Samsung a menti, ses smartphones Galaxy ne sont pas si étanches que ça

 

Samsung a admis avoir fait des déclarations trompeuses sur la résistance à l’eau de sept de ses téléphones. Le préjudice va coûter un peu plus de 9 millions d'euros au géant sud-coréen.

Samsung Galaxy S7

 La plupart des smartphones répondent aujourd’hui à des critères d’étanchéité à l’eau, étanchéité que vous pouvez d’ailleurs tester sur votre smartphone Android à l'aide d'une petite application. Véritable atout marketing, cette étanchéité à l’eau est en réalité toute relative. Certains smartphones peuvent en réalité uniquement recevoir des éclaboussures tandis que d’autres peuvent uniquement supporter des immersions rapides et non-continues dans l’eau.

Un détail que Samsung a semble-t-il oublié de préciser, plus précisément dans ses campagnes publicitaires en Australie. Le préjudice va coûter un peu plus de 9 millions de dollars au géant sud-coréen de la tech.

Samsung a menti sur l'étanchéité de sept de ses smartphones

Via un communiqué de presse de la Commission australienne de la Concurrence et des Consommateurs, Samsung a admis avoir fait de fausses déclarations sur l’étanchéité sur les modèles suivants de ses smartphones :

Les faits se situent entre 2016 et 2018, période au cours de laquelle Samsung Australie a publié des publicités plébiscitant la résistance à l’eau de certains de ses téléphones. Les publicités montraient que les téléphones en question étaient adaptés à une utilisation dans les piscines ou l’eau de mer. Ces campagnes de publicité ont été largement diffusées sur Facebook, Twitter, Instagram et les canaux officiels de la marque.

Les utilisateurs australiens ont cependant remarqué que leur smartphone cessait parfois de fonctionner après une immersion dans l’eau de mer ou dans une piscine. Les substances corrosives de ces eaux causaient en réalité plusieurs défaillances sur les appareils de la marque.

Le géant sud-coréen écope d'une amende de 9,2 millions d'euros

Après plusieurs plaintes reçues, la Commission australienne de la Concurrence et des Consommateurs a été saisie. Et le communiqué de presse de l’organisation est très clair : « les revendications de résistance à l’eau de Samsung Australie ont promu un argument de vente important pour ces téléphones Galaxy ; de nombreux consommateurs qui ont acheté un téléphone Galaxy ont peut-être été exposés à des publicités trompeuses avant de prendre leur décision d’acheter un nouveau téléphone ».

Pour ses campagnes publicitaires trompeuses, l’entreprise est maintenant condamnée à verser un peu plus de 14 millions de dollars australiens (9,2 millions d'euros). Un véritable coup dur pour Samsung, qui va devoir régler rapidement une amende assez lourde. Qui plus est dans un pays où plus de 3 millions de Galaxy ont été vendus.

Source : Australian Competition  & Consumer Commission



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !