Le premier smartphone avec un écran en diamant sortira en 2019

Vous en avez assez de briser par inadvertance l’écran tactile de votre smartphone ? Votre calvaire arrive à sa fin : dès 2019, les téléphones mobiles seront équipés d’une couche protectrice en diamant. Comment fonctionne cette nouvelle technologie ?

Xiaomi, Huawei et Oppo : des smartphones à écran mini LED, à cause de la pénurie de l’OLED

Certains smartphones de Huawei, Xiaomi et Oppo auront des écrans mini LED pour faire face à la pénurie de l’OLED d’ici la fin de l’année 2018 ou début 2019, probablement à cause de l’iPhone X. Cette alternative n’est pas complètement dénuée d’intérêt pour autant bien que sur le plan technique cette technologie reste moins attrayante il faut bien l’avouer.