Paiement sans contact : les arnaques se multiplient et peuvent passer inaperçues

 

Les arnaques au paiement sans contact se font de plus en plus nombreuses. En effet, il suffit d’obtenir un TPE pour l’approcher des poches de ses victimes, dans les transports en commun par exemple. La somme prélevée est souvent trop petite pour être remarquée, ou même pour porter plainte.

paiement sans contact
Crédits : Unsplash

Le paiement sans contact s’est largement démocratisé depuis quelques années, notamment en 2020 à cause de la crise de la COVID-19 et des mesures sanitaires qui en ont découlé. Aussi pratique que rapide, ce petit dispositif est devenu un geste du quotidien dès qu’il s’agit de faire un petit achat. Malheureusement, il n’est pas sans faille. Certains regorgent d’imagination pour profiter du système, en utilisant par exemple une montre connectée pour dérober plus de 2000 €.

Et la tendance n’est pas à la baisse. D’après la police, ce genre d’arnaque est de plus en plus fréquent. Elles se sont même multipliées ces derniers temps, avec le plafond passant de 30 € à 50 €. En réalité, nul besoin de mettre au point une combine ultra-développée pour soutirer l’argent de ses victimes. Il faut simplement se munir d’un terminal de paiement (TPE) et savoir faire preuve de discussion.

Gare aux prélèvements à la sauvette

La menace sévit notamment dans les transports en commun, comme l’explique un agent de Montpellier : « Ils se déplacent par trois ou quatre, se collent aux gens, détournent leur attention d’une manière comme une autre. L’un d’eux a une machine, s’est vite approché d’un sac ou d’une poche. Nous les connaissons, il y en a un qui opère avec une attelle au bras, il cache ce qu’il veut dedans. Et les gens ne se doutent de rien. »

Sur le même sujet : Distributeur de billets — vous pourrez bientôt retirer de l’argent sans contact avec votre smartphone

Pour peu que l’on ne remarque rien, l’arnaque passe inaperçue jusqu’à vérification des comptes. Même là, les voleurs ne risquent pas grand-chose. Au maximum, ces derniers ont dérobé 50 €. Mais il est rare qu’ils optent pour ce montant et préfèrent plutôt les petites sommes entre 5 et 15 euros. Généralement trop peu pour porter plainte, donc.

D’autant que chaque banque a l’obligation de rembourser tous les prélèvements non autorisés. Il s’agit du seul réel moyen de récupérer votre argent. En cas de débit suspect sur votre compte bancaire, contacter immédiatement votre conseiller pour lui faire part de vos craintes. Pour éviter que cela vous arrive, une des meilleures solutions actuelles reste les portefeuilles virtuels comme Google Pay et Apple Pay, qui demandent l’autorisation avant chaque paiement. On vous conseille également de consulter notre article sur les moyens de protéger sa carte bancaire des arnaques.

Source : MoneyVox



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !