La Switch n’aime pas les grosses chaleurs, un élu tape du point face aux opérateurs, le récap’

 

Nintendo encourage les utilisateurs à ne pas utiliser leur Switch en cas de grosse chaleur, la fiche technique du Huawei P50 Pro 4G a été dévoilée, un maire déclare la guerre aux opérateurs, c’est le récap’.

Nintendo Switch
Crédit photo : Ahmad Mohammed / Unsplash

Alors que l’été est synonyme de vacances et détente, les grosses chaleurs pourraient en faire une saison frustrante pour les joueurs de Switch…

La Switch surchauffe en cas de grosse chaleur

La Switch a bien du mal à fonctionner correctement lorsqu’il fait trop chaud. Au Japon, plusieurs joueurs se plaignent ainsi de problèmes de surchauffe, qui entraînent l’arrêt complet de la console par mesure de sécurité. Nintendo n’a eu d’autres choix que de réagir et donner sur Twitter une liste de conseils pour éviter le pire. La firme japonaise encourage donc à ne pas jouer en cas de trop fortes températures et de retirer la poussière accumulée dans les différents ports de la console. Attention tout de même à ne pas utiliser un aspirateur trop puissant qui pourrait dégrader les composants de votre Switch.

Lire : La Switch a un gros problème de surchauffe, Nintendo conseille de ne pas jouer en été

Une fuite révèle le Huawei P50 Pro 4G avant l'heure

Aujourd’hui, jeudi 29 juillet, Huawei dévoilera la série P50, avec un peu plus de six mois de retard sur son planning habituel. Selon les fuites, on pourrait découvrir un P50, un P50 Pro et un P50 Pro+. Ishan Agarwal, leaker indien très connu et plutôt fiable a indiqué sur son compte Twitter l’ensemble de la fiche technique du P50 Pro 4G. Elle comprend de nombreux éléments communs à celle fuitée du P50 Pro 5G tels que l’écran OLED Full HD+ 120 Hz de 6,6 pouces, le quadruple capteur photo ou encore la batterie 4360 mAh. Alors que les rumeurs précédentes laissaient entendre que Huawei opterait pour un SoC de Qualcomm, le leaker affirme que le P50 Pro 4G serait animé par un Kirin 9000.

 Lire : Huawei P50 Pro 4G : écran 120 Hz, photo 50 MP, Kirin 9000, la fiche technique dévoilée avant l’heure

Les mauvais raccordements de la fibre optique poussent un maire à bout

Certes, la France est championne d'Europe concernant le déploiement de la fibre, mais cette rapidité d'exécution se fait au prix de nombreuses bavures et manquements de la part des opérateurs, des sous-traitants ou encore des communautés d'agglomération. Certains maires ont décidé de prendre des mesures drastiques pour mettre fin au chaos autour du réseau internet. C'est le cas de Jean-Louis Vaudescal, maire de la petite commune de Couilly-Pont-aux-Dames en Seine-et-Marne. Après avoir décidé de revoir l'intégralité de son réseau, le maire s’est vu lassé de constater que les opérateurs intervenaient librement et sans prévenir la municipalité sur le nœud de raccordement optique, provocant ainsi des pannes régulières. Pour stopper l'anarchie, le maire a mis en place des mesures radicales avec des amendes à la clef pour toute opération non déclarée auprès de la mairie.

Lire : Fibre optique : un maire entre en guerre contre les opérateurs



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !