Roaming en Europe : l’abolition des frais d’itinérance prolongée jusqu’en 2032

 

L’abolition du roaming sera prolongée de 10 ans dans l'Union européenne. C'est ce que promet l'accord trouvé entre les colégislateurs, jeudi. Les utilisateurs pourront continuer à appeler, envoyer des messages ou surfer sur Internet sans surcoût quand ils seront dans un autre pays européen. 

L'abolition des frais d'itinérance est prolongée

Auparavant, utiliser son smartphone dans un autre pays européen faisait gonfler sensiblement la facture des utilisateurs. Depuis le 15 juin 2017, les frais d'itinérance dans l'UE ont toutefois été abolis. Une grande victoire pour les consommateurs qui peuvent désormais utiliser leur téléphone en dehors de leur pays sans craindre de devoir payer des sommes astronomiques. L'absence de surcoût – qui dépend toutefois également du forfait souscrit par l'utilisateur – était effectif jusqu'en juin 2022.

Mais il se murmurait que Bruxelles comptait prolonger l'abolition du roaming en Europe pendant encore 10 ans supplémentaires. C'est désormais chose faite. Jusqu'en 2032, les utilisateurs européens vont pouvoir continuer à appeler, envoyer des SMS et surfer sur la Toile sans frais supplémentaires quand ils seront en déplacement dans un autre pays européen.

Pour la députée européenne Angelika Winzig, cet accord est « un pas de plus vers un véritable marché unique numérique et je suis heureuse que nous ayons pu ajouter un nouveau chapitre à ce succès européen ». Reste désormais à entériner cet accord informel du côte du Parlement et du Conseil.

Lire aussi : Fin du roaming : les Européens utilisent déjà 2 fois plus leurs smartphones à l’étranger

Fin du roaming : un débit aussi qualitatif quand les conditions seront réunies

Dans le détail, tous les pays membres de l'Union européenne sont concernés par l'abolition des frais d'itinérance. Mais aussi le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège. Autre son de cloche toutefois au Royaume-Uni où il n'est pas dit que que les frais d'itinérance soient abolis. Tout dépendra des opérateurs. Comme le souligne Les Échos, Vodafone et EE comptent bel et bien introduire à nouveau des frais d'itinérance pour ses utilisateurs lors de leurs pérégrinations en Europe.

Dans nos contrées, Free, Orange, SFR et Bouygues ont d'ores et déjà assuré qu'ils ne comptait pas inclure de surcoût lorsque les consommateurs français voyageront outre-Manche. Par ailleurs, l'accord prévoit d'assurer une qualité et un débit identiques aux Européens hors de leurs pays d'origine. Par exemple, les fournisseurs d'itinérance devront forcément proposer de la 5G aux utilisateurs ayant souscrit un tel forfait dans leurs pays d'origine « si les mêmes conditions sont disponibles sur le réseau dans le pays de visite », indique un communiqué sur le site du Parlement européen.

Qui plus est, les opérateurs devront indiquer formellement aux consommateurs quand certains services impliqueront des surcoûts (service client, SAV, etc). Pour mémoire, l'utilisation d'Internet en itinérance dépend de l’enveloppe data incluse dans votre forfait.

Source : Parlement européen 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !